dimanche 22 janvier 2017

UNE HEURE DE TRANQUILLITÉ


UNE HEURE DE TRANQUILLITÉ

Un samedi, par hasard, en chinant dans les allées d'une brocante, Michel, dentiste et passionné de jazz, déniche Me, myself and I, le premier album de Niel Youart, album rare et qu'il cherchait depuis longtemps. Mais, alors qu'il veut l’écouter tranquillement dans son salon, le monde entier semble s’être ligué contre lui : Nathalie, sa femme, choisit justement ce moment pour lui faire une révélation inopportune, son fils débarque à l’improviste, un de ses amis frappe à la porte, sa maîtresse décide de tout révéler à sa femme, tandis que sa mère ne cesse de l’appeler sur son portable… Sans parler du fait qu’il s’agit ce jour-là de la fameuse Fête des voisins… Manipulateur, menteur, Michel est prêt à tout pour avoir la paix. Est-il encore possible, aujourd’hui, de disposer d’une petite heure de tranquillité ?


Une heure de tranquillité
Réalisation : Patrice Leconte
Scénario : Florian Zeller, d'après sa pièce Une heure de tranquillité
Musique : Éric Neveux
Production : Fidélité Films, TF1 Films Production, Wild Bunch, Cz Productions, Canal+, OCS, TF1, Palatine Étoile 12 et Scope Pictures
Genre : Comédie
Titre en vo : Une heure de tranquillité
Pays d'origine : France
Langue d'origine : français, espagnol, portugais et polonais
Date de sortie : 31 décembre 2014
Durée : 79 mn

Casting :
Christian Clavier : Michel Leproux
Carole Bouquet : Nathalie Leproux, la femme de Michel
Rossy de Palma : Maria, la femme de ménage
Stéphane De Groodt : Pavel, le voisin polonais
Valérie Bonneton : Elsa, la maîtresse de Michel
Sébastien Castro : Sébastien Leproux, le fils de Michel et Nathalie
Jean-Pierre Marielle : le père de Michel
Christian Charmetant : Pierre
Arnaud Henriet : Léo, l'ouvrier portugais qui se fait passer pour un polonais
Raphaël Bocobza : l'autre ouvrier
Ricardo Arciaga : le philippin
Elisha Camacho : Diana
Martine Borg : la gardienne
Jean-Paul Comart : le disquaire
Béatrice Michel : l'antiquaire
Jean-François Kopf : Jean Lemoine
Rose Eav : la philippine

Mon avis : Ici, les choses semblaient entendues d’avance et la critique, négative, forcément, attendue. Il faut dire que pour une certaine intelligentsia parisienne, une comédie qui ne soit pas cérébrale, qui plus est avec Christian Clavier, l’horrible ami de Nicolas Sarkozy – ce qui ne peut qu’en faire un pestiféré – ce ne peut être qu’un vulgaire étron tout juste bon pour faire rire les beaufs. Pourtant, comme souvent, les choses s’avèrent être bien plus compliquées qu’on pourrait le penser de prime abord et sans être un amateur, bien au contraire, du sieur Clavier, même si le personnage a plutôt tendance a m’indisposer, juger un film uniquement par sa présence serait faire preuve de mauvaise foi ; ainsi, il y a quelques années, Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?, sans être génial, m’avait fait passer un bon moment, et il est clair, après visionnage de la chose, que Une heure de tranquillité, lui aussi non exempt de défauts, est tout sauf un plantage complet sans le moindre intérêt comme j’ai put le lire ici ou là. Car oui, ce film, adaptation d’une pièce de théâtre a succès, n’est certes en aucune façon révolutionnaire, est prévisible par certains cotés et son humour vise indéniablement un public très large, mais en soi, est-ce gravissime ? Ma foi, je ne le pense pas. Le personnage principal, interprété par Clavier, est tellement détestable qu’on accroche forcément a celui-ci – qui n’a jamais souhaiter passer un bon moment seul sans que nos proches ne viennent nous embêter avec leurs états d’âme – certaines situations sont plutôt cocasses pour ne pas dire drôles et oui, même s’il est évidant que tout cela reste très moyen dans l’ensemble, Une heure de tranquillité vous fera passer un petit moment sympathique, sans prises de têtes, ce qui, ma foi, est le but premier d’une comédie, non !? Après, il y a mieux, beaucoup mieux même, je ne le nie pas, mais il y aussi infiniment pire… sauf que dans certains de ces films, comme Clavier n’y joue pas et qu’ils ne sont pas grands publics, curieusement, certains ont moins tendance à le souligner…


Points Positifs :
- Tout repose sur ce personnage oh combien détestable mais que l’on peut comprendre par moments : le pauvre bougre ne souhaite qu’une seule chose, qu’on lui laisse une heure seul pour écouter son fichu disque, mais visiblement, la chose est impossible. Et justement, tout le comique de l’intrigue tient à cela.
- Une bonne petite comédie, sans grande prétention et sans la moindre prise de tête. De temps en temps, cela ne fait pas de mal.
- Même si Christian Clavier vous indispose, il n’en fait pas des tonnes dans ce film, et puis, les seconds rôles n’en sont pas en reste, ce qui n’est pas plus mal.

Points Négatifs :
- Bien évidement, Une heure de tranquillité n’est pas la comédie de l’année et tout cela reste assez moyen si l’on veut être totalement objectif. C’est assez prévisible, certaines situations sont convenues, oui, on est loin d’un incontournable…
- Adaptation d’une pièce de théâtre a succès, il est évidant que ce genre d’histoire passe beaucoup mieux sur les planches.
- Grosse erreur dans le film : le fils est censé avoir presque trente ans, or, on apprend a un moment que Clavier n’est pas le vrai père et que Carole Bouquet l’a eu suite a une liaison il y a… vingt ans !? Euh, il n’y a pas un problème ?
- La fin, gnangnan au possible…

Ma note : 6/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...