vendredi 2 janvier 2015

ROCK & FOLK – HS11 – 1965-1995, 300 DISQUES INCONTOURNABLES


ROCK & FOLK – HS11 – 1965-1995, 300 DISQUES INCONTOURNABLES
Novembre 1995

300 Disques incontournables
- 1965 : The Beatles, Rubber Soul ; Bob Dylan, Highway 61 Revisited ; Otis Redding, Otis Blue: Otis Redding Sings Soul ; The Shadows, More Hits.
- 1966 : The Beach Boys, Pet Sounds ; The Beatles, Revolver ; Bob Dylan, Blonde on Blonde ; John Mayall With Eric Clapton, Blues Breakers ; The Rolling Stones, Aftermath ; Ike & Tina Turner, River Deep - Mountain High ; Yardbirds, Yardbirds [Roger the Engineer] ; The Mothers of Invention, Freak Out!
- 1967 : The Beatles, Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band ; Tim Buckley, Goodbye and Hello ; Buffalo Springfield, Buffalo Springfield Again ; Cream, Fresh Cream ; The Doors, Strange Days ; Fleetwood Mac, Peter Green's Fleetwood Mac Live at the BBC ; The Jimi Hendrix Experience, Are You Experienced ; Love, Forever Changes ; Pink Floyd, The Piper at the Gates of Dawn ; The Velvet Underground & Nico, The Velvet Underground & Nico.
- 1968 : The Beatles, The Beatles [The White Album] ; The Byrds, Sweetheart of the Rodeo ; Aretha Franklin, Lady Soul ; The Jimi Hendrix Experience, Electric Ladyland ; Big Brother & The Holding Company, Cheap Thrills ; The Kinks, The Kinks Are the Village Green Preservation Society ; Randy Newman, Randy Newman (Creates Something New Under the Sun) ; The Rolling Stones, Beggars Banquet ; The Velvet Underground, White Light / White Heat.
- 1969 : The Band, The Band ; The Beatles, Abbey Road ; Jeff Beck Group, Beck-Ola ; Captain Beefheart & His Magic Band, Trout Mask Replica ; Creedence Clearwater Revival, Willy and the Poor Boys ; Nick Drake, Five Leaves Left ; Johnny Hallyday, Rivière... ouvre ton lit ; King Crimson, In the Court of the Crimson King ; Led Zeppelin, Led Zeppelin II ; MC5, Back in the USA ; Elvis Presley, From Elvis in Memphis ; Procol Harum, A Salty Dog ; Quicksilver Messenger Service, Happy Trails ; Dusty Springfield, Dusty in Memphis ; The Rolling Stones, Let It Bleed ; The Stooges, The Stooges ; Van Morrison, Astral Weeks ; The Velvet Underground, The Velvet Underground ; The Who, Tommy ; Johnny Winter, Second Winter ; Frank Zappa, Hot Rats ; Creedence Clearwater Revival, Cosmo's Factory.
- 1970 : Crosby, Stills, Nash & Young, Déjà vu ; Miles Davis, Bitches Brew ; Deep Purple, Deep Purple in Rock ; Grateful Dead, Live / Dead ; Derek and The Dominos, Layla and Other Assorted Love Songs ; Jimi Hendrix, Band of Gypsys ; Elton John, Elton John ; John Lennon / Plastic Ono Band, John Lennon / Plastic Ono Band ; Santana, Abraxas ; Bob Seger System, Mongrel ; Stephen Stills, Stephen Stills ; Soft Machine, Third ; The Stooges, Fun House ; Ten Years After, Cricklewood Green ; The Who, Live at Leeds.
- 1971 : The Allman Brothers Band, At Fillmore East ; Blue Öyster Cult, Blue Öyster Cult ; Alice Cooper, Killer ; The Doors, L.A. Woman ; Faces, Long Player ; The Flamin' Groovies, Teenage Head ; Marvin Gaye, What's Going On ; Led Zeppelin, Led Zeppelin [IV] ; The Rolling Stones, Sticky Fingers ; Sly & The Family Stone, There's a Riot Goin' On ; Rod Stewart, Every Picture Tells a Story ; T. Rex, Electric Warrior ; The Who, Who's Next.
- 1972 : Big Star, #1 Record ; Can, Tago Mago ; Donny Hathaway, Live ; Humble Pie, Smokin' ; J.J. Cale, Naturally ; The J. Geils Band, "Live" Full House ; Mott the Hoople, Rock and Roll Queen ; Lou Reed, Transformer ; The Rolling Stones, Exile on Main Street ; Roxy Music, Roxy Music ; Tony Joe White, The Train I'm On ; Neil Young, Harvest.
- 1973 : Black Sabbath, Sabbath Bloody Sabbath ; David Bowie, Aladdin Sane ; Iggy and The Stooges, Raw Power ; Lynyrd Skynyrd, (pronounced 'lĕh-'nérd 'skin-'nérd) ; Bob Marley and The Wailers, Catch a Fire ; New York Dolls, New York Dolls ; Gram Parsons, GP ; Pink Floyd, The Dark Side of the Moon ; Lou Reed, Berlin ; Stevie Wonder, Innervisions ; Yes, Tales From Topographic Oceans ; ZZ Top, Tres Hombres.
- 1974 : John Cale, Fear ; Rory Gallagher, Irish Tour '74 ; Genesis, The Lamb Lies Down on Broadway ; King Crimson, Red ; The Meters, Rejuvenation ; Lou Reed, Rock n Roll Animal ; Sparks, Kimono My House ; Robert Wyatt, Rock Bottom.
- 1975 : Aerosmith, Toys in the Attic ; Dr. Feelgood, Malpractice ; Led Zeppelin, Physical Graffiti ; Bob Marley and The Wailers, Live!, Joni Mitchell, The Hissing of Summer Lawns ; Queen, A Night at the Opera ; Patti Smith, Horses ; Bruce Springsteen, Born to Run ; Neil Young, Tonight's the Night.
- 1976 : David Bowie, Station to Station ; Eagles, Hotel California ; The Modern Lovers, The Modern Lovers ; Steely Dan, The Royal Scam ; Serge Gainsbourg, L'homme à tête de chou ;
- 1977 : Bijou, Danse avec moi ; Blondie, Plastic Letters ; David Bowie, Low ; Dire Straits, Communiqué ; Brian Eno, Before and After Science ; Little Bob Story, Living in the Fast Lane ; Mink DeVille, Cabretta ; Iggy Pop, The Idiot ; Radio Birdman, Radios Appear ; Sex Pistols, Never Mind the Bollocks Here's the Sex Pistols ; Talking Heads, Talking Heads: 77 ; Téléphone, Au cœur de la nuit ; Television, Marquee Moon ; Heartbreakers, L.A.M.F. ; Peter Tosh, Equal Rights ; Dwight Twilley Band, Twilley Don't Mind.
- 1978 : Funkadelic, One Nation Under a Groove ; The Jam, All Mod Cons ; Buzzcocks, Another Music in a Different Kitchen ; Certain General, November's Heat ; Elvis Costello, This Year's Model ; Devo, Q: Are We Not Men? A: We Are Devo!; Ian Dury, New Boots and Panties!!; Kraftwerk, Die Mensch-Maschine ; Pere Ubu, The Modern Dance ; The Police, Outlandos d'Amour ; Lou Reed, Street Hassle ; Scorpions, Tokyo Tapes ; Siouxsie and The Banshees, The Scream ; Suicide, Suicide ; Thin Lizzy, Live and Dangerous ; Van Halen, Van Halen.
- 1979 : AC/DC, Highway to Hell ; Chic, Risqué ; The Clash, London Calling ; The Cure, Three Imaginary Boys ; Marianne Faithfull, Broken English ; Serge Gainsbourg, Aux armes et cætera, Joe Jackson, Look Sharp!, PiL, Metal Box, Pink Floyd, The Wall ; Ramones, It's Alive ; The Stranglers, The Raven ; Talking Heads, Fear of Music ; XTC, Drums and Wires ; Neil Young & Crazy Horse, Rust Never Sleeps.
- 1980 : AC/DC, Back in Black ; The B-52's, Wild Planet ; Basement 5, 1965 – 1980 ; James Brown, Soul Syndrome ; Eric Clapton, Just One Night ; Joy Division, Closer ; Pretenders, Pretenders ; Prince, Dirty Mind ; The Specials, More Specials ; Boz Scaggs, Middle Man ; Talking Heads, Remain in Light ; Young Marble Giants, Colossal Youth.
- 1981 : Bérurier noir, Concerto pour détraqués ; Big Black, The Rich Man's Eight Track Tape ; Dead Kennedys, Fresh Fruit for Rotting Vegetables ; Fela Kuti, Original Sufferhead ; Marquis de Sade, Rue de Siam ; Motörhead, No Sleep 'Til Hammersmith ; Les Rita Mitsouko, The No Comprendo ; The Rolling Stones, Tattoo You.
- 1982 : Alain Bashung, Play Blessures ; The Church, The Blurred Crusade ; The Cure, Pornography ; Donald Fagen, The Nightfly ; Marvin Gaye, Midnight Love ; The Gun Club, Miami ; Michael Jackson, Thriller ; Prince, 1999 ; Bruce Springsteen, Nebraska ; Stray Cats, Gonna Ball ; Wall of Voodoo, Call of the West.
- 1983 : David Bowie, Let's Dance ; Billy Idol, Rebel Yell ; Madonna, Madonna ; The Police, Synchronicity ; R.E.M., Murmur.
- 1984 : Prince and The Revolution, Purple Rain ; The Smiths, The Smiths ; Bruce Springsteen, Born in the U.S.A. ; Tina Turner, Private Dancer ; Stevie Ray Vaughan and Double Trouble, Couldn't Stand the Weather ; The Costello Show, King of America ; Frankie Goes to Hollywood, Welcome to the Pleasuredome.
- 1985 : The Jesus and Mary Chain, Psychocandy ; New Order, Low-Life ; Prince and The Revolution, Around the World in a Day.
- 1986 : The Bangles, Different Light ; Beastie Boys, Licensed to Ill ; The Robert Cray Band, Don't Be Afraid of the Dark ; Peter Gabriel, So ; Hüsker Dü, Candy Apple Grey ; Janet Jackson, Control ; Mano Negra, Puta's Fever ; Slayer, Reign in Blood ; Dwight Yoakam, Guitars, Cadillacs, Etc., Etc.
- 1987 : The Cult, Electric ; Green on Red, The Killer Inside Me ; Guns n' Roses, Appetite for Destruction ; Chris Isaak, Silvertone ; Metallica, The $5.98 E.P.: Garage Days Re-Revisited ; George Michael, Faith ; Midnight Oil, Diesel and Dust ; Joe Satriani, Surfing With the Alien ; U2, The Joshua Tree.
- 1988 : De La Soul, 3 Feet High and Rising ; Dinosaur Jr, Bug ; Jane's Addiction, Ritual de lo Habitual ; Nine Inch Nails, Pretty Hate Machine ; Public Enemy, Fear of a Black Planet ; Keith Richards, Talk Is Cheap ; Traveling Wilburys, Traveling Wilburys, Vol. 1 ; Brian Wilson, Brian Wilson.
- 1989 : Aerosmith, Pump ; The Cramps, Stay Sick!; Bob Dylan, Oh Mercy ; 808 State, 90 ; Jad Wio, Contact ; The Neville Brothers, Yellow Moon ; Pixies, Doolittle ; Soul II Soul, Club Classics, Volume One.
- 1990 : Happy Mondays, Pills 'n' Thrills and Bellyaches ; Pet Shop Boys, Behaviour ; Sonic Youth, Goo ; Suicidal Tendencies, Lights Camera Revolution.
- 1991 : John Campbell, One Believer ; Guns n' Roses, Use Your Illusion I ; Guns n' Roses, Use Your Illusion II ; The KLF, The White Room ; Massive Attack, Blue Lines ; Metallica, Metallica ; My Bloody Valentine, Loveless ; Nirvana, Nevermind ; Pearl Jam, Ten ; Red Hot Chili Peppers, Blood Sugar Sex Magik ; R.E.M., Out of Time ; A Tribe Called Quest, Midnight Marauders.
- 1992 : The Black Crowes, The Southern Harmony and Musical Companion ; Body Count, Body Count ; Étienne Daho, Paris ailleurs ; The Jayhawks, Hollywood Town Hall ; Khaled, Khaled ; R.E.M., Automatic for the People.
- 1993 : Alice in Chains, Dirt ; Jeff Beck and the Big Town Playboys, Crazy Legs ; Jeff Buckley, Grace ; Björk, Debut.
- 1994 : Blur, Parklife ; Chaka Demus & Pliers, Tease Me ; Dogs, Three Is a Crowd ; IAM, Ombre est lumière ; MC Solaar, Prose combat ; Noir désir, Tostaky ; Oasis, Definitely Maybe ; Various Artists, 110 Below - Journey in Dub ; Rage Against the Machine, Rage Against the Machine ; The Reverend Horton Heat, The Full-Custom Gospel Sounds of The Reverend Horton Heat ; Snoop Doggy Dogg, Doggystyle ; U2, Zooropa ; Hole, Live Through This ; L7, Hungry for Stink ; Massive Attack, Protection ; Offspring, Smash ; Page & Plant, No Quarter: Jimmy Page & Robert Plant Unledded ; Tom Petty, Wildflowers ; Portishead, Dummy ; The Prodigy, Music for the Jilted Generation ; Soundgarden, Superunknown.
- 1995 : Dr. John, The Very Best of Dr. John ; Drugstore, Drugstore ; Earthling, Radar ; Foo Fighters, Foo Fighters ; The High Llamas, Gideon Gaye ; Wayne Kramer, The Hard Stuff ; Pavement, Wowee Zowee ; Red Hot Chili Peppers, One Hot Minute ; Calvin Russell, Dream of the Dog ; The Smashing Pumpkins, Mellon Collie and the Infinite Sadness ; Scott Walker, Tilt ; Neil Young, Mirror Ball.

Mon avis : Histoire de bien débutée 2015, j’ai tenu à vous proposer, une critique un peu spécial que je souhaitais faire depuis longtemps : celle d’un numéro hors-série de la célèbre revue musicale Rock & Folk et dont le titre, évocateur et alléchant au possible, 300 Disques incontournables, se suffit quasiment a lui-même : en effet, ici, c’est une formidable compilation des plus grands disques de la musique populaire qui nous est proposé et sincèrement, s’il est une revue que tout amateur de musique se doit de posséder, c’est bel et bien celle-là. Alors bien sur, ce numéro n’est pas récent, d’ailleurs, pour être tout a fait précis, celui-ci aura vingt ans en novembre prochain mais peut encore se trouver sur certains sites marchands comme Priceminister, mais pour sa qualité et la richesse de son contenu, je ne peux que vous conseiller d’essayer de vous le procurer. Car ici, force est de constater que nous flirtons allègrement avec la perfection : en effet, cet hors-série de Rock & Folk nous propose un fantastique voyage dans l’histoire de la musique populaire en nous proposant, selon ses auteurs, une compilation de ce que serait les 300 plus grands disques pop/rock sortis entre 1965 et…1995. Du coup, on y trouve des albums très connus, de véritables chef d’œuvres et pas mal de surprises oubliées depuis, bref, la revue idéale si vous souhaitez découvrir tout un tas de groupes, chanteurs ou albums que vous ne connaitriez pas et qui valent bel et bien le coup ; d’ailleurs, pour la petite histoire, ce hors-série m’aura bien servie lors de sa sortie et je ne compte pas le nombre d’opus que j’ai découvert par son biais, ce qui me fait dire que celui-ci est tout bonnement indispensable pour tous ceux et celles qui savent que la musique n’a pas débutée il y a deux ou trois ans et qu’il y a une vie en dehors de la variété… Malheureusement, cette revue n’est pas exempt de défauts et ces derniers sont plutôt embêtants quant on y repense : déjà, la présence importante de disques français qui n’y ont pas leur place – ce n’est pas être désobligeant envers ceux-ci en reconnaissant qu’une fois passé les frontières de la France, personne ne les connait. Ensuite, l’absence de chefs d’œuvres et/ou de très bons albums, l’exemple parfait étant, bien entendu, The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars de David Bowie, mais ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres – quid, aussi, de All Things Must Pass de George Harrison ? Puis, pour finir dans les défauts, a partir des années 80, la présence de certains albums est pour le moins incongrue pour ne pas dire ridicule mais la décennie suivante, elle, est absurde : un nombre important d’albums dont la plupart n’y ont absolument pas leur place. Alors bien sur, comme chacun sait, toute compilation et autres classements sont discutables, chacun, suivant ses gouts personnels, trouvant toujours quelque chose à redire, mais ici, certains choix et autres absences sont pour le moins incompréhensibles. Mais malgré cela, je pense ne pas me tromper en affirmant que, près de vingt ans après sa sortie en kiosque, ce hors-série de Rock & Folk reste encore ce qui se fait de mieux dans le genre et qu’il n’a pas été remplacé depuis. D’ailleurs, sur ce point, ce serait bien qu’un jour, on n’ait droit a un successeur digne de ce nom : après tout, nous sommes en 2015 et un 500 plus grands disques incontournables serait le bienvenu, vous ne trouvez pas ?!


Points Positifs :
- Sans nul doute le maitre étalon du genre : en France, jamais la concurrence n’a fait mieux et encore aujourd’hui, 20 ans après sa sortie, ce 300 plus grands disques incontournables est le top du top du genre.
- Une mine d’or pour tout amateur de musique populaire de la seconde moitié du vingtième siècle et la possibilité de découvrir ou redécouvrir des chefs d’œuvres intemporels, de grands disques mais aussi pas mal d’opus complètement oubliés de nos jours mais qui méritent bel et bien le coup.
- Une présentation parfaite, de très bonnes critiques dans l’ensemble et, pour la petite histoire, une entrée vers d’autres albums a chaque fois.
- D’un point de vu personnel, non seulement ce hors-série m’aura fait découvrir tout un tas de groupes, chanteurs et albums, mais aussi, ce fut la revue que j’ai le plus lu et relu au cours de ma vie.
- Encore aujourd’hui, ce hors-série vaut le coup.

Points Négatifs :
- L’absence complètement incompréhensible de véritable chef d’œuvres de la musique – attention, je ne parle pas de bons albums mais d’incontournables.
- Mais que font tous ces albums français dans le classement ? A un moment donné, être chauvin n’est plus une excuse car ceux-ci n’y ont absolument pas leur place, après tout, on parle d’un classement mondial et sur ce point, les artistes français présents ici n’y ont pas leur place.
- Les années 80, le classement commence à partir en cacahouètes mais alors, les années 90, c’est du grand guignolesque avec des tas d’albums cités et pas mal de choix on ne peut plus discutables pour ne pas dire ridicules… et après, on va s’étonner de l’absence de grands albums !?
- Cette revue étant sortie en 1995, le classement commence à dater et il serait bon que nos amis de Rock & Folk nous pondent une suite pour cette année, non !?

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...