dimanche 25 janvier 2015

LES NOCES FUNÈBRES


LES NOCES FUNÈBRES

Au XIXe siècle, dans un petit village, Victor Van Dort, fils de nouveaux riches, et Victoria Everglot, fille de petite noblesse dont les parents sont ruinés, sont promis l'un à l'autre. Le coup de foudre est immédiat entre ces deux personnages touchants de gaucherie pour lui et de douceur pour elle. Par mégarde et dans des conditions fantasmagoriques, Victor se retrouve marié au cadavre d'Emily, une mystérieuse mariée qui l'entraîne de force dans le monde des morts. Même si la « vie » dans ce monde paraît bien plus joyeuse que dans celui des vivants, Victor ne peut oublier Victoria.


Les Noces Funèbres
Réalisation : Tim Burton et Mike Johnson
Scénario : John August, Pamela Pettler et Caroline Thompson
Musique : Danny Elfman
Production : Warner Bros
Genre : Animation, Fantastique
Titre en vo : Corpse Bride
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 23 septembre 2005
Durée : 76 mn

Casting :
Johnny Depp : Victor Van Dort
Helena Bonham Carter : Emily, la mariée défunte
Emily Watson : Victoria Everglot
Tracey Ullman : Nell Van Dort / Hildegarde
Paul Whitehouse : William Van Dort / Mayhew / Paul le serveur
Joanna Lumley : Maudeline Everglot
Albert Finney : Finis Everglot
Richard E. Grant : Barkis Bittern
Christopher Lee : Le pasteur Galswell
Michael Gough : Elder Gutknecht
Jane Horrocks : La Veuve noire / Mme Plum
Enn Reitel : L'asticot / Le crieur public
Deep Roy : General Bonaparte
Danny Elfman : Bonejangles
Stephen Ballantyne : Emil
Lisa Kay : Le jeune villageois solennel

Mon avis : Je pense ne pas me tromper en affirmant que dans le futur, les critiques cinématographiques reconnaitront sans peine que le sieur Tim Burton fut l’un des plus grands réalisateurs du tournant du vingt-et-unième siècle : univers et style particulier, choix des histoires, sans oublier, bien entendu, sa relation particulière avec l’acteur Johnny Depp, quasiment présent dans tous ses films, il existe une patte Burton comme il pouvait, dans un tout autre genre, exister une patte Hitchcock par exemple. Du coup, malgré une filmographie pour le moins imposante, rien ne ressemble plus a un film de Tim Burton qu’un autre film de Tim Burton, ce qui, d’ailleurs, n’a rien de désobligeant, bien au contraire. Disons qu’ils sont reconnaissables entre mille, et, justement, n’importe quel individu qui regarderait ces Noces Funèbres s’en rendrait compte immédiatement tellement tout, absolument tout dans ce film d’animation transpire la patte Burtonienne… Apparence si particulière des personnages, ambiance par moments loufoque mais également sombre, différences entre un monde des vivants gris, triste, accablé par les conventions et un monde des morts coloré, joyeux, rien de bien nouveau dans Les Noces Funèbres, y compris jusqu’à une bande originale qui renvoi aux autres œuvres du maitre. Et puis, bien entendu, le casting : Johnny Depp bien sur, l’alter-ego de Burton devant la caméra, Helena Bonham Carter, son épouse, et même le grand Christopher Lee, oui, la aussi, rien de bien nouveau sous le soleil… Pourtant, malgré des propos qui pourraient laisser craindre un manque total d’originalité, force est de constater que ces Noces Funèbres est un excellent film : intrigue, univers, personnages, humour, tout est réuni pour vous faire passer un bon moment comme le sieur Burton sait si bien le faire, et puis, comment ne pas être toucher par ce triangle amoureux et cette pauvre Emily, mariée cadavérique qui cherche le bonheur… Bref, vous l’avez compris, à mes yeux, Les Noces Funèbres est un très bon Burton, sans grande surprise, certes, mais terriblement efficace ; hélas, il y a un gros défaut, et pas des moindres, sa durée… Environ une heure dix, c’est peu, beaucoup trop peu…


Points Positifs :
- Une très belle histoire, un beau triangle amoureux, des personnages intéressants et au look réussi, une ambiance imparable ; bref, du Burton pur jus mais sans failles notables.
- Emily, bien sur, la mariée cadavérique… La véritable héroïne de ce film : touchante, malchanceuse en amour, franchement réussie, bigre, si c’était moi a la place de cet idiot de Victor, je l’aurai choisi a la place de la fade Victoria !
- Les différences entre le monde des vivants, gris et tristounet, et celui des morts, coloré et joyeux.
- Une animation excellente et qui aura représenté un sacré travail ; chapeau bas… et, accessoirement, on comprend le petit hommage a ce magicien des effets spéciaux que fut le grand Ray Harryhausen.
- Un humour savamment distillé quand il faut et où il faut, ça nous change d’une certaine concurrence bien plus médiocre…

Points Négatifs :
- Beaucoup trop court, malheureusement : 76 pauvres petites minutes, en comptant le générique de fin, ce n’est pas grand-chose…
- Les détracteurs de Burton affirmeront que ce n’est pas son œuvre la plus originale, loin de là, et, quelque part, ce n’est pas entièrement faux…
- Force est de constater qu’il y a un problème dans la bande son de ce film : musiques et chansons sont plus qu’audibles, par contre, les dialogues, par moments, sont presque inaudibles par moments.
- Mais il est con ou quoi ce Victor !? Moi, j’aurai choisis Emily ! Non mais !!!

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...