mardi 13 janvier 2015

ANGEL SANCTUARY – TOME 4


ANGEL SANCTUARY – TOME 4

La terre se déchire au fil des affrontements célestes d'êtres supérieurs. Le chaos final viendra-t-il de leurs ambitions démesurées ou des retombées d'un amour interdit ? Il est des morts qui scellent le destin de toute l'humanité. Celle de Sara la voue à une totale destruction, de par la réaction inconsciente de Setsuna. A moins que tout n'ait été qu'un rêve, une simple altération de l'espace-temps, et que la vie ne poursuive un cours heureux et sans ambiguïté ? Kira n'est-il vraiment que le simple fils aimant de son père ? Sara n'est-elle que la petite amie de Setsuna ? Faut-il accepter ce bonheur tellement immaculé qu'il éblouit les yeux qui s'offrent parfois à soi ? Il en est pour préférer rentrer de plain-pied dans la réalité. Pour mieux la plier à leur volonté. Et c'est ce que Setsuna va faire, avec l'aide d'un très puissant allié et le soutien d'un bien improbable compagnon. Une nouvelle quête s'annonce, pleine de périls, sur les terres du royaume d'Hadès, pendant que Rochel refait surface aux cieux et reprend le pouvoir...


Angel Sanctuary – Tome 4
Scénariste : Kaori Yuki
Dessinateur : Kaori Yuki
Genre : Shojo
Type d'ouvrage : Fantastique, Romance
Titre en vo : Tenshi Kinryouku
Parution en vo : 15 décembre 1995
Parution en vf : 01 novembre 2000
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Tonkam
Nombre de pages : 192

Mon avis : Journée faste que ce mardi puisque, après vous avoir proposé la critique du troisième tome d’Angel Sanctuary, excellent manga de la délicieuse et espiègle Kaori Yuki, je n’ai pas put m’empêcher, ayant le temps, de me plonger dans la lecture du quatrième volume de la saga, et, bien sur, d’enchainer sur la critique de ce dernier. Alors bien entendu, précédemment, je n’avais pas tari d’éloges quand au précédant tome, soulignant, a juste raison, que celui-ci marquait un tournant majeur dans l’intrigue suite au dramatique décès de Sara, la sœur, et aimée, de notre héros, Setsuna, et, du coup, ce quatrième opus débute par la fin de ce que Kaori Yuki a considéré comme la première partie de son œuvre, celle qui se déroulait dans le monde des humains ; place maintenant aux Enfers et a un Setsuna qui, accompagné d’un vieil… hum, ami n’est pas vraiment le terme exact, disons connaissance… part en quête de l’âme de sa bien aimée afin de lui rendre la vie. Toute la partie ayant lieu dans le royaume des morts est, paradoxalement, plutôt amusante au vu des relations pour le moins houleuses entre Setsuna et… Kato – non, ce n’est pas un spoiler vu qu’il apparait sur la couverture – peut-être même un peu trop d’ailleurs, Kaori Yuki s’attardant trop, selon moi, sur leurs dialogues et disputes sans fin. Par contre, bien plus intéressant est ce qui se déroule dans les cieux avec le grand retour du magnifique Rochel parmi les siens, retour qui ne fait pas que des heureux d’ailleurs : magnifique, sans pitié, faible par moments et limite schizophrène, c’est un véritable régal que de suivre l’Ange inorganique, sans nul doute l’un des protagonistes les plus charismatiques d’Angel Sanctuary. Et donc, une fois de plus, et même si j’ai trouvé ce quatrième tome légèrement en deçà de ses prédécesseurs, l’histoire reste toujours aussi passionnante, il y a de nouvelles révélations, de nouvelles énigmes, de nouveaux protagonistes sont annoncés, bref, que du bon voir du très bon, surtout qu’on ne doute pas que ce passage du coté des Enfers ne sera pas une simple ballade, loin de là…


Points Positifs :
- Fin de la première partie : on quitte le monde des humains pour celui des morts et on se doute bien que celui-ci va nous réserver bien des surprises.
- Rochel au sommet de sa forme, toujours aussi cintré mais d’une puissance incommensurable, son retour parmi les siens est riche en scènes marquantes.
- Nouvelles révélations, nouvelles énigmes, nouvelles têtes bientôt… ça ne cesse jamais de bouger avec Angel Sanctuary !
- Le plaisir de retrouver une vieille connaissance, Kato.
- Bien évidement, encore et toujours les dessins de Kaori Yuki qui sont un pur régal pour les yeux.

Points Négatifs :
- Au départ, la relation entre Setsuna et Kato est franchement drôle sauf que, au bout d’un moment, cela devient lassant, Kaori Yuki usant et abusant de leurs prises de becs… Le problème c’est que la seconde moitié de ce tome est quasiment centré sur eux, et là, trop c’est trop !
- Et oui, trop d’humour tue l’humour et on aurait préféré que d’autres scènes soient davantage développées…
- Toujours un petit souci d’encrage sur certaines planches, mais moins sur ce tome.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...