mardi 20 janvier 2015

ANGEL SANCTUARY – TOME 5


ANGEL SANCTUARY – TOME 5

La terre se déchire au fil des affrontements célestes d'êtres supérieurs. Le chaos final viendra-t-il de leurs ambitions démesurées ou des retombées d'un amour interdit ? Alors que les anges continuent de se voler dans les plumes au plus haut des cieux, Sétsuna est en Enfer. Sa forme ectoplasmique est toujours à la recherche de Sara. Mais pour l'heure, il a fort à faire avec Kato, qui tente de l'éliminer pour obéir aux ordres d'En'rao. Le combat semble perdu d'avance. Heureusement, Sétsuna parvient à réveiller la conscience de celui qui va parvenir à se défaire de sa Persona, le masque qui gouvernait jusqu'alors ses actes. Une délivrance acquise au prix d'un énorme sacrifice.


Angel Sanctuary – Tome 5
Scénariste : Kaori Yuki
Dessinateur : Kaori Yuki
Genre : Shojo
Type d'ouvrage : Fantastique, Romance
Titre en vo : Tenshi Kinryouku
Parution en vo : 19 avril 1996
Parution en vf : 01 décembre 2000
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Tonkam
Nombre de pages : 192

Mon avis : Après une très légère baisse de régime survenue dans le tome précédant, c’est une Kaori Yuki en pleine forme que l’on retrouve ici, nous livrant un récit captivant comme elle en a le secret. Le chapitre se déroulant aux Enfers semblait inférieur, jusque là, à celui se déroulant sur Terre, en raison d’une mise en avant trop importante des relations humoristiques entre Setsuna et Kato, mais ici, fini de rire, ou presque (car l’humour n’est jamais absent de ce manga) et place a l’action, surtout que l’arrivée d’Uriel, l’Ange gardien des Enfers, va donner bien du fil a retorde a la réincarnation d’Alexiel. Mais si les scènes d’actions sont loin d’être le point fort de Kaori Yuki, force est de constater que l’affrontement entre Setsuna et Uriel vaut son pesant d’or ; ce dernier est plutôt charismatique et, une fois ses esprits retrouvés, ses nombreuses révélations sont pour le moins intéressantes. Kato, notre ancien voyou au grand cœur occupe une place primordiale dans ce cinquième tome et, une fois de plus, Kaori Yuki excelle lorsqu’elle doit narrer le passé, souvent sombre, de ses protagonistes – celui de Kato étant pour le moins touchant. Ajoutons a cela, en parallèle, les multiples intrigues et rivalités ayant lieu dans le monde des cieux et, une fois de plus, un Rochel en grande forme et qui aura quelques difficultés avec… une petite fille, un Sévoth-tart toujours aussi inquiétant et un curieux robot domestique appartenant a Uriel et qui est a l’origine de quelques scènes pour le moins savoureuses en compagnie de Kato et vous comprendrez que ce cinquième volume d’Angel Sanctuary se lit avec un plaisir pour le moins savoureux, finalement, comme c’est le cas depuis le début de la saga…


Points Positifs :
- Nouveau personnage, et pas des moindres : l’Ange chargé des Enfers, le sombre et charismatique Uriel. Possédant une personnalité pour le moins complexe, prompt à des crises de colère incontrôlables, Kaori Yuki possède décidément un don pour nous pondre des protagonistes pour le moins réussis.
- Le tome précédant souffrait d’une omniprésence humoristique qui tournait un peu en rond au bout d’un moment – voir relation Setsuna/Kato – fort heureusement, ce n’est pas le cas ici et s’il n’est pas totalement absent, il est plus savamment distillé et passe bien mieux.
- Le personnage de Kato est une vrai réussite et le passage consacré a son passé, l’un des moments forts de ce cinquième volume.
- Une fois de plus, c’est superbement bien dessiné.

Points Négatifs :
- Dans ce volume, dans ses notes, Kaori Yuki reconnait qu’elle a du mal avec les scènes d’action et c’est effectivement le cas, quoi que cela reste plutôt correct.
- Quelques petits soucis d’encrage, un peu trop chargé, ici ou la, mais rien de catastrophique.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...