jeudi 14 juin 2018

WALKING DEAD – NEGAN


WALKING DEAD – NEGAN

Negan était en train de perdre sa femme quand ces foutus zombies ont envahi l'hôpital. Lucille, aujourd'hui celle qu'il appelle de son prénom, c'est sa batte cerclée de barbelés. Ce jour là, il a tout perdu. Une seule vérité a persisté : il n'était pas question de crever. Survivre, coûte que coûte. Negan, c'était un prof de gym. Le genre de baraque qui secouait bien les collégiens. Mais pas pour les brutaliser, pour les faire progresser. Et comme pour tout le monde, tout s'est effondré. Tout est allé si vite, tout va si vite. Les gens qu'il rencontre, il ne veut même pas en connaître les prénoms. A quoi bon ? Il n'aura probablement pas le temps de les appeler qu'ils seront en train de se faire croquer. Trop de gens trop faibles, qui avaient trop peur ou qui étaient trop tristes. Mais pas Negan. Quand les autres s'écroulent, lui lève la tête, la rage au ventre. S’il vit encore, c'est pour Lucille et elle le protège...


Walking Dead – Negan
Scénario : Robert Kirkman
Dessins : Charlie Adlard
Encrage : Charlie Adlard
Couleurs : Cliff Rathburn
Couverture : Charlie Adlard
Genre : Fantastique, Etrange, Horreur
Editeur : Image Comics
Titre en vo : Walking Dead – Here's Negan
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : 10 octobre 2017
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Delcourt
Date de parution : 30 mai 2018
Nombre de pages : 104

Liste des épisodes
Walking Dead – Here's Negan
Walking Dead – Michonne
Walking Dead – The Governor
Walking Dead – Tyreese

Mon avis : Je ne sais pas si cela vaut le coup de me répéter mais il est évidant que Walking Dead est, bel et bien, l’un des comics majeurs de la dernière décennie et que, même si l’effet de surprise est passé depuis longtemps, même si les derniers arcs ne sont peut-être pas aussi inoubliables que ceux des débuts, il est évidant que l’œuvre de Robert Kirkman poursuit son chemin, ravissant au passage bien des fans – ce qui n’est pas le cas de son adaptation télé qui, depuis longtemps, s’est perdue en court de route. Mais pour en revenir à l’œuvre principale, c’est-à-dire au comics, s’il y a bien un personnage qui se sera démarqué depuis quelques années, c’est bel et bien le charismatique Negan ! Car bon, si son apparition avait marquer les esprits – pour rappel, le massacre en règle de Glenn – a la base, notre ami a la batte ne devait être qu’un énième adversaire – certes de taille – pour Rick et ses compagnons, un adversaire destiné a mourir. Or, petit a petit, Kirkman s’est prit au jeu, a davantage développé son personnage et, surtout, ne l’a pas tué a l’issu de son arc narratif. Une fort bonne idée puisque, depuis lors, et comme on a put le voir dans l’arc des Chuchoteurs, Negan, non seulement, a eut l’opportunité de pointer le bout de son nez mais, surtout, s’est avéré indispensable pour sauver la mise a Rick et les siens ! Bref, un personnage qui a bien évolué depuis sa première apparition et qui aura pris une importance certaine dans la saga, du coup, Robert Kirkman aura souhaiter revenir sur ses origines, nous montrer l’homme qu’il était avant l’apocalypse zombie, mais aussi, faire la lumière sur la fameuse Lucille et, bien entendu, nous montrer comment un homme ordinaire avait put devenir un chef de clan impitoyable. L’idée, en elle-même, n’est pas mauvaise et, d’ailleurs, ce one-shot, long de soixante pages environ, n’est pas désagréable et se lit plutôt bien. Alors certes, il ne faut pas s’attendre a de grandes surprises, surtout que tout cela est plutôt convenu et prévisible, mais bon, pour les fans hardcore de la saga et plus précisément ceux de Negan, pourquoi pas ?! Par contre, pour ce qui est du reste de cet album, je serais un peu plus dubitatif avec ces histoires courtes, très courtes – six pages a chaque fois – et qui sont consacrées au passé de Michonne, de Tyreese et du Gouverneur, trois personnages majeurs, certes, mais dont ces trois petites histoires n’apportent strictement rien, en dehors du fait de compléter un album qui, sans cela, aurait été bien trop court…


Points Positifs :
- Un hors-série qui ravira les fans les plus ultras de Walking Dead et plus particulièrement ceux de Negan, surtout que, accessoirement, le postulat de départ, c’est-à-dire, nous dévoiler les origines du charismatique vilain a la batte n’est pas mauvaise.
- Voir comment un homme sans histoire, présenté comme un américain moyen, avec ses qualités et ses défauts s’est transformé en ce fameux chef de clan que l’on connait depuis son apparition dans la saga est plutôt réussi.
- Pour ce qui est des dessins, pas grand-chose à dire si ce n’est que Charlie Adlard livre une prestation fidèle a ce qu’il nous a habitués depuis longtemps.

Points Négatifs :
- Si le one-shot Here’s Negan est sympathique, il faut reconnaitre qu’il est sans grande surprise et plutôt convenu. Disons qu’il est surtout destiné, comme je l’avais dit, aux amateurs hardcore de la saga.
- D’ailleurs, je trouve que 60 pages, c’est un peu court, dommage que tout cela n’ai pas été davantage développé car je pense qu’il y avait matière a cela…
- Les trois petites histoires – consacrées aux origines de Michonne, de Tyreese et du Gouverneur – n’apportent strictement rien a cet album et encore moins a la série principale en elle-même.

Ma note : 6,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...