vendredi 8 juin 2018

THE DARK SIDE OF THE MOON


THE DARK SIDE OF THE MOON

Pink Floyd

1 - Speak to Me (Nick Mason) 1:00
2 - Breathe (David Gilmour, Roger Waters, Richard Wright) 2:59
3 - On The Run (David Gilmour, Roger Waters) 3:35
4 - Time/Breathe (reprise) (David Gilmour, Roger Waters, Richard Wright, Nick Mason) 7:04
5 - The Great Gig in the Sky (Richard Wright, Roger Waters, Clare Torry) 4:48
6 - Money (Roger Waters) 6:24
7 - Us and Them (Roger Waters, Richard Wright) 7:49
8 - Any Colour You Like (David Gilmour, Nick Mason, Richard Wright) 3:26
9 - Brain Damage (Roger Waters) 3:50
10 - Eclipse (Roger Waters) 2:04


The Dark Side of the Moon
Musicien : Pink Floyd
Parution : 01 mars 1973
Enregistré : Juin 1972 – Janvier 1973
Durée : 43:02
Genre : Rock Progressif
Producteur : Pink Floyd
Label : Harvest, EMI

Musiciens :
David Gilmour : guitares, pedal steel, synthétiseurs, chant, chœurs
Nick Mason : batterie, percussions, effets sonores
Roger Waters : guitare basse, synthétiseurs, effets sonores, chant, chœurs
Richard Wright : piano, orgue Hammond, synthétiseurs, chant, chœurs
Dick Parry : saxophone ténor (sur Money et Us and Them)
Clare Torry : chant (sur The Great Gig in the Sky)
Leslie Duncan : chœurs
Barry St. John : chœurs
Liza Strike : chœurs
Doris Troy : chœurs
Alan Parsons : ingénieur du son
Peter James : ingénieur du son
Chris Thomas : mixage

Mon avis : Comment pourrais-je, quarante-cinq ans après sa sortie, alors que tout fut déjà écrit à son sujet et que tout le monde, au moins une fois dans sa vie, entendit l’un des deux titres phares de l’album, que sont Time et Money, ou, à défaut, au moins entendu l’intro de ce dernier, après des millions et des millions d’albums vendus, des années de présence ininterrompus dans les charts britanniques, comment pourrais-je donc, après les succès, les échecs, les crises de mégalomanie, les engueulades, les semi-réconciliations et les morts, comment pourrais-je donc revenir sur ce monument de la musique contemporaine qu’est The Dark Side of the Moon ? Sincèrement, je ne vois pas. Que dire de plus en effet ? Franchement rien. Si les Pink Floyd furent, tout au long de leur carrière assez talentueux pour ne pas tomber dans le moyen voir le médiocre, s’il n’existe pas, a priori d’albums dits faibles dans leur discographie, il y a un album qui, plus que The Wall, monument inégalable et magnifique d’un Roger Waters en plein délire égocentrique, est véritablement au dessus des autres, c’est bel et bien ce Dark Side of the Moon, œuvre géniale de bout en bout, sans aucun défaut, qui voit chaque membre du groupe au sommet de son art et ce, dans un effort, à l’époque, encore commun pour parvenir à ce qu’il faut bien appeler une perfection. Album mythique, pochette du même acabit alors que, franchement, elle est loin d’être extraordinaire, un son tout bonnement fabuleux, parfait, des titres ultra-connus et un groupe, qui atteint là son apogée en tant que tel. Ensuite, les choses commenceront à être différentes, même si la qualité sera toujours présente mais lors de la sortie de ce Dark Side of the Moon, il n’aurait pas été exagérer d’affirmer que les Pink Floyd étaient à ce moment là, le meilleur groupe au monde. Alors, même si Wish You Were Here qui suivra est presque aussi grandiose et que le mur vaut son pesant de cacahouètes, écoutons encore et toujours cet album, qui une quarantaine d’années après sa sortie, n’a toujours pas pris une ride, et laisse encore pantois, bien des musiciens…


Points Positifs :
- Le meilleur album de Pink Floyd et, accessoirement, un des plus grands de la musique populaire tout court, un opus grandiose, monumental, connu de tous – y compris de ceux qui ne l’ont jamais écouter – et qui resta près de 18 ans dans le classement des meilleurs ventes aux USA, ce qui, ma foi, veut tout dire, ou presque…
- Musicalement aboutit de bout en bout, d’une richesse inégalé, The Dark Side of the Moon voit le groupe au sommet de son art, de son imagination et de sa maitrise.
- Si l’intégralité du disque mérite le détour, il est évidant que deux titres sortent du lot : Time et Money, deux chansons que tout le monde, ou presque, a un jour ou l’autre entendu une fois dans sa vie.
- Malgré sa simplicité, la pochette de The Dark Side of the Moon n’en reste pas moins une des plus célèbres de l’histoire de la musique.

Points Négatifs :
A moins de ne pas aimer Pink Floyd ou d’être totalement allergique a ce genre de musique, je ne vois pas. Mais bon, les gouts et les couleurs sont légions et ne se discutent pas…
- Peut-être un final loin d’être aussi grandiose que le reste de l’album ?

Ma note : 9,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...