samedi 23 juin 2018

LA FORTERESSE MAUDITE


LA FORTERESSE MAUDITE

Vous êtes Loup Solitaire, seul et dernier Maître Kaï du Sommerlund. La quête que vous avez entreprise va maintenant vous conduire au Dessi, pays des Anciens Mages qui ont accepté de vous aider dans votre périlleuse mission. Mais ils exigent, en retour, que vous les débarrassiez à tout jamais du Seigneur de la Forteresse Maudite, un être dont les desseins diaboliques menacent l'avenir du Dessi. Or, c'est au cœur même de cette sinistre forteresse que se trouve l'objet de votre quête. Pour vous en emparer, il vous faudra déjouer les redoutables pièges qui jalonnent les galeries et les souterrains du lugubre château. Vous seul prendrez les décisions utiles au succès de votre mission, et, pour mener les combats, vous n'aurez besoin que de la Table de Hasard figurant dans cet ouvrage.


La Forteresse Maudite
Série : Loup Solitaire n°7
Auteur : Joe Dever
Illustrations intérieures : Gary Chalk
Illustration de la couverture : Peter Andrew Jones
Titre original : Castle Death
Traduction : Pascale Jusforgues et Alain Vaulont
Année de l’édition Anglaise : 1986
Sortie de l'édition Française : avril 1987
Edition Française : Editions Gallimard (Folio Junior)
Nombre de paragraphes : 350

Mon avis : Mais qu’est-ce qui est donc passé par la tête de Joe Dever lorsqu’il se décida a écrire ce septième volume des aventures de Loup Solitaire, car bon, comment dire, encore de nos jours, plus de trente ans après la sortie de celui-ci, on est en droit d’être dubitatif devant le résultat proposé… Il faut dire que, jusque là, cette série de Livres dont vous êtes le héros était tout simplement sans la moindre faute : un univers d’une richesse impressionnante, un protagoniste principal identifié et charismatique, le fait appréciable de vivre des aventures les unes après les autres et de monter en puissance au fil des tomes, sans oublier, bien sur, une narration pour le moins impeccable. Bref, que de bonnes voir de très bonnes choses pour Loup Solitaire ! Et puis, vint La Forteresse Maudite avec sa couverture qui m’avait tant attirée étant adolescent mais aussi et surtout, cette mauvaise impression que dans ce septième tome, Joe Dever nous a pondu un Défis Fantastique ! Car oui, ici, hélas, exit les voyages dépaysant et riches en émotions, exit la narration par moments captivantes, exit les protagonistes secondaires hauts en couleur, exit, quasiment, tout le plaisir qui faisait de cette série un quasi sans fautes et place a l’exploration d’une forteresse ou, plus précisément, de ses souterrains, qui vous ramena aux heures les moins passionnantes des Défis Fantastiques les moins passionnants. Ainsi, dans La Forteresse Maudite, notre héros se baladera dans des couloirs, ouvrira des portes, affrontera des monstres et, de temps en temps, trouvera des objets qui lui seront, ou non, utiles par la suite. Bref, une aventure dont le synopsis tient sur un timbre poste et dont les seuls véritables moments réussis sont le fait que, une fois plongés dans le labyrinthe de la forteresse, on est privé du Glaive de Sommer, ce qui ajoute a la difficulté, ainsi que le grand méchant du jour, le charismatique Zahda, qui, lui, mérite le détour. Bref, une belle petite déception que cette Forteresse Maudite, la première dans une série qui, jusque là, était sans la moindre fausse note…


Points Positifs :
- Une difficulté plus ardue que d’habitude, surtout que, a un moment donné, on est privé de tout notre équipement y compris le Glaive de Sommer – le passage dans le labyrinthe. Du coup, le challenge n’en est que plus relevé, ce qui nous change des volumes précédents qui, pour rappel, n’ont jamais été insurmontables.
- Le grand méchant du jour, Zahda, est plutôt charismatique. De plus, c’est la première fois que l’on a affaire à un adversaire qui se débarrasse de Loup Solitaire aussi facilement.
- Les illustrations de Gary Chalk.
- Si vous êtes un inconditionnel des Défis Fantastiques, cette Forteresse Maudite pourra vous plaire.
- Quelques adversaires marquent les esprits.
- La couverture reste plutôt réussie.

Points Négatifs :
- Joe Dever, avec La Forteresse Maudite, nous a pondu un tome fortement inspiré des Défis Fantastiques et, sincèrement, cela dénote fortement dans la saga, surtout que, du coup, exit les voyages et les superbes descriptions, les rencontres marquantes et tout ce qui faisait le sel de Loup Solitaire jusqu’à alors.
- En plus de nous pondre un ouvrage a la manière des Défis Fantastiques, il apparait que Joe Dever n’est pas a l’aise dans ce style là et que, non seulement ses couloirs et ses pièces sont terriblement vides – cela manque cruellement de description – mais qu’en plus, l’auteur s’embrouille rapidement, au point même que faire une carte devient très rapidement compliqué pour le lecteur.
- Un synopsis qui tient sur un timbre poste : une forteresse où règne le mal, tout un tas de méchants et de monstres y vivent mais sans que l’on sache vraiment pourquoi, un manque de background important…

Ma note : 6/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...