dimanche 3 juin 2018

OUTLANDER – SAISON 3


OUTLANDER – SAISON 3

Jamie reprend conscience parmi les corps des Écossais morts pendant la bataille de Culloden. Sa faiblesse lui permet de ne pas être repéré par les Anglais qui achèvent les survivants à la baïonnette. Il essaie de rassembler ses souvenirs du champ de bataille : en menant la charge alors que le prince Charles Stuart tremblait de peur, il survit aux tirs de l’armée britannique et retrouve Jack Randall. Les deux hommes se livrent un duel qui dure tout le long de l'affrontement, Randall meurt dans les bras de Jaime, gravement blessé à la cuisse. Jaime est finalement récupéré par Rupert qui s'est réfugié avec les derniers survivants jacobites. Une brigade anglaise, mené par Lord Melton, les retrouve et commence à ordonner l'exécution par fusillade des derniers soldats un par un jusqu'à découvrir l'identité de Jamie. Lord Melton est en effet le frère aîné de John William Grey et il veut honorer la dette de son frère, aussi organise-t-il l'évacuation de Jamie sous un faux prétexte et le renvoie à Lallybroch. En 1948, Claire et Frank s'installent à Boston, essayant de tourner la page des trois ans de séparation. Frank prend son poste à Harvard et Claire retrouve une vie de femme au foyer dans une époque où les maisons ont le gaz et l’électricité. Sa grossesse crée des tensions dans le couple, Claire peinant à oublier Jaime et Frank espérant encore retrouver sa femme. La nuit où Claire accouche, le couple se réconcilie, prêt à prendre un nouveau départ pour leur fille, jusqu'à ce que l'infirmière remarque que l'enfant a les cheveux roux de son père biologique.


Outlander – Saison 3
Réalisation : Ronald D. Moore
Scénario : Ronald D. Moore, Matthew B. Roberts, Ira Steven Behr, Toni Graphia, Anne Kenney et Diana Gabaldon d'après sa série de romans Le Chardon et le Tartan
Musique : Bear McCreary
Production : Tall Ship Productions, Story Mining and Supply Company, Left Bank Pictures et Sony Pictures Television
Genre : Fantasy, Historique
Titre en vo : Outlander – Season 3
Pays d’origine : États-Unis
Chaîne d’origine : Starz
Diffusion d’origine : 10 septembre 2017 – 10 décembre 2017
Langue d'origine : anglais, gaélique écossais, français, espagnol
Nombre d’épisodes : 13 x 55 minutes

Casting :
Caitriona Balfe : Claire Randall (née Beauchamp) / Fraser
Sam Heughan : James « Jamie » Fraser
Tobias Menzies : Frank / Jonathan « Jack » Randall
César Domboy : Claudel « Fergus » Fraser adulte
Sophie Skelton : Brianna « Bree » Randall Mackenzie Fraser
David Berry : Lord John William Grey
Lotte Verbeek : Geillis Duncan
Duncan Lacroix : Murtagh Fraser
Richard Rankin : Roger Wakefield
Romann Berrux : Fergus
Laura Donnelly : Janet « Jenny » Fraser
Robert Cavanah : Jared Fraser
John Bell : Ian Murray Jr.
Nell Hudson : Laoghaire MacKenzie
Will Johnson : Joe Abernathy
Hannah James : Geneva Dunsany
Tanya Reynolds : Isobel Dunsany
Gary Young : Mr. Willoughby (Yi Tien Cho)
Charlie Hiett : Capitaine Thomas Leonard
Gary Lewis : Colum MacKenzie
Andrew Gower : Prince Charles Édouard Stuart

Mon avis : Sans atteindre des sommets qualitatifs époustouflants, les deux premières saisons de Outlander m’avaient suffisamment plu pour que, depuis quelques semaines, chacune de mes soirées, ou presque, leur étaient consacrées. Bien évidement, emballé que j’étais par le coté romanesque de cette série et pas les mésaventures du couple Jamie/Claire, ce fut avec un enthousiasme certain que je m’étais plongé dans le visionnage de cette troisième saison, surtout que, comme on le savait depuis le début de la seconde, dans celle-ci, les deux amants allaient être séparés, Claire, fuyant le massacre et la mort annoncée de Jamie, étant retournée a son époque. Et d’ailleurs, cette première partie de cette troisième saison de Outlander fut conforme a ce que j’attendais : nos héros séparés, chacun vivant ou, plutôt, survivant, a son époque, le temps passant, les épisodes défilaient et c’était avec un plaisir certain que je les regardais, les uns après les autres, jusqu’à ce que, fatalement, il y ait les tant attendues retrouvailles… Car bien évidement, Claire et Jamie allaient se retrouver, la première, découvrant que son amant n’étant pas mort lors de la bataille de Culloden, décidant de retourner dans le passé afin de reprendre son histoire d’amour là où elle était restée. Cet épisode, qui eut lieu sensiblement vers le milieu de la saison marqua un sacré tournant dans celle-ci car autant la première partie était plaisante, intéressante, marquante, autant la seconde fut loin d’être du même acabit – d’ailleurs, si je veux être méchant, si je devais la comparer aux deux premières saisons de Outlander, alors là, ce serait terrible. La faute, bien entendu, a nos deux héros eux-mêmes qui, a partir du moment où ils se retrouvent, ne peuvent s’empêcher de copuler, encore et encore, jusqu’à ce que, a un moment donné, on finisse par se lassé… Car bon, trop de sexe tue le sexe et, sincèrement, lorsque toutes ces scènes torrides prennent le pas sur le déroulement de l’intrigue et les autres protagonistes, il y a comme un problème, surtout qu’il y avait tant a faire avec cette intrigue qui nous avait amenés du coté des Caraïbes. Dommage, oui dommage car, du coup, mon impression finale a l’encontre de cette troisième saison n’aura guère été bonne. J’espère néanmoins que, lorsque paraitra la quatrième saison, il y ait un poil moins de scènes de copulations et davantage d’action, enfin, un autre genre d’action si vous me suivez…


Points Positifs :
- Une fois de plus, le plaisir de retrouver des personnages – principalement Claire et Jamie – et un univers qui nous sont désormais familiers, de découvrir la suite de leurs mésaventures, de leur séparation, fort longue, de leurs retrouvailles et de ce qui s’ensuit.
- La première partie de cette troisième saison, lorsque Claire et Jamie sont séparés, chacun vivant à son époque, est un pur régal et, si l’on doit être tout a fait objectif, sauve un peu les meubles.
- Parmi les nouveaux personnages, mon attention se sera portée sur Lord John William Grey, protagoniste intéressant et qui, au passage, aura succombé, lui aussi, au charme de James Fraser.
- Malgré ses défauts, Outlander reste une série fort sympathique et plaisante à regarder. Et puis, ce mélange d’époques, ces reconstitutions historiques, cette romance, ces décors, ces costumes… oui, il y a de quoi faire !

Points Négatifs :
- A partir du moment où Claire retourne dans le passé et retrouve Jamie, la série baisse en qualité. La faute a d’interminables scènes de sexe qui n’en finissent pas et qui reviennent, au minimum, une fois par épisode. Trop de sexe tuant le sexe, surtout quand cela se fait au détriment de l’intrigue, assez rapidement, tout cela lasse plus qu’autre chose.
- Forcément, du coup, le temps manque pour que l’intrigue soit totalement développée et, vers la fin, on a droit à pas mal de raccourcis scénaristiques.
- Le charismatique Black Jack Randall n’a pas une fin époustouflante selon moi, mais le pire, c’est Frank : ils ne pouvaient pas nous montrer son accident de voiture ?!
- Un peu bof le vieillissement de certains protagonistes.
- Murtagh apparait à peine…

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...