jeudi 2 février 2017

WALKING DEAD – TERRIFIANT


WALKING DEAD – TERRIFIANT

Rick et sa petite bande, considérablement réduite depuis le début de l’aventure, se sont installés dans un nouveau havre : un lotissement fortifié, conçu pour résister aux attaques de zombies qui hantent à présent le monde. Les choses se déroulent à peu près calmement depuis leur installation, et la cohabitation avec les autres habitants est plutôt aisée. Mais cette situation est calme, trop calme… Précédemment, Rick avait fait connaissance avec la Colline, une communauté prospère, humaine et visionnaire. La colline est harcelée par un groupe de gros bras peu commodes, répondant au nom de Negan (du nom de leur chef). Ceux-ci leur imposent le don régulier de la moitié de leurs provisions, en échange de leur protection… Protection bien utopique, puisque le plus gros danger à l’horizon, c’est eux. Rick se met en tête de contrer ce groupe, persuadé des forces armées et tactiques de son camp. Mais cette décision sera fortement remise en cause par la rencontre du fameux Negan…


Walking Dead – Terrifiant
Scénario : Robert Kirkman
Dessins : Charlie Adlard
Encrage : Charlie Adlard
Couleurs : Cliff Rathburn
Couverture : Charlie Adlard
Genre : Fantastique, Etrange, Horreur
Editeur : Image Comics
Titre en vo : Walking Dead – Something to Fear
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : 21 novembre 2012
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Delcourt
Date de parution : 30 janvier 2013
Nombre de pages : 144

Liste des épisodes
Walking Dead 97-102

Mon avis : Après avoir fait la connaissance d’une toute nouvelle communauté, celle de la Colline, comme on avait put le voir dans le volume précédent, Rick et ses compagnons avaient bien compris que si ces nouveaux liens tissés allaient leur apporter tout un tas de possibilités, les ennuis ne seraient pas bien loin. La faute a un certain Negan et a ses hommes, troupe armée de bandits qui vivent sur le dos des diverses communautés des environs en pratiquant le racket et la terreur. Forcément, fort de leur longue expérience en ennuis en tout genre depuis les débuts de la série, Rick, Andrea et les autres estimaient que les hommes de Negan ne seraient qu’un obstacle de plus qui se dresserait sur le chemin, un obstacle qu’ils franchiraient sans trop de dégâts. Trop sur d’eux nos héros ? Hélas, oui, et pas qu’un peu car les conséquences sont tout bonnement terribles car si d’anciens tomes de Walking Dead furent, dans le passé, plus meurtriers en quantité, force est de constater que deux figures majeures de la série passent l’arme à gauche dans ce dix-septième volume : Abraham, vieux compagnon de route de Rick, de façon abrupte et, surtout, Glenn, l’un des plus anciens personnages de la série, ce dernier ayant droit a une mort particulièrement… horrible – centième épisode oblige, il fallait bien marquer le coup ! Bref, vous l’avez compris, on a de la peine à se remettre  des événements, surtout que ce n’est pas tout, Rick lui-même semblant complètement basculer dans le découragement le plus total face a un Negan qui représente un adversaire apparemment hors d’atteinte. A moins que… à moins que tout ne soit pas encore jouer, comme le laisse sous entendre la toute dernière page où Rick semble reprendre du poil de la bête, ce qui nous promet, sans le moindre doute, une suite a la hauteur de nos espérances !


Points Positifs :
- Deux morts majeures dans ce dix-septième volume de Walking Dead : celle d’Abraham, bien sur, mais aussi et surtout, celle de Glenn, l’un des plus anciens compagnons de route de Rick, apparu dans le premier tome de la série. Accessoirement, la mort du jeune homme est tellement horrible qu’on risque de ne pas l’oublier de si tôt.
- On se doutait que Negan risquait de donner du fil à retordre à nos héros, et, au vu des événements survenus dans ce tome, on ne s’était pas tromper !
- Pour la toute première fois, Rick semble être totalement découragé et dépassé par les événements. A moins que, comme le laisse sous entendre la dernière page, il ne prépare quelque chose…
- On pouvait craindre que Robert Kirkman ne s’endorme un peu sur ses lauriers au vu des volumes précédents mais au vu de ce dix-septième tome de la saga, il est clair que l’intrigue repart de plus belle avec Negan.
- Le constat, une fois de plus, que les humains sont oh combien plus dangereux que les zombies.

Points Négatifs :
- Si Charlie Adlard rehausse un peu le niveau en comparaison du volume précédant, force est de constater que certaines cases restent un peu limites par moments. Le bougre a déjà été plus constant dans son travail.
- Un petit bof pour la couverture.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...