samedi 18 février 2017

LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 167 – LA CONQUÊTE DES MERS


LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 167 – LA CONQUÊTE DES MERS
Janvier 2017

Au sommaire :
Edito : L’inventaire du monde
Actualités
En bref
- L’histoire du cheval esquissée en technicolor
- Une barque funéraire pour Sésostris III
- 400 ans et toutes ses dents
- Découverte d’une boîte à outils viking
- De la transmission des connaissances au Paléolithique
En question
- L’archéologie biblique face à ses démons
Découverte
- Cinq siècles d’histoire dans un cimetière
Patrimoine
- Un Saint Jean-Baptiste rayonnant
Dossier : La conquête des mers
- Océaniens. Les premiers maîtres des mers
- Gréco-Romains. La science s’aventure en mer
- Arabes. Un océan de savoirs oubliés
- Chinois. A la pointe des techniques navales
- Scandinaves. Et les Vikings découvrent l’Amérique
- En cartes. Le monde avant les Grandes Découvertes
- L’horizon s’élargit
- L’Europe dessine le monde
- Des représentations à la carte
- A la conquête du Pacifique
- Nord-Est, Nord-Ouest. La route de l’Orient change de cap
Interview « La cartographie des fonds marins sera la grande aventure du XXIème siècle » de Didier Ortolland
En coulisses
A voir
- Silence : au Japon, les épreuves de la foi
- Après Babel, traduire
- Présumées coupables
Livres & Idées
- Ponce Pilate
- Femmes de la Préhistoire
- Des rois et des monnaies
- Les frontières de la tolérance
- L’histoire des sciences pour les nuls

Mon avis : Après un assez bon numéro consacré aux monstres et qui avait conclu de fort belle manière l’année 2016, 2017 débutait, pour ce qui est des Cahiers de Science & Vie, avec un dossier principal qui, a priori, n’avait rien de bien original. En effet, sous son titre, La conquête des mers, on était en droit d’attendre un énième numéro sur les grandes découvertes et la conquête du monde, par la voie marine, des nations européennes. Pourtant, assez rapidement, a la lecture de ce dossier, on découvre, avec plaisir, que ce dernier porte plutôt bien son nom et que si, bien évidement, l’époque des grandes découvertes et de la mainmise mondiale par l’Europe est non seulement au rendez vous mais occupe aussi une place de choix, l’exploration maritime par les autres peuples ne sont pas absents, bien au contraire ! Ainsi, en partant des navigateurs océaniens qui ont, sur des milliers d’années, colonisés le Pacifique, jusqu’à l’exploration des pôles en passant par les marins grecs, les vikings ou les chinois, ce dossier s’avère être on ne peut plus passionnant. De plus, la partie consacrée aux grandes découvertes et a ses courageux marins portugais et espagnols qui ont bravé les océans, si elle est dans l’ensemble plutôt connue, n’en reste pas moins intéressante voir instructive par moments. Du coup, au final, ce dossier s’avère être très bon dans son ensemble, ce qui est une agréable surprise. Dommage, une fois de plus, que suite a la nouvelle formule des Cahiers, celui-ci ne soit pas plus long car je trouve qu’il y avait matière a cela. Car bon, comment dire, si le reste du contenu de cette revue n’est pas inintéressant, loin de là, et qu’il y a quelques bons articles, force est de constater que j’aurai préféré mille fois que l’on face l’impasse sur tout cela pour avoir, au final, un dossier bien plus complet que celui qu’on a eu et qui, au lieu d’être très bon aurait été exceptionnel…


Points Positifs :
- On pouvait craindre que le dossier consacré a la conquête des mers ne soit pas original pour un sou, or, il n’en est rien et celui-ci s’avère être plutôt bon et très instructif dans son ensemble, vu qu’on y apprend pas mal de choses, particulièrement pour ce qui est de la mise en avant de certains peuples de navigateurs qui sont souvent passés sous silence la plupart du temps.
- Les grandes découvertes par les marins portugais et espagnols sont archi-connues, pourtant, on apprend pas mal de choses dans ce dossier qui va bien plus au fond des choses que ce que peut en connaitre le grand public.
- Quelques articles intéressants comme ceux sur l’archéologie biblique, le Saint Jean-Baptiste de Leonard de Vinci ou celui sur Silence, le dernier film de Martin Scorsese.

Points Négatifs :
- C’est l’un des défauts récurrents de la nouvelle formule des Cahiers qui commence à dater un peu – juillet 2015 – c’est-à-dire que, comme une bonne partie de la revue et consacrée a l’actualité, a des articles divers, aux musés, aux livres spécialisés, etc., du coup, a chaque fois, le dossier principal en souffre puisqu’il s’avère être trop court en comparaison de ce qui se faisait autrefois. Cela est dommage car il y avait vraiment de quoi faire avec celui de ce mois-ci.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...