samedi 4 février 2017

INJECTION – TOME 1


INJECTION – TOME 1

Il y a quelques temps, différents spécialistes sont au sein d'une unité des contaminations culturelles croisées. Devant les progrès constants et accélérés des découvertes et autres inventions, ils ont pour mission de trouver la prochaine révolution de l'Humanité. Un certain temps est passé depuis, l'équipe est à présent dissoute. L'une de ses membres, le professeur Maria Kilbride, est internée lorsqu'elle reçoit la visite d'une émissaire de leur ancien employeur. Elle est venue lui demander d'enquêter sur un phénomène étrange et qui pourrait être lié à l'Injection, la création de leur unité. Maria accepte et sollicite l'aide de Brigid Roth, son ancienne collègue, pour l'aider et retrouver la trace de Robin Morel, le dernier spécialiste à avoir intégré l'unité et qui est porté disparu. Ce dernier se promène tranquillement sur la Ridgeway et se voit sollicité par un agent de son ancien employeur. Celui-ci est un rebouteux et ses capacités sont clairement enviées. De son côté, Maria arrive sur les lieux posant problèmes. Elle découvre un endroit étrange menant à une dimension différente...


Injection – Tome 1
Scénario : Warren Ellis
Dessins : Declan Shalvey
Encrage : Declan Shalvey
Couleurs : Jordie Bellaire
Couverture : Declan Shalvey
Genre : Fantastique, Science-Fiction
Editeur : Image Comics
Titre en vo : Injection – Vol 1
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : 07 octobre 2015
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Urban Comics
Date de parution : 20 janvier 2017
Nombre de pages : 128

Liste des épisodes
Injection 1-5

Mon avis : Affirmer que Warren Ellis – le scénariste, pas le musicien – est sans nul doute l’un des auteurs les plus doués de ces vingt dernières années dans le petit monde des comics est tout sauf une exagération ; en effet, si le britannique a, comme beaucoup d’autres, fait ses armes chez les deux gros mastodontes de la profession, Marvel et DC, c’est du coté des indépendants qu’il nous a livrer ses plus belles réalisations, Planetary et The Authority étant, de mon point de vu, ses plus belles réussites. Mais ces deux monuments de la bande dessinée nord américaine accusent déjà un age certain, ce qui n’est pas le cas de Trees, œuvre plus récente de l’auteur et, accessoirement, plutôt réussie dans son genre, et de Injection dont le premier volume vient tout juste de paraitre dans nos vertes contrées en ce début d’année. Une bonne nouvelle, donc, car chaque nouvelle série de Warren Ellis ne peut qu’attirer la curiosité du fan de comics, et, ma foi, malgré une entrée en matière pour le moins difficile, le constat final quant a ce premier volume de Injection s’avère être plutôt bon. Pourtant, comme je l’avais laisser sous entendre, pour arriver a avoir une opinion positive de cette nouvelle série, il faut cravacher un peu : Ellis n’est pas un auteur simple d’accès – oui, nous sommes a mille lieux de la simplicité d’un Millar par exemple – et une fois de plus, force est de constater que le bougre prend un malin plaisir a jouer avec nos nerfs puisque, par le biais d’un scénario qui ne se dévoile qu’au fil des épisodes, d’une histoire qui alterne entre passé et présent, l’entrée en matière de Injection est d’une complexité peu engageante. Pourtant, alors que je commençais à me demander si, sur ce coup là, Ellis ne s’était pas planter en beauté, une fois les deux trois premiers épisodes expédiés, j’ai commencé à saisir les enjeux et les aboutissements de l’histoire et a me rendre compte du potentiel certain de cette dernière. Du coup, une fois parvenu a la dernière page, mon opinion quant a ce premier volume de Injection avait bien évoluée et, ma foi, l’envie de découvrir la suite fut au rendez vous, ce qui est toujours un gage de qualité ! Alors certes, tout cela est fort compliquée par moments et oui, attendez vous a galérer pas mal au début, mais bon, le jeu en vaut largement la chandelle, croyez moi, et même si Injection n’est pas un chef d’œuvre, ses débuts laissent envisager plein de bonnes choses pour la suite…


Points Positifs :
- Tout cela est fort compliqué par moments, je ne le nie pas, mais une fois de plus, Warren Ellis frappe fort et nous entraine dans une histoire diablement bien ficelée où ce mêlent science-fiction, magie et vieilles légendes.
- Une fois que l’on a compris, dans les deux derniers épisodes de ce premier volume, tous les tenants et aboutissements de l’intrigue, on comprend pas mal de choses sur cette dernière et la force du scénario esquissé par Ellis se dévoile alors pour notre plus grand plaisir.
- Un groupe pour le moins singulier de protagonistes principaux, cependant, ces derniers sont plutôt réussis, principalement Maria Kilbride, pas toute seule dans sa tête, et Robin Morel, le rebouteux.
- Certaines planches sont tout bonnement superbes, surtout celles qui se focalisent sur les décors où sur certaines créatures pour le moins inquiétantes. La colorisation, elle, est au top.

Points Négatifs :
- C’est tout de même très difficile d’accès au début et il faut se coltiner trois épisodes avant de commencer à saisir les enjeux et les aboutissements en court. Bien évidement, dans ce format, c’est-à-dire, en album, la chose passe mieux, mais je n’ose imaginer ce qu’ont dut ressentir, par moments, les lecteurs qui se procuraient les épisodes mensuels ?!
- Il est clair que Injection est tout sauf un comics grand public ; voilà une œuvre qui se déguste sur le long terme, qui ne se dévoile que petit a petit, ce qui risque de déplaire a certains.
- Declan Shalvey livre certes certaines planches magnifiques, cependant, je n’ai pas vraiment accroché à son style. Non pas que ce soit un mauvais dessinateur, loin de là, mais bon… les gouts et les couleurs, probablement…

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...