mardi 21 février 2017

INDIANA JONES ET LE TEMPLE MAUDIT


INDIANA JONES ET LE TEMPLE MAUDIT

Shanghai, 1935 : Indiana Jones arrive dans un bar appartenant à un gangster chinois, Lao Che. Il doit récupérer un diamant et l'échanger contre les cendres de Nurhachi, un empereur chinois. Mais l'échange tourne à la fusillade et Indiana, emportant avec lui Willie Scott, une meneuse de revue qui s'intéressait à la pierre, parvient à quitter la Chine avec l'aide de Demi-Lune, un petit garçon chinois de 11 ans débrouillard, à bord d'un avion. Mais l'avion appartient à Lao Che et les pilotes, après avoir vidé les réservoirs, sautent en parachute. Utilisant un canoë de sauvetage pour amortir leur chute, Indiana, Willie et Demi-Lune sautent de l'avion et parviennent à fuir. Ils apprennent qu'ils sont en Inde et arrivent dans un village dont tous les enfants ont été enlevés en même temps que la pierre sacrée que détenaient les indigènes. Indiana accepte d'aider les villageois et part pour le palais de Pankot, qui est d'après les villageois la source du mal. Indiana pense que la pierre sacrée pourrait être l'une des cinq pierres de Sankara, dont la possession garantit fortune et gloire.


Indiana Jones et le Temple maudit
Réalisation : Steven Spielberg
Scénario : Willard Huyck, Gloria Katz, George Lucas
Musique : John Williams
Production : Paramount Pictures et Lucasfilm Ltd.
Genre : Aventure, Fantastique
Titre en vo : Indiana Jones and the Temple of Doom
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais, mandarin
Date de sortie : 23 mai 1984
Durée : 118 mn

Casting :
Harrison Ford : Indiana Jones
Kate Capshaw : Wilhelmina « Willie » Scott
Jonathan Ke Quan : Demi-Lune
Amrish Puri : Mola Ram
Roshan Seth : Chattar Lal
Philip Stone : Capitaine Blumburtt
Roy Chiao : Lao Che, parrain de la mafia de Shanghaï
David Yip : Wu Han
Ric Young : Kao Han, plus jeune fils de Lao Che
D.R. Nanayakkara : le chaman du village
Dharmadasa Kuruppu : le chef du village
Raj Singh : Zalim Singh, le Maharadjah de Pankot
Pat Roach : le chef des gardes de la mine
Chua Kah Joo : Chen
Philip Tann : le chef des acolytes
Akio Mitamura : le pilote chinois
Michael Yama : le co-pilote chinois
Arjun Pandher : le premier enfant dans la cage
Zia Gelani : le deuxième enfant dans la cage
George Lucas : un missionnaire
Frank Marshall : un touriste à l'aéroport
Steven Spielberg : un touriste à l’aéroport

Mon avis : Depuis que ce blog existe, seul deux volets de l’une des sagas cinématographiques les plus célèbres de ces quarante dernière années, je veux bien évidement parler de Indiana Jones, ont eu droit a des critiques sur ce blog : le tout premier, l’excellent Les aventuriers de l’Arche perdue et le dernier en date, le tant décrié Indiana Jones et le royaume du Crane de Cristal. Manquaient donc à l’appel le très bon Indiana Jones et la dernière croisade et un certain Indiana Jones et le Temple maudit, film qui, depuis sa sortie en 1984, divise fortement les amateurs de l’aventurier archéologue… Il faut dire que, ayant longtemps eu à souffrir de la comparaison avec les premiers et troisièmes volets de la saga, ces derniers ayant de nombreux points communs comme certains personnages, les lieux de l’intrigue et les adversaires, des nazis, Indiana Jones et le Temple maudit fut, pendant des années, considéré par beaucoup comme étant le parent pauvre de la saga. Un jugement plutôt injuste, même si, il faut le reconnaitre, pas totalement illogique tant ce second volet se démarque du reste de la saga par son coté grand spectacle poussé à l’extrême. Car en effet, ici, c’est à un véritable déluge de scènes d’actions, de situations coquasses et de morceaux de bravoure auquel on a droit, et ce, de la première a la dernière minute du film. Ce parti pris, assumé par le duo Lucas/Spielberg, en aura choquer plus d’un mais malgré le fait que, par moments, on a l’impression de foncer a cent a l’heure dans une montagne russe, force est de constater que, ce qui apparait comme un défaut pour certains peut être, pour les autres, un gage de réussite et, surtout, la certitude de passer un bon moment. Car oui, Indiana Jones et le Temple maudit est le volet de la saga qui est le plus accessible au grand public : sans prises de têtes métaphasiques, avec ses méchants grand guignols par moments et ce coté exagéré du début a la fin, ce film, indéniablement, se savoure avec un plaisir non dissimulé et même s’il est clair que oui, mille fois oui, le premier et le troisième sont les meilleurs, celui-ci, dans un autre genre, mérite largement le détour. Alors certes, il y a le cas Demi-Lune qui m’agace au plus haut point depuis une trentaine d’années, mais bon, il y a pire dans la vie, non !?


Points Positifs :
- Sans nul doute le volet le plus accessible de la saga et, indéniablement, celui qui vous tiendra en haleine, du début à la fin, et sans le moindre temps mort ! Il y a de tout dans cet Indiana Jones et le Temple maudit : de l’aventure, de l’humour, de l’action, des scènes cultes, bref, de quoi passer un très bon moment !
- Certes, le scénario est un peu simpliste et l’on tombe par moments dans le grand guignol, cependant, et de manière plutôt curieuse, il passe très bien, et ce, par le biais d’un rythme qui ne ralentit jamais et qui vous en mettra plein les yeux.
- Je crois que c’est le film où Indiana Jones est le plus en forme… et le plus drôle.
- Le personnage de Willie aurait put être agaçante a force de hurler tout le temps, or, il n’en est rien et cela apporte une touche coquasse a l’histoire.
- La scène du début, avec un Harrisson Ford qui nous la joue James Bond, celle de la poursuite en chariot de mines, celle du pont suspendu… c’est fou ce que ce film regorge de scènes cultes !
- Indy qui tape Demi-Lune. Ça fait un bien fou !

Points Négatifs :
- Un coté un poil trop excessif par moments, on est trop dans le grand spectacle et, du coup, Indiana Jones et le Temple maudit apparait comme étant un peu a part vis-à-vis du premier et du troisième volet, surtout que ces derniers possèdent beaucoup de points communs.
- Demi-Lune : désolé mais même après plus de trente ans et moult visionnages, je ne peux toujours pas !
- Une version française plutôt médiocre…

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...