dimanche 1 octobre 2017

FABLES – LES FILS DE L'EMPIRE


FABLES – LES FILS DE L'EMPIRE

Bigby est venu sur les terres de l'Adversaire pour l'avertir que les Fables étaient prêts à s'opposer à lui. Depuis, un terrible incendie ravage les bosquets d'arbres sacrés, ceux qui permettent à Gepetto de sculpter son armée de soldats de bois. L'adversaire a réuni tous ses serviteurs de colère. Il est temps de se préparer à livrer la guerre et ce, de façon cruelle et violente. La Reine des Neiges, Lumi, évoque une stratégie sournoise consistant à s'en prendre aux communs et en faisant déferler les quatre fléaux : pestilence, feu, froid et famine. Gepetto adore l'idée mais connaissant très mal le monde des communs, il s'appuie sur Pinocchio et Rodney, deux de ses serviteurs, pour lui souffler de nombreuses informations...


Fables – Les Fils de l’Empire
Scénario : Bill Willingham
Dessins : Mark Buckingham, Steve Leialoha, Michael Allred, Andrew Pepoy, D’Israeli, Gene Ha, Joelle Jones, Barry Kitson, David Lapham, Joshua Middleton, Inaki Miranda, M.K. Perker, Jim Rugg, Eric Shanower, John K. Snyder III, Jill Thompson
Encrage : Steve Leialoha, Andrew Pepoy, Shawn Mcmanus
Couleurs : Lee Loughridge, Laura Allred, Eva de la Cruz
Couverture : James Jean
Genre : Aventure, Conte, Féerie
Editeur : Vertigo Comics
Titre en vo : Fables - Vol 10
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : 04 juin 2007
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Urban Comics
Date de parution : 24 août 2013
Nombre de pages : 208

Liste des épisodes
Fables 52-59

Mon avis : Après le fort sympathique happy-end qui avait conclu en beauté le précédant tome de ce non moins excellent comics qu’est Fables, je veux bien évidement parlé du mariage entre Bigby et Blanche Neige, ce dixième volume de la saga, intitulé Les Fils de l’Empire, débute fort puisque, du coté des Royaumes, Gepetto, alias L’Adversaire pour ceux qui ne suivraient pas, prépare, avec ses principaux lieutenants, une réponse a l’incursion de notre Grand Méchant Loup préféré sur ses terres. Ces épisodes qui ouvrent cet album, sont indéniablement les plus intéressants et nous permettent, en plus de découvrir de nouveaux protagonistes – Hansel, le chasseur de sorcières – de nous rendre compte a quel point Gepetto est bel et bien un fou sanguinaire qui n’aurai aucun problème à provoquer un génocide chez les humains. Bref, tout cela laisse présager bien des tracas aux habitants de Fableville qui, entre-temps, fêtent Noël dans un sympathique épisode où en plus de découvrir que le Père Noël existe bel et bien, on s’aperçoit que celui-ci travaille en sous-main pour un certain… Bigby ! Puisque l’on parle du loup, c’est le cas de le dire, les épisodes suivants, dessinés par un certain Michael Allred qui rappellera quelques souvenirs a ceux et celles qui auront eu la chance de lire X-Statix il y a de cela une quinzaine d’années environ, nous entrainent en compagnie de Bigby et de sa famille en visite chez le Roi du Nord, le père de l’ancien chérif de Fableville. En soit, pas des épisodes qui bouleversent les esprits, loin de là, mais qui permettent, petit à petit, d’en apprendre davantage sur l’un des protagonistes principaux de la série. Bref, au final, ce dixième tome de Fables n’est pas le plus marquant qui soit mais bon, petit à petit, certains mystères sont éclaircis, on en apprend plus sur certains protagonistes tandis que l’on comprend que la guerre, loin d’être finit, ne fait, en quelque sorte, que commencée…


Points Positifs :
- La première partie, où Gepetto et ses lieutenants réfléchissent a un plan a long terme pour en finir avec Fableville et l’humanité dans son ensemble est la plus intéressante. Mine de rien, on s’aperçoit que Gepetto est un véritable fou sanguinaire prêt à commettre un génocide et qu’il est bien éloigné de la figure placide du conte d’où il est tiré…
- Un volume où on apprend pas mal de choses sur tout un tas de protagonistes : Bigby, bien sur, son père, Gepetto mais aussi tout un tas d’autres personnages plus ou moins importants.
- L’épisode de Noël est plutôt sympathique.
- Pour ce qui est des dessins, toute la partie où œuvre Mark Buckingham est égale a ce que l’artiste nous a habituer, c’est-à-dire, plutôt bonne.
- Les vieux fans de X-Statix retrouveront avec plaisir Michael Allred aux crayons sur quelques épisodes.

Points Négatifs :
- Le cinquante-neuvième épisode, qui conclut cet album, est un peu spécial mais n’apporte pas grand-chose à l’intrigue, même si on nous le vend comme étant un épisode où certains mystères seront résolus. Certes, l’idée de faire participer les lecteurs est sympathique, mais le résultat est dispensable.
- Énormément de dessinateurs dans ce dixième tome de Fables, dans le cinquante-neuvième épisode mais pas que… du coup, le meilleur côtoie allègrement le pire…

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...