dimanche 29 mai 2016

LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 161 – L’ESPIONNAGE, 4000 ANS DE MANIPULATIONS


LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 161 – L’ESPIONNAGE, 4000 ANS DE MANIPULATIONS
Mai 2016

Au sommaire :
Edito : Ces espions qui venaient de loin
Actualités
En bref
- Des forts à l’épreuve du feu
- A la racine de la cacahuète
- Saint Louis, victime d’un mal tropical ?
- De l’art pariétal en Allemagne
- L’Île de Pâques, une terre profondément pacifique
Analyse
- Le Net éclaire les papyri d’Oxyrhynque
Patrimoine
- La splendeur de Pompéi renaît de ses cendres
En questions
- L’athéisme, aussi vieux que la foi.
Dossier : L’espionnage, 4000 ans de manipulations
Aux origines de l’espionnage
- L’invention : le Proche-Orient, berceau des espions
- La théorisation : l’Asie écrit les premiers traités
- L’expansion : Athènes, Rome, du déni à la pleine reconnaissance
- Histoires particulières
- Des affaires sous haute surveillance
- Femmes de l’ombre
- Religion du secret
- Du Moyen-âge à nos jours
- Guerre de Cent Ans : des espions à toutes les portes
- Le Secret du Roi, ancêtre de la DGSE
- XIXème siècle : l’invention des services secrets modernes
- XXème siècle : l’apogée de la guerre de l’ombre
Interview « A l’heure du Big Data, le renseignement reste une activité essentiellement humaine » de Gérald Arboit
En coulisses
Muséologie
- Mémoires du patrimoine français
- Jardins d’Orient
- L’or du pouvoir
A voir, à lire
- Bosch : des monstres et des merveilles
- L’amour chrétien
- Naitre dans l’Egypte ancienne

Mon avis : Malgré un dossier loin d’être franchement original puisque traitant du cas Toutankhamon, le dernier numéro des Cahiers de Science & Vie avait finit, malgré tout, par s’être avéré bien plus intéressant que prévu, et, quelque part, dans le cas qui nous préoccupe aujourd’hui, c’est-à-dire, avec ce cent-soixante-et-unième numéro des Cahiers, force est de constater que c’est là aussi le cas. Pourtant, d’entrée de jeu, je dois reconnaitre que j’étais pour le moins dubitatif : l’espionnage, ça n’a jamais été véritablement ma tasse de thé, loin de là, de plus, pour ce qui est de l’originalité, là aussi, il n’y avait pas vraiment de quoi s’enthousiasmer… or, c’est bien mal connaitre une revue qui, finalement, n’est jamais aussi bonne que dans ce genre de cas, c’est-à-dire, en rendant passionnant des sujet vus et revus un nombre incalculables de fois auparavant. Car effectivement, en prenant le parti de nous narrer la longue, très longue histoire de l’espionnage, accessoirement, l’un des plus vieux métiers du monde, ce numéro des Cahiers nous entraine dans un formidable voyage au cours des âges, et ce, des prémices de l’espionnage dans les Cités Etats de la Mésopotamie aux émules de James Bond de notre époque, la plupart de ces derniers étant rivés derrière des écrans d’ordinateurs tout en écoutant les conversations du monde entier. Bien évidement, au cours de ces pages, tout ne sera pas nouveau et même le néophyte retrouvera quelques lieux communs au sujet de l’espionnage, mais bon, le coté historique est plutôt bon, surtout pour la partie la plus ancienne, certains cas particuliers sont mis en avant (comme l’excellent Secret du Roi sous Louis XV), quand a la partie moderne, c’est une bonne surprise car malgré le fait que celle-ci est la plus connue, on y apprend tout de même quelques petites anecdotes non négligeables, principalement celles sur ces fameux espions, connus ou pas. Bref, une fois de plus, Les Cahiers de Science & Vie nous pondent un numéro qui mérite le détour et qui ne pèche, finalement, que par la faiblesse de sa première partie, c’est-à-dire, celle consacrée à l’actualité : il faut dire que de ce coté là, on a déjà connu mieux…


Points Positifs :
- Vous croyez tout savoir sur l’espionnage ? Détrompez-vous car ce numéro des Cahiers de Science & Vie vous prouvera le contraire, et ce, en mettant en avant le coté historique de l’un des plus vieux métiers du monde et en nous dévoilant son évolution au cours des âges.
- Bien entendu, la partie moderne étant la plus familière, le lecteur s’intéressera davantage à l’espionnage au cours de l’histoire : des cités états mésopotamiennes au XIXème siècle.
- Anecdotes nombreuses, curiosités, figures de l’espionnage : il y a de quoi faire dans ce dossier.
- L’article sur Jérôme Bosch.

Points Négatifs :
- La partie actualité est l’une des plus faibles qu’il m’ai été donné de lire depuis l’arrivée de la nouvelle formule des Cahiers, il y a de cela presque un ans. Rien de bien enthousiasmant à se mettre sous la dent !
- Pas fan de la partie consacrée aux musées et autres expositions.
- Qu’est ce que c’est que cette couverture toute moche ?!

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...