vendredi 20 mai 2016

HUNTER X HUNTER


HUNTER X HUNTER

Gon Freecss a douze ans, et rêve de devenir Hunter. Les Hunters sont des aventuriers d'élite qui peuvent être chasseurs de prime, chefs-cuisinier, archéologues, zoologues, justiciers ou consultants dans divers domaines. Son père, Gin Freecss, qu'il ne connaît pas directement, est considéré comme un des plus grands Hunters de son temps. C'est aussi pour le retrouver que Gon veut devenir Hunter. Cependant l'examen de Hunter, qui a lieu chaque année, est extrêmement difficile et périlleux. On dit qu'un candidat sur 10000 arrive sur le lieu des épreuves et qu'un seul candidat tous les trois ans devient Hunter à sa première tentative. Durant les épreuves, il n'est pas rare d'être blessé, voire tué par des monstres, des pièges ou même d'autres concurrents… Au cours de cet examen, Gon va rencontrer différents personnages, aussi bien amis qu'ennemis : Kurapika, dont le seul objectif est de venger son clan, le clan Kuruta, assassiné par la Brigade fantôme et tenter de récupérer les yeux de son clan, les pupilles écarlates ; Léolio, dont le but avoué est d'acquérir de l'argent pour financer ses études de médecine ; Kirua, qui a le même âge que Gon, fils d'une famille d'assassin d'élite, la famille Zoldik, ne souhaitant pas poursuivre la voie de sa famille, qui participe à cet examen par simple amour du défi ; Hisoka, dont la grande passion est le combat contre des guerriers très puissants ; ainsi que beaucoup d'autres… La force de Gon n'est pas que physique : son charisme, sa pureté, sa gentillesse, sa grande générosité et surtout son incroyable capacité à attirer la sympathie l'aident souvent à sortir des situations les plus périlleuses.


Hunter X Hunter
Réalisation : Hiroshi Kōjina
Scénario : Yoshihiro Togashi
Musique : Yoshihisa Hirano
Générique : Ono Masatoshi
Production : Madhouse
Genre : Shōnen
Titre en vo : Hunter X Hunter
Pays d’origine : Japon
Chaîne d’origine : Nippon Television
Diffusion d’origine : 2 octobre 2011 – 23 septembre 2014
Langue d'origine : japonais
Nombre d’épisodes : 148 x 25 minutes

Casting :
Gon : Megumi Han
Kirua : Mariya Ise
Kurapika : Miyuki Sawashiro
Léolio : Keiji Fujiwara
Hisoka : Daisuke Namikawa
Satotsu : Toshio Furukawa
Menchi : Aya Hirano
Phinks : Kenn

Mon avis : Rares ont été les fois où, sur ce blog, je vous ai parlé de séries animées et comme cela faisait belle lurette qu’une telle chose n’arrivait pas – il faut remonter à novembre 2014 avec l’excellente adaptation télé de L’Attaque des Titans, ce qui date un peu – ont peut dire que, aujourd’hui, c’est un mini-évènement en soit. Un jour à marquer d’une pierre blanche, peut-être, mais qui, accessoirement, voit le grand retour d’une œuvre qui ne pointait plus le bout de son nez sur le Journal de Feanor depuis 2011, je veux bien évidement parler de Hunter X Hunter du sieur Yoshihiro Togashi et dont j’avais publié les critiques des cinq premiers tomes il y a de cela un peu plus de cinq ans déjà ! Une éternité, donc, pour un manga certes pas exceptionnel en soi, il faut le reconnaitre, mais néanmoins sympathique, un manga que j’appréciais plutôt bien mais que, surtout par manque de temps, j’avais complètement mis de coté depuis lors. Mais il faut dire que ce grand retour, par le biais du dessin animé, fut grandement facilité par le média en lui-même : après tout, il est bien plus facile de regarder un ou deux épisodes quotidiennement (merci Game One) que de se plonger dans la trentaine de tomes parus a ce jour et qui me restaient a lire… Solution de facilité ? Certes, j’en conviens, mais en attendant de, un de ces quatre matins, me décider une bonne fois pour toutes a aborder sérieusement le cas du manga, je dois reconnaitre que l’adaptation animé de celui-ci ne m’a pas déçu, bien au contraire : oh, bien sur, Hunter X Hunter, ce n’est pas ce qu’il y a de plus original et bien souvent, pourquoi le nier, il flotte un certain sentiment de déjà vu en regardant certains personnages, certaines situations. Cependant, malgré ce constat qui pourrait paraitre a priori peu engageant, force est de constater que, comme son héros principal, Gon, cette œuvre n’en possède pas moins un fort capital de sympathie : pour ses protagonistes, souvent loufoques d’ailleurs, pour son humour, présent malgré des enjeux dramatiques élevés, et, dans un sens plus général, pour ce coté léger, certes, mais qui ne tombe jamais dans la débilité comme c’est parfois le cas avec d’autres mangas équivalents. Bien entendu, ici, ce n’est pas la version papier mais la version animée qui nous préoccupe, mais bon, après tout, qui apprécie la première ne peut qu’accrocher qu’a la seconde ; le fan du manga prenant plaisir à retrouver ses héros favoris certes pas en chair et en os mais du moins en version colorisée et animée. Le néophyte, lui, pour peu qu’il accroche a l’univers de Hunter X Hunter y trouvera un fort bon divertissement, certes loin d’être exceptionnel, j’en conviens, mais bon, comme je le dis souvent, si les chefs d’œuvres sont certes fort appréciables, ils sont rares et cela n’empêche nullement que des œuvres de moins bonnes qualités n’en restent pas moins intéressantes en tant que telles, ce qui, ma foi, est le cas ici…


Points Positifs :
- Le plaisir de retrouver les personnages et l’univers de Hunter X Hunter dans une version animée qui ne pourra que ravir les fans du manga, bien sur.
- Le coté sympathique de l’œuvre original, parfaitement retranscris ici, et qui est pour beaucoup pour l’intérêt de la série ; il faut dire que le coté parfois décalé de certains personnages est un plus indéniable.
- Certes, Hunter X Hunter n’est pas un chef d’œuvre, cependant, malgré un manque d’originalité et un sentiment de déjà vu par moments, force est de constater que les intrigues sont souvent suffisamment captivantes pour maintenir un intérêt plutôt constant.
- Les différents génériques (début, fin), plutôt entrainants et qui nous rentrent dans la tête dès la première écoute – ce qui est souvent le cas avec les dessins animés nippons d’ailleurs…  

Points Négatifs :
- Comme je l’ai dit, malgré le coté sympathique de la chose, Hunter X Hunter n’est pas et n’a jamais été un chef d’œuvre : c’est sympa mais comment ne pas se dire que par moments, tout cela sent un peu le déjà-vu ? Certes, cela n’empêche nullement que l’on puisse apprécier cette œuvre, mais bon, quand on s’inspire trop des autres et qu’il manque de l’originalité, difficile de marquer durablement les esprits…
- Les allergiques a l’humour parfois absurde de certains mangas ainsi que ceux qui n’apprécient guère les personnages trop loufoques ou aux looks improbables passeront leur chemin, Hunter X Hunter étant vraiment trop marquer de ce coté là…

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...