jeudi 28 décembre 2017

LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 174 – L’OCCIDENT ET LA NATURE, 2000 ANS DE MALENTENDUS


LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 174 – L’OCCIDENT ET LA NATURE, 2000 ANS DE MALENTENDUS
Décembre 2017

Au sommaire :
Edito : 2000 ans de malentendus
Actualités
- La grotte Chauvet telle qu’il y a 40000 ans
- D’émouvants jouets vieux de 5000 ans
- Un manuscrit révélerait l’origine des Peuples de la Mer
- 1170, la plus forte tempête solaire documentée
- Les Orcades drainent les foules au Néolithique
- Patrimoine français : quand faut-il reconstruire ?
- Quipus : ils ont enfin leur Pierre de Rosette
- Icônes, un art sauvegardé en Russie
Dossier : L’Occident et la Nature, 2000 ans de malentendus
- L’Occident déteste-t-il la nature ?
- Préhistoire : une nature (presque) sans hommes
- L’urbanisation du paysage
- Et l’homme fut séparé du paysage
- Et l’homme fut séparé de la Création
- La forêt, « l’or vert » du Moyen-âge
- 1492, naissance d’un monde globalisé
- XVIIe siècle : l’homme, seigneur et maitre de son jardin
- Révolution industrielle : une humanité qui se construit contre la nature
- Ces espèces portées disparues
- Ecologie : de la conscience a la science
- Parcs nationaux américains : les premières tentatives de conservation
- Traités : un siècle de protection de la nature
- Anthropocène : un concept en débat
Interview « L’écologie politique se méfie de la protection de la nature» de Catherine Larrère
Muséologies
- Dans l’intimité du soldat, de Rome a nos jours
- Mise en scène du pouvoir à l’antique
- Des sociétés andines oubliées
Livres & Idées
- Les évangélistes avaient-ils une bonne mémoire ?
- Palmyre, une cité caravanière
- Soldats mais pas citoyens
- Iconographie des drogues
- Grandeur et infortunes d’un pirate des Caraïbes
- Dans la boute a outils des égyptiens
- L’homme qui a organisé le Musée du Louvre
- La planète au temps de l’Europe-Reine

Mon avis : Je ne peux pas vraiment dire qu’à la base, j’avais été enthousiasmé par le sujet du dossier principal du dernier numéro de cette année 2017 des Cahiers de Science & Vie. Il faut dire que les rapports entre l’Occident et la Nature, cela n’avais pas, a priori, de quoi m’emballer véritablement surtout que, qui plus est, je craignais de tomber sur un dossier écologiste sans grande originalité. Or, a ma grande surprise, le contenu de celui-ci fut bien plus intéressant que je ne l’escomptais de prime abord, et ce, pour la simple et bonne raison que, plutôt que de tomber dans la traditionnelle repentance a la mode où l’homme occidental serait responsable de tous les maux de la planète, le propos de ce dossier est bien plus nuancé. En effet, si ses responsabilités ne sont pas occultées – et elles sont réelles – force est de constater qu’est aussi mis en avant que sa prise de conscience l’est également ; ainsi, l’occidental fut responsable, par le biais de l’industrialisation, de la situation où nous nous trouvons aujourd’hui mais c’est aussi par lui que des solutions ont essayé d’être trouver. Mais ce n’est pas tout car ce que ce dossier nous démontre fort bien, c’est qu’en fait, l’action de l’homme sur la nature existe, en fait, depuis que l’homme est homme, c’est-à-dire, depuis la nuit des temps et si elle fut longtemps limitée, c’est que nos anciens ancêtres étaient peu nombreux sur la planète, chose qui changea bien évidement complètement a partir du moment où ils inventaire l’agriculture. Bref, un bon dossier que cet Occident et la Nature et qui ne pèche, malheureusement, que par le fait qu’il est trop court, comme c’est souvent le cas, hélas, dans Les Cahiers de Science & Vie nouvelle formule…


Points Positifs :
- Le dossier a pour lui de revenir sur tout un tas de fausses idées et de lieux communs au sujet de la responsabilité de l’occident sur les méfaits commis à la nature. Certes, ceux-ci ne sont pas niés mais on s’aperçoit également que l’impact humain sur la planète existe depuis la nuit des temps, que toutes les sociétés et civilisations ont leur par de responsabilité et que seul l’industrialisation moderne de l’occident lui vaut la première place.
- De la préhistoire a notre époque actuelle, c’est un voyage intéressant qui nous est proposé dans ce dossier.
- On apprend pas mal de choses sur la prise de conscience écologique mais aussi sur la manière dont, suivant les pays, les partis écolos œuvrent ou non pour la préservation de la nature. Au passage, les Verts français sont, à juste raison, pointer du doigt.

Points Négatifs :
- Malheureusement, le dossier s’avère être beaucoup trop court pour satisfaire pleinement le lecteur. Il faut dire que, depuis que les Cahiers sont passés a cette fichue nouvelle formule, il est devenu fort difficile de nous proposer des dossiers dignes de ce nom, comme ceux de jadis.
- Et, pendant ce temps là, une grosse partie de cette revue est consacrée aux expositions et aux sorties littéraires.
- Fichtre, j’ai déjà connue une partie actualité plus passionnante que celle de ce mois-ci…

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...