vendredi 29 décembre 2017

STAR WARS – LES DERNIERS JEDI


STAR WARS – LES DERNIERS JEDI

Les derniers éléments de la Résistance sont traqués par le Premier Ordre. La générale Leia Organa termine l'évacuation de leur base principale lorsqu'une flotte du Premier Ordre arrive en orbite depuis l'hyper-espace. Les deux flottes se font face. La base de surface est bombardée et détruite par les deux puissants canons d'un cuirassé qui accompagne les destroyers stellaires. Poe Dameron, BB-8 et leur vaisseau X-Wing s'approchent seuls du cuirassé, demandant une communication avec le général Hux qui lui se trouve dans le vaisseau amiral. La communication établie, il gagne du temps puis se rapproche et attaque avec agilité les canons externes majeurs du cuirassé. Un impact sur le X-Wing de Poe stoppe l'alimentation des canons, mais BB-8 parvient à rétablir le système, permettant à Poe de neutraliser le dernier canon ennemi et à la flotte de la Résistance, plus faiblement armée, de se regrouper. La neutralisation ouvre la voie à un escadron de bombardiers rebelles, mais celui-ci fait face à un tir nourri et une vague de chasseurs TIE, subissant de lourdes pertes. Un seul bombardier demeure, lâchant in extremis son chargement sur sa cible, causant une explosion en chaîne l'emportant avec lui. Poe rejoint de peu la flotte de la Résistance qui s'échappe par un bond dans l'hyper-espace. Durant la fuite, Finn, toujours inconscient dans son caisson, se réveille brusquement en criant : « Où est Rey ? »


Star Wars – Les derniers Jedi
Réalisation : Rian Johnson
Scénario : Rian Johnson
Musique : John Williams
Production : Walt Disney Studios Motion Pictures, Lucasfilm, Bad Robot Productions
Genre : Science-Fiction
Titre en vo : Star Wars – The Last Jedi
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 09 décembre 2017
Durée : 152 mn

Casting :
Daisy Ridley : Rey
John Boyega : Finn
Oscar Isaac : Poe Dameron
Adam Driver : Kylo Ren / Ben Solo
Mark Hamill : Luke Skywalker
Carrie Fisher : générale Leia Organa
Kelly Marie Tran : Rose Tico
Joonas Suotamo : Chewbacca
Benicio del Toro : DJ
Laura Dern : vice-amirale Amilyn Holdo
Gwendoline Christie : capitaine Phasma
Andy Serkis : Suprême leader Snoke
Domhnall Gleeson : général Hux
Lupita Nyong'o : Maz Kanata
Anthony Daniels : C-3PO3
Jimmy Vee : R2-D2
Frank Oz : Yoda (voix)
Tim Rose : amiral Ackbar
Mike Quinn : Nien Nunb
Billie Lourd : Kaydel Ko Connix
Amanda Lawrence : commandant D'Acy
Paul Kasey : C'ai Threnalli
Veronica Ngo : Paige Tico
Mark Lewis Jones : capitaine Canady
Justin Theroux : le maître décrypteur
Lily Cole : la copine du maître décrypteur
Warwick Davis : Wodibin
Hermione Corfield : Tallie Lintra, une pilote de A-wing
Noah Segan : Starck, un pilote de X-wing
Jamie Christopher : Tubbs, un pilote de X-wing
Adrian Edmondson : Peavey
Joseph Gordon-Levitt : Slowen Lo (caméo vocal)
Gary Barlow : un stormtrooper qui appréhende Finn (caméo)
Gareth Edwards : un soldat de la Résistance (caméo)
Edgar Wright : un soldat de la résistance (caméo non crédité)
Joe Cornish : un soldat de la résistance

Mon avis : C’était bien évidement l’événement cinématographique de cette fin d’année 2017, n’en déplaise a ceux et celles qui, du haut de leur tour d’ivoire, ont toujours jeter un regard dédaigneux a une œuvre comme Star Wars – et, dans un sens plus large, a la science-fiction ou a la Fantasy – sans comprendre l’importance que celle-ci a prise dans la culture populaire mondiale depuis quatre bonnes décennies. Car oui, la sortie d’un nouveau Star Wars, du premier volet au huitième en date, ce n’est pas anodin, bien au contraire, et sans revenir sur ce que peut représenter la saga de Georges Lucas – qui n’est plus aux commandes, désormais – car j’ai déjà eu l’occasion de le faire à plusieurs reprises sur ce blog, force est de constater que lorsque parait un nouveau film, eh ben, disons que tout le reste, la concurrence, on s’en moque. Forcément, qui dit nouveau Star Wars dit que l’on va entendre tout et n’importe quoi de la part des fans de la première comme de la dernière heure et c’est, je pense, le problème de ce genre d’œuvres, trop importantes, où les fans, où tout a chacun, quelque part, se fait sa propre idée de ce que devrait être un nouveau volet, ce qui, bien entendu, en frustrera plus d’un devant le résultat final qui n’ira pas dans le sens qu’il l’avait imaginer. Du coup, qu’un nouveau volet de Star Wars soit bon ou mauvais, qu’il soit grandiose ou médiocre, il aura droit aux mêmes critiques, d’où, par la force des choses, un débat sans fin et, selon moi, oh combien stérile, car bon, comment dire… ce qui compte, avant toute chose, c’est que le film, en tant que tel, réponde a deux choses : premièrement, qu’il soit bon, deuxièmement, qu’au vu de l’univers Star Wars, il soit crédible. A mon avis et après visionnage de ce huitième volet de la saga, Les derniers Jedi, il apparait que c’est le cas, alors, pourquoi se plaindre ? Parce qu’il reste néanmoins inférieur a la trilogie des années 80 ? Certes, c’est un fait mais celle-ci, plus ancienne et culte pour beaucoup, est hors-catégorie et il ne faut pas oublier, non plus, qu’une œuvre vue lorsque l’on était enfant nous marque davantage et que l’on garde d’elle un souvenir parfois enjolivé – d’ailleurs, nombreux sont ceux qui oublient qu’en son temps, Le retour du Jedi fut fortement critiqué. Ensuite, il y a le problème des suites que tout le monde réclame à corps et à cris et qui, lorsqu’elles arrivent enfin, finissent par décevoir, parfois à raison, parfois a tort. Du coup, il est difficile d’être vraiment objectif vis-à-vis de celles-ci et encore plus lorsque l’on s’attelle a un monument du septième art comme Star Wars. D’où, forcément, les nombreuses critiques a l’encontre de ce huitième volet de la saga, parfois justifiées, le plus souvent, absurdes, tout bonnement. Car il est évidant que Les derniers Jedi n’est pas un grand film, loin de là, et que, en plus, il souffre d’hommages trop appuyés par moments, comme ce final qui nous renvoi au début de L’Empire contre-attaque ou par sa trop longue durée qui, bien sur, entraine quelques longueurs – d’ailleurs, je me demande pourquoi les films, de nos jours, se sentent obligés d’être aussi longs même lorsque cela ne se justifie nullement !? Cependant, sans être un grand film, sans atteindre l’excellence des volets de la première trilogie voir même de La revanche des Sith, force est de constater que, dans l’ensemble, il s’en sort plutôt bien, comme son prédécesseur, Le réveil de la Force, si décrié lui aussi, parfois injustement. Car oui, Les derniers Jedi est un film sympathique, par moments captivant, qui se regarde fort bien et qui, selon moi, ne dénote absolument pas vis-à-vis de ses prédécesseurs. Alors oui, cela fait fort longtemps que l’on a perdu notre regard d’enfant et il est clair que ce huitième film de Star Wars n’est pas exempt de défauts, loin de là, mais bon, si l’on doit être parfaitement objectifs, il y a-t-il un seul volet de la saga qui soit véritablement parfait de bout en bout ? Sincèrement, je ne le pense pas…


Points Positifs :
- Il est évidant que Les derniers Jedi n’est pas un grand Star Wars mais il n’en reste pas moins un bon volet pour une saga tellement culte qu’il devient pratiquement impossible de satisfaire absolument tout le monde – chacun ayant, forcément, sa vision de ce que devraient faire les personnages, de ce qu’est le pouvoir de la Force, de ce qui devrait se passer, etc. Cependant, il répond parfaitement aux canons de ce qu’est l’œuvre de Lucas depuis ses débuts, c’est-à-dire, un pur divertissement dans un univers de Space-Opéra et rien d’autre…
- Faire revenir Luke Skywalker dans la saga était franchement casse gueule mais franchement, j’ai plutôt apprécié cette version d’un personnage vieillissant et complètement désabusé.
- Je les aime bien finalement ces nouvelles têtes d’affiches de cette troisième trilogie : que ce soit Rey, Finn, Poe ou même Rose, je trouve qu’ils s’en sortent mieux que prévu.
- Kylo Ren a tout de même plus de classe sans son fichu casque et gagne automatiquement en charisme, ce qui est une fort bonne chose !
- Je craignais fortement que le remplacement de J. J. Abrams par Rian Johnson nuise au film, or, finalement, il n’en est rien même si mon avis n’engage que moi.
- La plupart des scènes humoristiques ne m’ont pas gênée.
- La musique de John Williams, forcément.

Points Négatifs :
- Comme ce fut le cas pour le premier volet de cette troisième trilogie, Le réveil de la Force, Les derniers Jedi est un bon mais pas un grand Star Wars : inférieur a tous ceux de la première trilogie comme a Le revanche des Sith, il est sympathique, se regarde plutôt bien mais ne marquera pas les annales, loin de là.
- Le fameux Suprême Leader Snoke restera comme étant la grosse déception. Qui était-il ? D’où venait-il ? Quant a son importance dans la saga, disons qu’on l’aura a peine vu…
- Ah, les américains, décidément, ils ne changeront jamais… dans le premier volet, le couple Rey/Finn semblait couler de source mais en faisant apparaitre Rose – personnage sympathique certes – et en la faisant se rapprocher de ce dernier, ne nous cassent-ils pas un couple blanc/noir pour mettre les deux représentants des minorités visibles ensemble et en collant Rey a Poe, homme blanc et plus présentable !? Certes, il reste un film pour connaitre le fin mot de l’histoire mais je le sens venir gros comme une maison…
- Mais pourquoi Les dernier Jedi est aussi long ? Certes, c’est un problème récurant à notre époque mais cela devient lassant car, forcément, cela entraine des longueurs par moments.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...