samedi 20 mai 2017

LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 9


LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 9

Les chevaliers parviennent à sortir de la maison des Gémeaux et arrivent dans celle du Cancer. Seiya passe et Shiryu reste pour affronter le terrible Masque de Mort. Il triomphe non sans mal après avoir fait un voyage dans l'au-delà. Dans la maison du Lion, contrairement à ses prévisions, Seiya ne trouve pas un allié mais un chevalier sous le contrôle du grand Pope. Il faudra le sacrifice de Cassios pour qu'Aiolia retrouve ses esprits et que les chevaliers puissent passer.


Les Chevaliers du Zodiaque – Tome 9
Scénariste : Masami Kurumada
Dessinateur : Masami Kurumada
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Aventure, Action, Fantastique, Mythologie
Titre en vo : Saint Seiya vol 9
Parution en vo : 10 mars 1988
Parution en vf : 16 mai 1998
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Kana
Nombre de pages : 163

Mon avis : La Bataille finale du Sanctuaire a commencée, courage Chevaliers de Bronze ! Bien évidement, cette phrase rappellera bien des souvenirs aux plus agés d’entre vous, ceux qui auront connu les heures de gloire de la version animée des Chevaliers du Zodiaque il y a prêt de vingt ans et qui se souviennent, avec nostalgie, a quel point cet arc narratif est tout bonnement exceptionnel ! Car oui, la traversée des 12 Maisons du Zodiaque et cet affrontement titanesque contre les Chevaliers d’Or aura apporté ses lettes de noblesses à une série qui, en toute sincérité, était loin d’être exceptionnelle lors de ses débuts. Car avec cette bataille, débutée dans le huitième volume de la saga, tout change, ou presque : Kurumada se découvre dessinateur talentueux lorsqu’il s’attèle aux Chevaliers d’Or, les affrontements, ridiculeusement courts auparavant deviennent bien plus longs, nos héros ont enfin des adversaires a leurs mesures, quand a l’intensité dramatique, autant comparer Dieu a un ver de terre… Et donc, dans ce neuvième tome, ce ne sont pas moins de trois maisons et quatre Chevaliers d’Or que nos héros vont devoir se coltiner : le mystérieux Gémeaux qui est en fait le Grand Pope (franchement, comment ne pas le deviner), le Verseau qui intervient en avance dans la Maison de la Balance afin de stopper son élève, Hyoga, Masque de Mort du Cancer, véritable salopard sans le moindre scrupule et qui sera opposer au Dragon et, bien entendu, Seiya qui se prend une déculottée mémorable de la part du Chevalier du Lion, ce dernier étant manipulé par le Grand Pope et ne pouvant recouvrer ses esprits que si quelqu’un meurt devant lui… et ce sera Cassios qui le fera pour sa déesse personnelle, Shina… C’est intense, c’est oh combien immersif, captivant au possible, riche en combats épiques et inoubliables, bref, c’est presque la perfection, tout simplement !


Points Positifs :
- Suite de la Bataille du Sanctuaire, l’arc narratif le plus réussi de toute la série, avec, au programme : les Chevaliers des Gémeaux, du Verseau, du Cancer et du Lion, rien que ça !
- L’affrontement entre Shiryu et Masque de Mort est tout simplement l’un des meilleurs de la Bataille du Sanctuaire. Il faut dire que le Chevalier du Cancer est un vrai salaud, qui assume et que ses pouvoirs qui envoient ses adversaires aux portes des Enfers en jettent.
- Seiya qui se prend une déculottée mémorable face au Lion – même si en deux occasions, il porte un coup – ce dernier étant sous l’emprise mentale du Grand Pope. Pour la première fois, on ressent l’immense puissance des Chevaliers d’Or et le fossé qui les sépare de nos héros.
- Le sacrifice de Cassios, qui meurt pour que vive Seiya et plus précisément pour celle qu’il aime, Shina. Toujours aussi touchant.
- Camus du Verseau qui intervient afin de stopper son élève, Hyoga, le terrasse et lui offre un cercueil de glace. Grand moment d’émotion !
- Kurumada n’a jamais été et ne sera jamais un grand dessinateur, par contre, lorsqu’il s’attèle aux armures d’or, c’est le jour et la nuit, car, en toute sincérité, ces dernières sont grandioses !

Points Négatifs :
- Shiryu qui enlève son armure on se demande bien pourquoi, Ikki qui sauve la mise de Shun… le début de certains stéréotypes qui seront récurrents dans la série…
- Kurumada restera a tout jamais une énigme pour moi : comment un type est capable de dessiner aussi bien les Chevaliers d’Or et être presque médiocre par moments !?

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...