dimanche 28 mai 2017

LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 11


LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 11

Le courage de Hyoga et son éveil au 7ème sens lui donnent la victoire face à Milo. Les chevaliers réunis dans la maison du Sagittaire font le serment de protéger Athéna coûte que coûte. C'est Shiryu qui s'en va le premier, s'envolant vers les étoiles en emportant Shura du Capricorne. Dans la maison du Verseau, Hyoga retrouve son maître et les deux hommes s'éteignent après un combat héroïque. Seiya et Shun arrivent à la dernière maison où Aphrodite des Poissons les y attend.


Les Chevaliers du Zodiaque – Tome 11
Scénariste : Masami Kurumada
Dessinateur : Masami Kurumada
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Aventure, Action, Fantastique, Mythologie
Titre en vo : Saint Seiya vol 11
Parution en vo : 08 juillet 1988
Parution en vf : 22 août 1998
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Kana
Nombre de pages : 169

Mon avis : Après deux volumes qui n’étaient pas loin de l’excellence scénaristique, le neuvième – où nos héros affrontaient le Cancer et le Lion – et le dixième – Shaka de la Vierge – force est de constater que ce nouveau volume de ce cultissime manga qu’est Les Chevaliers du Zodiaque est un poil inférieur a ses prédécesseurs immédiats. Alors certes, il faut relativiser les choses, puisque ce dernier, malgré ce constat, n’en reste pas moins excellent et riche en scènes cultes, cependant, non seulement il est difficile de passer tout juste après l’inoubliable affrontement entre Shaka et Ikki, mais aussi et surtout, car Kurumada use et abuse un peu trop de certaines ficelles récurrentes pour les dernières Maisons du Sanctuaire avec ces sacrifices successifs : d’abord Shiryu face a Shura du Capricorne, dans un combat qui, certes, marque les esprits, ensuite Hyoga face a son maitre, Camus du Verseau, cet affrontement étant moins marquant par certains cotés. Du coup, et même si le procédé est toujours aussi efficace, l’effet de surprise n’est plus là et on devine d’avance que dans le prochain volume, Shun y passera face au Chevalier d’Or des Poissons. Finalement, l’un des meilleurs moments de ce onzième tome reste encore le combat entre Hyoga et Milo du Scorpion, dans les premières pages, où ce dernier finit par comprendre que Saori est la véritable réincarnation de la déesse Athéna et se décide à sauver son adversaire… Mais bon, n’allez pas croire que ce onzième volume des Chevaliers du Zodiaque soit mauvais ou déçoive, ce n’est absolument pas le cas, bien au contraire, disons juste que quelques petits défauts l’empêchent d’atteindre l’excellence, et de très peu…


Points Positifs :
- Le combat entre Shiryu et Shura du Capricorne est l’un des plus marquants de la Bataille du Sanctuaire, quand au sacrifice final, disons qu’au moment où celui-ci arrive, le lecteur est encore surpris. De plus, Shura n’étant pas mauvais en soi, cela apporte une petite touche dramatique du plus bel effet.
- L’affrontement entre Milo du Scorpion et Hyoga, particulièrement pour son final où le Chevalier d’Or comprend que Saori est en fait Athéna et où il finit par sauver la vie de son adversaire.
- Le duel a mort entre le maitre et son élève : Camus du Verseau et Hyoga.
- Une fois de plus, Kurumada est au top de sa forme lorsqu’il dessine les Chevaliers d’Or et, graphiquement, il faut reconnaitre que le bougre a fait d’énormes progrès depuis ses débuts.

Points Négatifs :
- L’auteur abuse un peu trop des mêmes grosses ficelles – affrontement, sacrifice – et, du coup, au bout d’un moment, il n’y plus aucun effet de surprise. Alors certes, le procédé est efficace, mais bon, quand on en est à deviner ce qui arrivera à Shun…
- Un grand bof pour le passage dans la Maison du Sagittaire, mais le plus drôle, c’est qu’on se demande comment les Chevaliers de Bronze y passent une heure ?!
- Une faute de traduction culte dans les dernières pages de ce volume avec le célèbre : Andromède, Chevalier d’Or des Poissons !

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...