samedi 27 février 2016

GÉO HISTOIRE 25 – VERDUN, LA BATAILLE DU SIÈCLE


GÉO HISTOIRE 25 – VERDUN, LA BATAILLE DU SIÈCLE
Février/Mars 2016

Géo Histoire 25 – Verdun, la bataille du siècle
Edito : Les voix de Verdun
Panorama : Dans la boue et dans le sang
L’entretien : « De chaque coté du Rhin, on a construit un mythe »
- La bataille : 300 jours en enfer
- Focus : Les forces en présence
- L’état-major : Comment Pétain est devenu le héros de Verdun
- Focus : Un certain capitaine Charles de Gaulle
- L’aviation : Duel en plein ciel
- Le renseignement : A l’écoute de l’ennemi
- La logistique : La Voie-sacrée, clé de la victoire
- Les femmes : Des anges sur le front
- La propagande : De (trop) beaux soldats
- Focus : Chienne de guerre !
- Le souvenir : L’impossible oubli
Guide pratique
- 2016, l’année du centenaire
- Les chemins de la mémoire
- Pour en savoir plus
Le cahier de l’Histoire
- Récit : Joseph Vacher, le premier tueur en série français
- À lire, à voir

Mon avis : Trop souvent occulté dans l’imaginaire collectif par la place prise par la seconde guerre mondiale, ne serais-ce que par les nombreuses œuvres de fiction ainsi que par le fait qu’en 39-45, il y avait un ennemi horrible et parfaitement identifié, Hitler et le nazisme, le premier conflit mondial, celui de 14-18, est revenu sur le devant de la scène depuis deux ans et les premières célébrations du centenaire de celui-ci. Du coup, ce fut le tout naturellement du monde que depuis lors, magazines et documentaires se sont succédés, traitant d’un conflit d’un autre temps, souvent méconnu du grand public mais tout autant meurtrier que celui qui suivit, deux décennies plus tard. Et justement, parmi ces revues consacrées uniquement a la première guerre mondiale, s’il y a deux ans, j’avais eu l’occasion de vous parler du très bon hors-série de La Nouvelle Revue d’Histoire, Été 1914, pourquoi le suicide de l’Europe ?, aujourd’hui, c’est au tour de la tristement célèbre bataille de Verdun d’être mise a l’honneur, et ce, bien entendu, pour la simple et bonne raison que celle-ci fut déclenchée il y a tout juste un siècle, en février 1916. Bataille la plus connue du premier conflit mondial et parfaitement représentative de l’absurdité de cette guerre – dix mois de combats, environ 300000 morts et ce, pour pas grand-chose – Verdun est, depuis cent ans, entré dans l’Histoire et possède encore une aura particulière, même parmi les néophytes. Il faut dire qu’entre la violence et la durée des combats, l’importance des forces en présence, l’absurdité, comme je l’ai dit, de la chose au vu du résultat final mais aussi, ne l’oublions pas, la mythification de cette bataille, quand on pense première guerre mondiale, on pense immédiatement a Verdun – bien plus, davantage, que la Somme. Et a bataille exceptionnelle, il fallait une revue exceptionnelle et dans le cas qui nous occupe aujourd’hui, force est de constater que ce numéro de Géo Histoire est quasiment sans défauts : d’une richesse peu commune, souvent captivant et fort instructif, pourvu de nombreuses et magnifiques illustrations, c’est un véritable régal, que dis-je, un plaisir que de parcourir les nombreuses pages de cette revue. Traitant de la bataille quasiment jour après jour, mettant en avant a la fois les hauts faits d’armes mais aussi les anecdotes les plus étonnantes, ce numéro de Géo Histoire est, indéniablement, la revue a posséder et a dévorer si vous souhaitez en savoir davantage sur ce que fut la boucherie de Verdun.


Points Positifs :
- Rares sont les revues qui, lorsqu’elles traitent d’un sujet, quel qu’il soit, sont aussi complètes et intéressantes que ce numéro de Géo Histoire ; sincèrement, si vous souhaitez en connaitre plus au sujet de Verdun, il faut passer aux livres, bien entendu plus complets, mais en tant que tel, cette revue est déjà une fort bonne base de départ.
- La bataille de Verdun est traitée du début a la fin, les articles sont a la fois détaillés et captivants et l’ensemble est instructif au possible.
- L’alternance entre les phases de la bataille les plus connues et des anecdotes, diverses, souvent étonnantes, toujours captivantes – voir, par exemple, les articles sur les chiens participant au conflit, le pigeon Vaillant décoré de la Croix de Guerre, etc.
- De très nombreuses illustrations de qualité.
- L’article, qui n’a rien à voir sur le sujet, consacré a Joseph Vacher, un tueur en série du XIXème siècle.
- Des pages en papier glacé, c’est toujours agréable au toucher.   

Points Négatifs :
- Dommage que la partie consacrée aux œuvres inspirées de la bataille de Verdun soit plutôt courte.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...