vendredi 25 septembre 2015

X-MEN CONTRE VENGEURS


X-MEN CONTRE VENGEURS
Mai 1988

Justice for All! – X-Men vs. the Avengers 1 – Avril 1987
Roger Stern, Marc Silvestri, Joe Rubinstein
Uneasy Allies! – X-Men vs. the Avengers 2 – Mai 1987
Roger Stern, Marc Silvestri, Joe Rubinstein
The Soviets Strike Back! – X-Men vs. the Avengers 3 – Juin 1987
G. Willow Wilson, Roland Boschi, Javi Fernandez, Jay Leisten, Mark Pennington, Julien Roger Stern, Marc Silvestri, Joe Rubinstein
The Judgment of Magneto – X-Men vs. the Avengers 4 – Juillet 1987
Tom DeFalco, Keith Pollard, Joe Rubinstein, Bob McLeod, Al Williamson, Allen Milgrom

Mon avis : Sans nul doute que les plus jeunes lecteurs de comics ne le savent pas mais bien avant le colossal (mais moyen) event de l’année 2012, Avengers vs X-Men, qui vit les deux plus grandes équipes de super-héros de chez Marvel s’affronter tout au long de l’année, les deux équipes s’étaient déjà friter quelques années auparavant, c’était en 1987, il y a presque trente ans donc, et ce, par le biais d’une mini-série en quatre parties que les éditions Lug (eh oui, bien avant Panini) publièrent a l’époque avec une petite année de retard – ce qui, ma foi, était fort honorable vu le retard conséquent que l’on devait se coltiner entre les publications VO et VF. Bien évidement, je parle là d’une époque que seuls les vieux de la vieille ont connue, où les Avengers étaient encore appeler Vengeurs, où Wolverine était connu par le doux surnom de Serval et où, ma foi, la censure sévissait pas mal dans notre beau pays… Quoi qu’il en soit, a la lecture de Avengers vs X-Men version 2012, l’envie m’avait pris de relire ce Récit complet Marvel, comme on disait a l’époque, histoire de, premièrement, me replonger dans l’un des comics que j’ai le plus lu au cours de ma vie, mais aussi, de m’amuser au petit jeu des comparaisons… Bon, bien évidement, les jeunes lecteurs pourront être perturber par ce style un peu vieillot, les nombreux dialogues et une colorisation parfois hasardeuse, cependant, reconnaissons que le sieur Marc Silvestri, sur les trois épisodes qu’il dessine, livre une prestation fidèle a sa réputation. Pour ce qui est de la composition des deux équipes, quelques surprises pour les non initiés avec, par exemple, la présence du Chevalier Noir (l’un de mes perso préférés) et du Dr Druid (bof) chez les Avengers… euh, pardon, les Vengeurs, tandis que, chez les X-Men, nous avions droit a une compo qui me plaisait bien à l’époque et où l’on retrouvait Havok, Dazzler, Magneto en compagnie des inusables Tornade, Malicia et Wolverine… ou Serval. Le synopsis, lui, est plutôt simple : ayant échappé au verdict de la cour pénale internationale (dans Uncanny X-Men, quelques années auparavant), Magneto, a se moment là, ranger des affaires et du coté des gentils, se voit pourchasser par les Vengeurs mais aussi par les Super-Héros Soviétiques ; eh oui, dans les années 80, nous étions encore a la belle époque de l’URSS et de la Guerre Froide. Forcément, tout ce beau monde va se taper dessus, Magneto, vraiment sympa a ce moment là, ne cesse d’éviter de tuer et finit même par se rendre, et, au final, on retient principalement que : les Vengeurs des années 80 étaient vraiment plus costauds que les X-Men (mais ces derniers s’en moquaient puisqu’ils vendaient plus), les russes étaient vraiment fourbes (enfin, un d’entre eux, la Dynamo Pourpre), Captain America est vraiment un chic type (bah oui, il n’est pas raciste) et puis… bah, c’est tout, ou presque… Enfin bon, malgré un coté un peu daté et un dernier épisode un peu singulier (pas la même équipe créative), X-Men contre Vengeurs reste un comics pour le moins correct, parfaitement représentatif du style de l’époque et qui aura marqué les esprits pour cet affrontement entre deux équipes qui, décidément, ont toujours connu des relations pour le moins houleuses. Bien évidement, ceux de ma génération auront un autre regard, la nostalgie aidant, tandis que les plus jeunes, eux, risquent de tiquer un peu, mais bon, a bien y regarder, et si je devais faire des comparaisons avec le fameux Avengers vs X-Men, je ne suis pas vraiment sur que ce dernier soit véritablement supérieur a son ainé…


Points Positifs :
- Nostalgie quant tu nous tiens : X-Men contre Vengeurs fut pendant longtemps le maitre étalon de l’affrontement entre les deux équipes de super-héros les plus célèbres chez Marvel.
- Un Magneto, a l’époque du coté des bons mais dont tout le monde se méfie, qui ne cesse de douter, trois équipes de super-héros qui se tapent dessus, et, en prime, un énième procès pour le maitre du magnétisme.
- Les dessins de Marc Silvestri sur les trois premiers épisodes.
- Le fan du Chevalier Noir que je suis ne peut qu’être satisfait de le voir à l’ouvrage.
- J’aimais vraiment cette équipe des X-Men dans les années 80 ; c’était l’époque du duo Claremont/Silvestri, de la mort des X-Men a Dallas, de leur départ pour l’Australie, etc.
- Je pense que jamais les super-héros soviétiques n’ont jamais été aussi mis en avant que dans cette mini-série.

Points Négatifs :
- Pour qui a eu la chance de lire Le procès de Magnéto dans Uncanny X-Men 200, force est de constater qu’il n’y a pas de comparaisons possible avec celui-ci qui fait bien pale figure.
- Les plus jeunes noteront, a raison, que la colorisation a l’époque, ce n’était vraiment pas ça ! Sincèrement, on a vraiment gagné au change avec le passage des années.
- Pourquoi un tel changement d’équipe créative pour le dernier épisode ? Même Roger Stern n’est plus aux commandes !?
- Du coup, Silvestri n’étant plus aux pinceaux, on note la différence.
- Mouais, elle est un peu curieuse la fin…
- Ah, le Dr Druid, ça c’était un personnage ! Rassurez vous, j’étais ironique en affirmant cela…  

Ma note : 6,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...