dimanche 6 septembre 2015

UNE MERVEILLEUSE HISTOIRE DU TEMPS


UNE MERVEILLEUSE HISTOIRE DU TEMPS

En 1963, Stephen Hawking étudie l'astrophysique à l'université de Cambridge et fait la rencontre d'une étudiante en lettres, Jane Wilde. Alors qu'il excelle en mathématiques et en physique, il n'a pas encore définit le sujet de sa thèse, ce qui préoccupe ses amis et professeurs. C'est en assistant à une conférence du mathématicien Roger Penrose sur les trous noirs qu'il comprend que ces derniers pourraient jouer un rôle dans la naissance de l'univers, et décide d'entreprendre sa thèse sur le temps. Alors qu'il continue ses recherches, Stephen voit apparaître des troubles musculaires de plus en plus nombreux, jusqu'à ce qu'il chute violemment sur la tête. Il apprend qu'il est atteint d'une sclérose latérale amyotrophique, il ne lui reste plus qu'environ deux ans à vivre. Le diagnostic est terrible, Stephen tombe en dépression mais Jane lui confesse son amour. La jeune femme est décidée à combattre la maladie avec lui. Le couple se marie et a un enfant, Robert.


Une merveilleuse histoire du temps
Réalisation : James Marsh
Scénario : Anthony McCarten, d'après Travelling to Infinity: My Life with Stephen de Jane Wilde Hawking
Musique : Jóhann Jóhannsson
Production : Working Title Films
Genre : Biographique
Titre en vo : The Theory of Everything
Pays d'origine : Royaume-Uni
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 1er janvier 2015
Durée : 123 mn

Casting :
Eddie Redmayne : Stephen Hawking
Felicity Jones : Jane Wilde Hawking
Charlie Cox : Jonathan Jones
Emily Watson : Beryl Wilde
Simon McBurney : Frank Hawking
David Thewlis : Dennis Sciama
Maxime Peake : Elaine Mason
Harry Lloyd : Brian
Guy Oliver-Watts : George Wilde
Abigail Cruttenden : Isobel Hawking
Charlotte Hope : Phillipa Hawking
Lucy Chappell : Mary Hawking
Christian McKay : Roger Penrose
Enzo Cilenti : Kip Thorne
Georg Nikoloff : Isaak Khalatnikov
Alice Orr-Ewing : Diana King
Frank Lebœuf : un médecin
Stephen Hawking : voix artificielle

Mon avis : En temps normal, je ne suis pas un grand adepte des biographies sur grand écran, pourtant, il arrive, parfois, que certaines œuvres éveillent mon intérêt, de par leur qualité, avant toute chose, bien sur, mais aussi, et il ne faut pas le négliger, pour la personnalité dont traite le film. Ainsi, il y a quelques mois, je vous avais dit tout le bien que je pensais de Imitation Game, fort bon biopic sur le mathématicien Alan Turing, et aujourd’hui, c’est autour de l’un des plus grands scientifiques du vingtième siècle (et vingt-et-unième puisqu’il est encore en vie) d’être mis a l’honneur : un certain Stephen Hawking. Bien évidement, quand on s’intéresse un tant soit peu à l’astronomie et aux multiples énigmes qui parsèment encore l’Univers, car l’homme, finalement, connait encore bien peu de choses a son sujet, il est évidant que l’on ne peut que connaitre Stephen Hawking ; il faut dire que dans son domaine, c’est l’un des plus grands, mais là où beaucoup de noms ne sont connus que des spécialistes et des amateurs, dans le cas de Stephen Hawking, sa notoriété a franchis, depuis le temps, la simple base des amateurs de cosmologie pour toucher le grand public. Bien sur, et je pense ne pas me tromper en affirmant cela, dans le cas de Hawking, les conséquences de sa terrible maladie, la maladie de Charcot, qui fait qu’il est depuis des décennies coincé dans un fauteuil et ne peux communiquer que par le biais d’un logiciel lui donnant une voix robotique, bref, ces conséquences auront beaucoup fait pour sa notoriété parmi les néophytes – car bon, quand on le vois une fois, on ne l’oublie pas. Mais Stephen Hawking, ce n’est pas qu’un look et cette impression de pur cerveau génial coincé dans un corps malade, non, Hawking, c’est avant toute chose un grand esprit de notre époque, et même si ce film ne le montre peut-être pas assez, on le devine tout de même aisément en regardant cette Merveilleuse histoire du temps. Bien sur, ici, la thématique générale de cette œuvre s’attarde davantage sur l’histoire d’amour entre le scientifique et celle qui sera la femme de sa vie, Jane Wilde Hawking, une histoire tragique, forcément, une histoire de sacrifices au vu des terribles conséquences de la maladie, mais, malgré tout et certains échecs inéluctables, une fort belle histoire d’amour. L’interprétation des acteurs est tout simplement parfaite et, accessoirement, celle d’Eddie Redmayne dans le rôle de Stephen Hawking est tout simplement bouffante. Ajoutons a cela une bande originale fort réussie et une ambiance générale qui ne tombe jamais dans le mélodramatique et vous comprendrez, aisément, pourquoi j’ai été conquis par cette Merveilleuse histoire du temps, un film qui possède peut-être quelques défauts, certes, mais qui n’en reste pas moins une fort belle réussite.


Points Positifs :
- Stephen Hawking est sans nul doute l’une des figures les plus marquantes du monde scientifique de ces dernières décennies, et même si ce film met davantage en avant la vie privé de celui-ci plutôt que ses recherches, force est de constater que c’est un fort bon biopic. Sincèrement, on est rapidement captiver par cette fort belle histoire d’amour pour le moins tragique.
- Je comprends aisément pourquoi Eddie Redmayne a été loué et récompensé pour son rôle de Stephen Hawking ; non seulement il est bluffant dans son interprétation mais en plus d’une certaine ressemblance physique par moments, il réussit même à être touchant.
- Il s’agit d’un biopic, je connaissais les grandes lignes mais cela ne m’a pas empêché d’être captivé par l’histoire.
- Un casting haut en couleur et impliqué dans leurs divers rôles.
- J’ai particulièrement apprécié la bande originale de Jóhann Jóhannsson.
- Une fort belle fin avec ce retour en arrière dans la vie des deux protagonistes principaux qui nous montre les événements les plus importants de leur vie jusqu’à leur rencontre ; plutôt féerique.

Points Négatifs :
- Dommage tout de même que le coté recherche de Stephen Hawking passe rapidement au second plan au bout d’un moment, car bon, avant toute chose, c’est celui-ci qui aura fait ce qu’il est devenu. Mais bon, la chose est compréhensible vu qu’il s’agit avant toute chose de l’adaptation de la biographie de l’ex-épouse de Hawking et qu’il était évidant que celle-ci traiterait avant tout de leur vie commune.
- Quel choc quand j’ai aperçu Franck Lebœuf jouant le rôle d’un docteur ! Ça a faillit me gâcher le film !
- Je ne savais pas que quand on partait de Calais pour rejoindre Bordeaux, on défilait devant un paysage de hautes montagnes ?!
- Les années défilent, certains acteurs sont vieillis, d’autres beaucoup moins…

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...