lundi 23 décembre 2013

LES CHRONIQUES DE SPIDERWICK


LES CHRONIQUES DE SPIDERWICK

Après son divorce, Helen Grace a dû quitter New York avec ses jumeaux, Jared et Simon, et sa fille, Mallory, pour trouver refuge dans l'ancienne résidence de son grand-oncle, l'éminent naturaliste Arthur Spiderwick. Une nouvelle vie commence pour les Grace dans cette bâtisse isolée, un rien sinistre, où les trois enfants ne tardent pas à faire d'étranges rencontres. Après avoir mis à jour la cachette d'un espiègle farfadet, Jared découvre au grenier un somptueux ouvrage, rédigé par Arthur Spiderwick et orné d'illustrations d'animaux fantastiques de toutes espèces : Le Guide Arthur Spiderwick du monde merveilleux qui vous entoure. Bravant les avertissements solennels de son ancêtre, Jared ouvre le précieux livre, qui lui dévoile un univers merveilleux, peuplé de gobelins, de fées, de trolls, de sylphes délicats, d'oiseaux exotiques et de porcins voraces. Mais un ogre maléfique du nom de Mulgarath hante aussi ce Monde Invisible qu'il souhaite contrôler. Pour cela, il doit s'emparer du Guide. Prêt à tout pour parvenir à ses fins, le rusé Mulgarath tend un piège diabolique aux trois enfants, puis se lance avec sa meute hurlante à l'assaut de la Résidence...


Les Chroniques de Spiderwick
Réalisation : Mark Waters
Scénario : Karey Kirkpatrick, David DiTerlizzi, John Sayles
Musique : James Horner
Société de production : Paramount Pictures
Genre : Fantastique
Titre en vo : The Spiderwick Chronicles
Pays d’origine : Etats-Unis/Royaume-Uni
Parution : février 2008
Langue d'origine : anglais
Durée : 91 mn

Casting :
Freddie Highmore : Jared/Simon Grace
Mary Louise Parker : Helen Grace
Nick Nolte : Mulgarath
Sarah Bolger : Mallory Grace
Andrew McCarthy : Richard Grace
Joan Plowright : Tante Lucinda Spiderwick
David Strathairn : Arthur Spiderwick

Mon avis : La période de Noël est souvent propice aux films familiaux que l’on regarde en famille, et donc, après m’etre rendu avec mes enfants au cinéma, hier après-midi, afin de voir le deuxième volet du Hobbit, nous avons passé la soirée devant le petit écran avec un film destiné aux enfants : Les Chroniques de Spiderwick. Tiré d’une série de romans pour la jeunesse dont les illustrations sont d’un certain Tony DiTerlizzi, qui avait fait ses armes en tant qu’illustrateur pour Donjons & Dragons, au début des années 90 (on lui doit particulièrement le design de la game Planescape), Les Chroniques de Spiderwick, paru sur grand écran en 2008, n’avait pas alors spécialement fait parler de lui. Il faut dire qu’au beau milieu de tout un tas de longs métrages du même genre, nombreuses furent les œuvres qui ne connurent guère le succès, certaines a raison par ailleurs, et, accessoirement, même si je ne nie pas que l’on peut passer un moment agréable devant ces Chroniques de Spiderwick, il me semble évidant qu’en aucun cas, ce film ne restera pas dans les annales. Alors bien sûr, pour passer une bonne soirée en famille, je ne nierai pas que ces Chroniques puisse faire l’affaire ; de même, les diverses créatures du film, gobelins, trolls, griffons, sylphes, sont franchement bien réalisées et sur ce point, c’est un plaisir de voir ainsi s’animer le chara-design si particulier de DiTerlizzi. Mais bon, malgré ces quelques points positifs, admettons tout de même que ce long métrage est franchement destiné aux plus jeunes d’entre nous et que, passé un certain âge, il est difficile de ne pas trouver tout cela bien trop gentillet. Normal me direz-vous car cela est destiné avant tout aux enfants ? Certes, pourtant, d’autres œuvres du même genre ne laissent pas une telle impression finale.


Points Positifs :
- Même si cela reste très enfantin, cela se regarde plutôt bien en famille, après, je reconnais que c’est très difficile d’y trouver un quelconque intérêt à le regarder seul.
- Les effets spéciaux : certes, il existe bien mieux part ailleurs mais bon, les diverses créatures sont plutôt bien réalisées, surtout les gobelins, ici, des espèces de crapauds.
- Le design des créatures en général, on sent la patte de Tony DiTerlizzi.

Points Négatifs :
- On peut prendre ce film dans tous les sens, cela reste destiné aux jeunes enfants et tout cela reste très gentillet, trop gentillet même selon moi.
- Par moments, et malgré les effets spéciaux, je me suis cru devant un téléfilm.

Ma note : 5,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...