dimanche 15 décembre 2013

BLACKSAD – ARCTIC-NATION


BLACKSAD – ARCTIC-NATION

Les choses ont beaucoup changé dans le quartier « The line ». L’époque de la prospérité appartient désormais au passé. Le quotidien de ses habitants est aujourd’hui placé sous le signe du chômage et de la délinquance. Deux populations s’y affrontent. D’un côté les « Claws », dont le trait commun est d’être tous noirs. De l’autre, un groupuscule de blancs propose tout simplement de nettoyer les rues des « nègres » et des ivrognes. Dans ce contexte, la disparition de Kayleigh, une petite noire du quartier, ne peut qu’envenimer la situation. Mais, étrangement, aucune plainte n’a été déposée auprès de la police. Même la mère de l’enfant ne s’est pas manifestée…


Blacksad T2 – Arctic-Nation
Scénariste : Juan Diaz Canales
Dessinateur/Coloriste : Juanjo Guarnido
Type d'ouvrage : Polar/Thriller, Animalier
Parution : 01 mars 2003
Editeur : Dargaud
Nombre de pages : 48

Mon avis : Il y a quelques jours à peine, je vous parlais sur ce blog de Quelque part entre les ombres, premier tome de l’une des sagas les plus réussies de ce début de vingt-et-unième siècle, Blacksad, ce chat détective privé vivant ses aventures dans une Amérique des années 50, mais une Amérique un peu différente de celle que l’on connait puisqu’ici, les humains sont remplacés par des animaux – accessoirement, sans que cela soit gênant en soit tant ceux-ci sont crédibles au vu de leurs réactions, mouvements, etc., tellement… « humains ». Et donc, aujourd’hui, c’est autour de Arctic-Nation, second volume des aventures de notre matou préféré d’etre enfin mis à l’honneur dans le Journal de Feanor (il était temps au bout de presque six ans d’existence), et ma foi, si son prédécesseur était déjà en soit d’un fort bon niveau, ici, et je m’en doutais au vu de mes vieux souvenirs de lecture, les auteurs ont encore franchis un palier qualitatif, ne serait-ce qu’au vu du scénario, bien plus réussi que celui du premier tome. En effet, finis la simple vengeance de Quelque part entre les ombres et place à une Amérique détestable à souhait, celle où, dans un quelconque bled paumé du sud-profond, l’homme blanc, ou plutôt, les animaux à poils et à plumes blancs font régner la terreur sur les ombres des « noirs ». Au milieu de ce bien joli monde, car ces derniers ont également leurs mauvais garçons, des espèces de Black-Panthers, une petite fille noire qui disparait, ce qui ne semble pas inquiéter grand monde… sauf Blacksad, évidement, qui va devoir se dépatouiller entre une bande de racistes notoires, des notables aux lourds secrets et des troupes d’assauts des deux clans. Bref, un scénario captivant, quasiment parfait de bout en bout pour cet Arctic-Nation et qui nous démontre une fois de plus, toute la qualité de cette excellente bande dessinée qu’est Blacksad.


Points Positifs :
- Comme dans le premier tome, d’un point de vu graphique, c’est tout simplement une merveille, nous sommes ici dans le très haut niveau et le premier qui me dit que Guarnido est un tâcheron, il aura affaire à moi !
- Autant le scénario du premier volume péchait un peu par son manque d’originalité et le fait qu’il était sans surprises, autant ici, même si cela reste plutôt convenu, on sent que Canales a un peu plus approfondi son sujet : fausses pistes, révélation finale surprenante, c’est presque parfait.
- Fort bonne retranscription du sud profond des Etats-Unis et de ce racisme envers les noirs si présent dans les années 50

Points Négatifs :
- Sincèrement, je n’en vois pas !? Une intrigue vu et revue moult fois ? Et alors, c’est le genre qui vaut ça surtout.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...