lundi 6 juillet 2015

HARRY POTTER À L'ÉCOLE DES SORCIERS


HARRY POTTER À L'ÉCOLE DES SORCIERS

Après la mort tragique de Lily et James Potter, leur fils Harry est recueilli par sa tante Pétunia, la sœur de Lily et son oncle Vernon. Son oncle et sa tante, possédant une haine féroce envers les parents d'Harry, le maltraitent et laissent leur fils Dudley l'humilier. Harry ne sait rien sur ses parents. On lui a toujours dit qu’ils étaient morts dans un accident de voiture. Le jour de ses onze ans, un demi-géant du nom de Rubeus Hagrid vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie, où il est attendu pour la rentrée. Hagrid lui révèle qu’il est un sorcier comme ses parents et que ses parents ont en réalité été tués par l'un des plus grands mages noirs du monde de la sorcellerie, Voldemort, surnommé Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-le-Nom ou Vous-Savez-Qui. Voldemort a cherché à tuer Harry, mais ce dernier a survécu, en gardant une cicatrice en forme d’éclair sur le front. Harry découvre alors qu'il est un héros dans le monde des sorciers, car le sort que Voldemort lui a lancé pour le tuer s'est retourné contre lui et le règne du mage noir s'est arrêté, grâce à lui. Harry est ainsi adulé par la communauté des sorciers pour les avoir débarrassé de Voldemort. Harry entre donc à l'école de sorciers, Poudlard, où le professeur Albus Dumbledore est directeur.


Harry Potter à l'école des sorciers
Réalisation : Chris Colombus
Scénario : Steven Kloves, adapté du roman de J. K. Rowling
Musique : John Williams
Production : Warner Bros
Genre : Fantastique
Titre en vo : Harry Potter and the Philosopher's Stone
Pays d'origine : Royaume-Uni, États-Unis
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 16 novembre 2001
Durée : 147 mn

Casting :
Daniel Radcliffe : Harry Potter
Emma Watson : Hermione Granger
Rupert Grint : Ron Weasley
Robbie Coltrane : Rubeus Hagrid, gardien des clefs et des lieux à Poudlard et garde chasse.
Richard Harris : Albus Dumbledore, directeur de Poudlard.
Maggie Smith : Minerva McGonagall, directrice adjointe de Poudlard, directrice de la maison Gryffondor et professeur de métamorphoses.
Alan Rickman : Severus Rogue, directeur de la maison Serpentard et professeur de potions à Poudlard.
Ian Hart : le professeur Quirrell, professeur de défenses contre les forces du mal à Poudlard.
Zoë Wanamaker : madame Bibine, professeur de vol de balais et arbitreuse de quiddich à Poudlard.
Warwick Davis : Filius Flitwick, directeur de Serdaigle et professeur de sortilèges à Poudlard.
David Bradley : Argus Rusard, le concierge aussi surveillant accompagné de Miss Teigne, sa chatte.
Tom Felton : Drago Malefoy
Jamie Waylett : Vincent Crabbe
Joshua Herdman : Gregory Goyle
Matthew David Lewis : Neville Londubat
Devon Murray : Seamus Finnigan
Alfred Enoch : Dean Thomas
James Phelps : Fred Weasley
Oliver Phelps : George Weasley
Sean Biggerstaff : Olivier Dubois
Chris Rankin : Percy Weasley
Luke Youngblood : Lee Jordan
Danielle Tabor : Angelina Johnson
Leilah Sutherland : Katie Bell
Emily Dale : Alicia Spinnet
Jamie Yeates : Marcus Flint
Will Theakston : Terence Higgs
Scot Fearn : Adrian Pucey
Eleanor Columbus : Susan Bones
Fiona Shaw : Pétunia Dursley
Richard Griffiths : Vernon Dursley
Harry Melling : Dudley Dursley
Harry Taylor : l'aiguilleur
John Hurt : monsieur Ollivander, le fabricant et vendeur de baguette magiques sur le chemin de traverse.
Julie Walters : Molly Weasley
Bonnie Wright : Ginny Weasley
Derek Deadman : Tom, le barman du chaudron baveur.
David Brett : Dedalus Diggle
John Cleese : Nick Quasi-Sans-Tête, fantôme de Gryffondor.
Terence Bayler : le baron Sanglant, fantôme de Serpentard.
Nina Young : la dame Grise, fantôme de Serdaigle.
Simon Fischer-Becker : le moine Gras, fantôme de Poufsouffle.
Adrian Rawlins : James Potter (souvenir)
Geraldine Somerville : Lily Potter (souvenir)
Ray Fearon : Firenze, le centaure de la forêt interdite.
Richard Bremmer : Voldemort, le mage noir.
Warwick Davis : le gobelin du guichet de Gringotts.
Verne Troyer : Gripsec
Leslie Phillips : le Choixpeau (voix)

Mon avis : Aussi incroyable que cela puisse paraitre, ou pas, depuis que ce blog existe, bref, depuis environ sept ans et demi, je n’ai jamais eu l’occasion de vous parler de l’un des phénomènes les plus importants du début des années 2000, je veux bien évidement parlé d’Harry Potter, œuvre de la britannique J. K. Rowling et plus précisément de ses diverses adaptations cinématographiques. D’un autre coté, la chose n’est pas anormale non plus vu que, ceci expliquant cela, au cours de ma vie, je n’avais eu l’occasion de regarder qu’un seul de ces fameux films, accessoirement, le premier, cet Harry Potter à l’école des sorciers dont je vais vous parler aujourd’hui et que j’avais vu, un jour lointain de décembre 2001 au cinéma… Bref, une éternité pour un film vu et revu par des millions de spectateurs de par le monde (sans compter les lecteurs des romans) et, dans mon cas présent, une redécouverte vu que j’avais franchement oublié pas mal d’éléments qui y avaient lieu, éléments qui, au fil du déroulement de l’histoire, me sont revenus en mémoire, mais au point de m’enthousiasmer, là, c’est un tout autre problème… Car bon, quelque part, et cela explique également pourquoi je n’ai pas regardé les autres films de la saga, je n’ai jamais été un grand fan de Harry Potter : trop enfantin, trop simpliste a mon gout, si je ne nie pas que l’univers du sorcier le plus célèbre du monde est franchement sympa, que les personnages le sont tout autant et que l’histoire, dans son ensemble, se regarde bien, après revisionage de la chose, je n’ai pas vraiment changer d’avis et considère tout cela comme étant une œuvre pour les plus jeunes avant tout. Alors bien sur, il parait que la suite est autrement plus intéressante, plus sombre, plus adulte et je suis sur que ce n’est pas faux, mais bon, quoi qu’il en soit, pour ce qui est de cet Harry Potter à l’école des sorciers, je reste sur mon idée première et même si tout cela reste un fort agréable divertissement, sincèrement, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé…


Points Positifs :
- Il faut reconnaitre que l’univers de Harry Potter est plutôt sympathique dans son ensemble et que l’histoire de ce jeune orphelin aux immenses pouvoirs qui va devenir, par la force des choses, un grand sorcier, possède tous les éléments pour captiver les foules… même si tout cela reste un peu enfantin. Mais bon, parfois, conserver son âme d’enfant n’est pas une mauvaise chose, non !?
- Certes, je n’ai jamais lu le moindre roman de l’œuvre de J. K. Rowling et que je ne dispose absolument pas des éléments de comparaison entre les bouquins et les films, mais bon, pour ce qui est de cet Harry Potter à l’école des sorciers, en me basant sur les décors, les personnages, les effets spéciaux, tout cela a l’air d’une belle adaptation.
- Les trois jeunes acteurs principaux sont plutôt bons – accessoirement, c’est marrant de les revoir aussi jeunes…
- Il y a quelques scènes plutôt réussies voir amusantes et puis, tous ces éléments fantastiques comme le troll dans les toilettes, le chapeau qui parle, le miroir qui nous montre tous nos désirs, le chien a trois têtes… quand je vous disais que l’univers est sympa !

Points Négatifs :
- Il faut vraiment accrocher a une œuvre franchement destinée a un jeune public ; certains y parviendront sans problème, et tant mieux pour eux, d’autres non, et là, c’est un peu mon cas… du coup, si je trouve ce premier volet de Harry Potter sympathique, tout cela reste un peu trop enfantin a mon gout.
- Des gentils très gentils, des méchants très méchants, la plupart des personnages sont stéréotypés au possible, bref, comme je le disais, tout cela est enfantin… Heureusement qu’il y a Severus Rogue, un peu plus ambigu, et encore, j’avais deviné tout de suite que ce n’était pas lui le vilain de l’histoire…
- Désolé mais je n’ai jamais aimé la scène du match de quidditch.
- Le thème principal de John Williams est sympa mais il revient toutes les cinq minutes, du coup, au bout d’un moment, ça lasse un peu.

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...