lundi 6 juillet 2015

ZERO DARK THIRTY


ZERO DARK THIRTY

Après les attentats du 11 septembre 2001, la CIA traque pendant près de dix années Oussama ben Laden, chef du réseau jihadiste Al-Qaïda, avant qu'une équipe des SEAL parvienne à l'éliminer, le 2 mai 2011, vers 1h du matin, à Abbottābād, dans le cadre de l'opération Neptune's Spear. La traque du chef d'Al-Qaïda s'ouvre sur une scène de torture d'un terroriste indirectement impliqué dans les attentats du 11 septembre. La torture a pour but de lui extirper des informations permettant d'empêcher un attentat déjà planifié par le réseau jihadiste et de mener le renseignement américain jusqu'au chef de ce réseau. Le terroriste finit par lâcher quelques noms de complices, notamment celui d'Abu Ahmed, progressivement identifié comme Abu Ahmed al-Kuwaiti, le messager privé du commanditaire des attentats de 2001. Sous l'impulsion déterminée de son agent Maya, la CIA en vient à penser, après analyse d'archives du renseignement marocain, qu'Abu Ahmed al-Kuwaiti pourrait bien se confondre avec un certain Ibrahim Sayeed. Elle obtient le numéro de téléphone de la mère de ce Sayeed, le localise et le met alors sous discrète mais stricte surveillance. Elle remonte ainsi, à force de discernement et ténacité, jusqu'à Abbottābād et à la cache d'Oussama ben Laden.


Zero Dark Thirty
Réalisation : Kathryn Bigelow
Scénario : Mark Boal
Musique : Alexandre Desplat
Production : Annapurna Pictures
Genre : Drame, Guerre, Espionnage, Thriller
Titre en vo : Zero Dark Thirty
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais, arabe
Date de sortie : 11 janvier 2013
Durée : 157 mn

Casting :
Jessica Chastain : Maya
Jason Clarke : Dan
Joel Edgerton : Patrick
Mark Strong : George
Chris Pratt : Justin
Kyle Chandler : Joseph Bradley
Édgar Ramírez : Larry
Taylor Kinney : Jared
Mark Duplass : Steve
Harold Perrineau : Jack
Stephen Dillane : conseiller de la sécurité nationale
Ricky Sekhon : Oussama ben Laden
Jennifer Ehle : Jessica
James Gandolfini : Leon Panetta, le directeur de la CIA
Scott Adkins : John
Reda Kateb : Ammar
Callan Mulvey : Saber
Jeremy Strong : Thomas
John Barrowman : Jeremy
Fredric Lehne : Wolf
Daniel Lapaine : Tim
Homayoun Ershadi : Hassan Ghoul
Fares Fares : Hakim
Jessica Collins : Debbie
Frank Grillo : le commandant des officiers de l'escadron

Mon avis : Déjà, le hasard fait souvent bien les choses et il est curieux de noter que ces derniers temps, Jessica Chastain soit souvent présente sur ce blog puisque, après Interstellar en avril dernier puis Mama il y a tout juste une semaine, la voici une fois de plus a l’affiche dans Le Journal de Feanor. Ce petit apparté étant dit, il est clair que malgré tout le talent de l’actrice, mes propos à venir vont surtout s’intéresser au contenu de ce Zero Dark Thirty et principalement a son synopsis de départ, sujet oh combien intéressant pour les amateurs d’histoire récente puisqu’il nous narre la longue traque de l’ex-ennemi public numéro, un certain Oussama Ben Laden, et ce, des attentats du 11 septembre 2001 a sa mort, le 2 mai 2011 – quatre ans déjà, comme le temps passe vite. Sujet intéressant mais également casse gueule puisque, déjà, sujet a polémique, mais aussi, mine de rien, loin d’être évidant a mettre en scène. Pourtant, alors que j’étais a la base pour le moins perplexe quand a la réussite d’un tel projet, force est de constater qu’après coup, je ne peux que reconnaitre la réussite de celui-ci. Alors bien sur, Zero Dark Thirty n’est pas un film exceptionnel et encore moins un chef d’œuvre, cependant, dans son genre qui par moments, particulièrement dans sa construction, tient un peu du docu-fiction, il excelle : déjà, pour sa mise en scène, impeccable, mais également pour le coté captivant de la chose car il faut bien reconnaitre que cette traque de Ben Laden, pour peu qu’on y accroche, est passionnante. Ayant lieu sur le long terme – dix ans – et bien évidement compliquée, celle-ci semble par moments perdue d’avance mais, comme chacun sait (a moins d’être un adepte des théories du complot), finira par aboutir suite a une opération spéciale spectaculaire et fort bien retranscrite dans ce film. Alors bien sur, certains pourront croire que Zero Dark Thirty est une œuvre qui glorifie la réussite américaine et même si effectivement, le pays de l’Oncle Sam parvient à ses buts, bref, à zigouiller un salaud, rien n’est caché dans ce film, que ce soit l’héroïsme de certains comme certaines phases plus sombres de la politique de renseignement US – qui a dit la torture ? Bref, un film qui se savoure à la fois comme un documentaire mais aussi comme un polar voir un film d’espionnage et ce, bien sur, sans oublier le coté historique de la chose… après tout, malgré les cruautés de DAESH, Ben Laden, ce n’était pas si loin que ça…


Points Positifs :
- Rien que pour le coté historique de la chose, ce film vaut le coup, et puis, n’oublions pas que la traque de Ben Laden fut très longue, forcément compliquée et que sa mort, qui pour rappel, surpris le monde entier, est encore récente dans nos mémoires. Du coup, rien que pour découvrir un peu les coulisses de cette traque, le jeu en vaut la chandelle.
- Accessoirement, si vous accrochez dès le départ, vous ne verrez pas passer ce film malgré ces deux heures et quelques tellement tout cela est captivant par moments.
- Mine de rien, les acteurs sont plutôt pas mal dans leurs rôles respectifs et Jessica Chastain est superbe.
- Rien n’est caché et si bien évidement, les salauds, ce sont les terroristes, les tortures américaines ne sont pas dissimulées, bien au contraire. Non, ce n’est pas un film de propagande pro-US, quoi qu’en pensent certains…
- La scène finale où le commando d’élite va faire la peau de Ben Laden est une pure merveille.

Points Négatifs :
- Je pense qu’avoir une bonne connaissance de la géopolitique internationale de ces deux dernières décennies et de tous ces événements liés a Al-Qaïda est un plus indéniable afin de mieux saisir tout les événements relatés dans ce film. Après, c’est peut-être l’amoureux d’Histoire qui parle…
- Hum, je n’aurai pas été contre le fait que ce film soit un peu plus long.
- Le fait que par moments, Zero Dark Thirty ait des petits cotés de documentaire – et encore, c’est relatif – risque d’en déstabiliser plus d’un.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...