jeudi 23 juillet 2015

HISTORIA SPÉCIAL 24 – LES ASSASSINS DE LA MÉMOIRE


HISTORIA SPÉCIAL 24 – LES ASSASSINS DE LA MÉMOIRE
Juillet/Août 2015

Les assassins de la mémoire
- Edito : Quand les pierres saignent
I – Damnatio Memoriæ
- Hatchepsout, la reine qui n’a jamais existé ?
- Akhenaton : L’éclipse d’un pharaon
- Domitien : La chute du seigneur dieu
II – Autodafés
- Qui a (vraiment) détruit la Bibliothèque d’Alexandrie ?
- Averroès, un philosophe en disgrâce
- Savonarole : L’austérité au nom de Dieu
- Inquisition : Tout feu tout flamme
- La liste des livres interdits
- Le IIIe Reich brûle l’esprit des Lumières^
III – Iconoclasmes
- À Byzance, la valse des idoles
- Guerres de religion : La bataille de l’image
- Vandales ? Vous avez dit vandales ?
- Quand le Mollah Omar condamne Bouddha
IV – Patrimoine pour cible
- Main basse sur les sanctuaires
- Comment tuer une ville ?
- Daech : la théorie du chaos
- L’invité du spécial : Olivier Weber

Mon avis : Comme je le disais pas plus tard que ce matin, dans ma critique du numéro estival de Ça M’Intéresse Histoire, les congés d’été sont toujours une période propice pour ce qui est de ma consommation de diverses revues, ainsi, ce n’est pas vraiment une surprise de trouver ici, une fois de plus, un autre magazine qui n’apparait que trop rarement sur ce blog : Historia Special. Mais il faut dire que le sujet de ce dernier ne pouvait que m’intéresser : ainsi, en ces temps troublés où ces fanatiques de Daech ne cessent de sévir, s’en prenant aux humains comme aux œuvres d’art multimillénaires (hum, c’est quand que les occidentaux règlent le problème d’ailleurs ?), Historia Special nous offre un numéro estival consacré a tous ceux et celles qui, au fil des siècles, ont voulu faire table rase du passé… et ils sont nombreux, comme on peut le voir au fil des pages de ce magazine. Ainsi, de l’époque des pharaons a Daech, en passant par les iconoclastes byzantins ou protestants, les autodafés nazis ou de Savonarole sans oublier les méfaits des Talibans où les cités rasées comme Carthage, l’Histoire regorge de ce que l’on peut bel et bien appeler de véritables crimes contre le patrimoine mondial. Un numéro, donc, hautement intéressant pour ne pas dire captivant par moments, surtout que, malheureusement, grâce a ces fous d’Allah de Daech, encore d’actualité, et qui se lit d’une traite, en tremblant devant tous les ravages commis par l’Homme au cours de l’Histoire…


Points Positifs :
- Malheureusement d’actualité, le sujet de ce numéro est hautement intéressant et regorge d’exemples de ces nombreux crimes contre le patrimoine mondial commis au fil de l’Histoire. Bien évidement, certains sont célèbres, mais d’autres, moins connus, valent également le détour et l’ensemble et plutôt instructif.
- Dans l’ensemble, la plupart des articles sont assez complets et bien écrits ; du coup, tant le néophyte que le lecteur averti y trouvera son compte.
- Illustrations variées et plaisantes à l’œil, de même que la maquette générale. Je précise cela car, mine de rien, ce n’est pas toujours le cas.

Points Négatifs :
- On peut toujours regretter que devant un tel sujet, tellement vaste et qui existe depuis la nuit des temps, ce numéro ne soit pas double. Du coup, certains exemples de ces fameux ravages commis par l’Homme n’ont pas la place qu’ils méritaient, comme, l’exemple le plus parlant, la destruction des Codex amérindiens…

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...