vendredi 3 juillet 2015

L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 14


L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 14

Dans un monde ravagé par des titans mangeurs d’homme depuis plus d’un siècle, les rares survivants de l’Humanité n’ont d’autre choix pour survivre que de se barricader dans une cité-forteresse. Le jeune Eren, témoin de la mort de sa mère dévorée par un titan, n’a qu’un rêve : entrer dans le corps d’élite chargé de découvrir l’origine des titans, et les annihiler jusqu’au dernier… Le Roi a donné l’ordre aux Brigades spéciales de capturer Eren et Christa. De son côté, le Bataillon d’exploration prépare une opération d’envergure : renverser le trône !


L’attaque des Titans – Tome 14
Scénariste : Hajime Isayama
Dessinateur : Hajime Isayama
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Action, Dark Fantasy, Dystopie, Horreur, Tragédie
Titre en vo : Shingeki no Kyojin
Parution en vo : 8 août 2014
Parution en vf : 1er juillet 2015
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Pika Édition
Nombre de pages : 192

Mon avis : Le treizième tome de L’Attaque des Titans, paru sous nos latitudes il y a deux mois, avait indubitablement marquer un énorme tournant dans la saga : ainsi, désormais, et suite a de nombreuses révélations et autres coup de théâtre inattendus, l’ennemi principal ne s’avérait plus être les fameux Titans mais… d’autres humains, principalement les autorités en place et leur garde rapproché, les Brigades Spéciales. Bien évidement, ce changement de cap – pourtant annoncé depuis longtemps pour qui savait lire entre les lignes – en aura perturbé plus d’un mais dans mon cas, j’estime que celui-ci est fort bienvenue et, accessoirement, apporte un second souffle salutaire a une série qui avait sut maintenir un fort haut niveau qualitatif jusque là mais qui risquai fort de s’embourber dans une certaine routine si on en restait au traditionnel affrontement Bataillon d’Exploration/Titans. Et justement, si le tome précédant avait été celui de la rupture, ce nouveau, paru en ce premier jour de juillet, est celui de la confirmation de la nouvelle tournure des événements : intrigues politiques, affrontements entre humains, multiples révélations et même… comportements pour le moins choquants de la part de certains de nos héros ! Car bon, comment dire, d’entrée de jeu, avec la séance de torture où officient Livaï et Hansi, la messe est dite et nos certitudes bousculées, surtout que Livaï, omniprésent dans cet album pour notre plus grand plaisir, en remet une couche par la suite – je vous laisse deviner comment et contre qui. Du coup, on découvre un Bataillon d’Exploration bien plus sombre et prêt a tout pour parvenir a ses buts et ce, bien entendu, même si ces derniers sont louables… Mais si la chose politique et les manœuvres du Major Erwin occupent une place primordiale dans ce tome, l’action n’est pas en reste et avec celle-ci, comme annoncé, Livaï : faisant face a son ancien mentor et a une troupe de types armés prêt a lui faire la peau, notre Caporal Chef préféré se démène comme un beau diable et livre une prestation dantesque pour échapper a la mort. Spectaculaire au possible, ce passage est purement jouissif, particulièrement lorsqu’un Livaï acculé dans un bar doit trouver une solution pour sauver sa peau. Ajoutons a cela un final terrible où le lecteur se demande si un des protagonistes principaux a perdu la vie ou pas – ah, patienter deux mois – et vous comprendrez aisément pourquoi, a mes yeux, ce quatorzième tome de L’Attaque des Titans est l’un de mes préférés depuis les débuts de la saga, tout bonnement !


Points Positifs :
- Sans nul doute l’un des meilleurs tomes de la série depuis ses débuts : désormais, l’ennemi principal n’est plus forcément les Titans mais plutôt le pouvoir royal en place, ce qui, bien entendu, change complètement la donne et accouche d’affrontements fratricides entre humains hautement spectaculaires.
- Le Caporal Chef Livaï n’avait pas attendu ce quatorzième tome pour faire la démonstration de ses immenses talents mais reconnaissons que jamais il n’avait été aussi présent et jamais on ne l’avais vu autant en danger, même si, bien évidement, il s’en sort… comme quoi, les humains sont plus dangereux que les Titans.
- La séance de torture au début où officient Livaï et Hansi risque d’en choquer plus d’un mais elle n’en reste pas moins particulièrement réussie.
- Que de révélations dans ce tome : entre celles sur Titans, la façon dont le pouvoir en place domine la population depuis des siècles, la famille royale et le rôle d’Historia, on en a pour notre argent !
- Plutôt charismatique l’ancien mentor de Livaï, vous ne trouvez pas !?
- Ah, la scène du bar… inoubliable !
- Argh, mais quel suspens final ! Va-t-il mourir, y a-t-il échappé ? Il va falloir patienter deux longs mois… ou alors, vous ne résistez pas à la tentation et vous faites comme moi pour savoir…
- La couverture, bien entendu, avec Erwin, Hansi et Livaï, un peu décalée mais franchement géniale !

Points Négatifs :
- Le seul reproche que l’on peut faire a ce tome est, finalement, toujours le même depuis les débuts de cette série, c’est-à-dire, les dessins de Hajime Isayama. Bien entendu, ceux-ci se sont grandement améliorés et depuis le fan de base s’est habitué a ces derniers mais il est clair que certains pourront toujours tiquer devant ce style… disons particulier…
- Si vous aimez les intrigues politiques, la tournure que prend les événements vous ravira, si ce n’est pas le cas par contre…

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...