dimanche 5 juillet 2015

THORGAL – LES ARCHERS


THORGAL – LES ARCHERS

Deux voleurs sortent d'une tour dans laquelle ils ont volé la pierre de sang sacrée de la déesse Kerridwen. Ils sont repérés mais réussissent à fuir en blessant grièvement le prêtre du village. Au même moment, Thorgal lutte contre une tempête et tente d'accoster le plus vite possible. Soudain, une autre barque fonce droit sur lui et fait chavirer son embarcation. Il est heureusement secouru par son propriétaire, Tjall le fougueux, qui le conduit chez son oncle Argun Pied d'arbre. Argun offre l'hospitalité à Thorgal en dédommagement du préjudice subit par la perte de sa barque et ses provisions. Il lui offre aussi les armes qu'il veut, car Pied d'arbre est un armurier hors pair. Cependant, c'est loin d'être suffisant pour Thorgal, car il doit trouver de l'argent afin de racheter une embarcation pour rejoindre Aaricia et Jolan sur leur île. Tjall lui explique alors qu'avec son oncle, ils vont participer à un tournoi d'archers, dont la récompense est cent marcs d'argent. Soudain, des ruffians pointent leur nez chez Argun. Il s'agit de Sigwald le brûlé et Kriss de Valnor…


Thorgal – Les Archers
Scénario : Jean Van Hamme
Dessins : Grzegorz Rosinski
Couleurs : Grzegorz Rosinski
Couverture : Grzegorz Rosinski
Editeur : Le Lombard
Genre : Heroic Fantasy, Fantastique
Pays d’origine : Belgique
Langue d’origine : français
Parution : 01 septembre 1985
Nombre de pages : 46

Mon avis : Indéniablement, Thorgal marque ce début d’été 2015 sur ce blog et justement, après la critique de L’enfant des étoiles il y a de cela une semaine puis celle de Alinoë pas plus tard qu’hier, aujourd’hui, c’est à un monument de la saga de notre héros nordique que je m’atèle, je veux bien évidement parler du neuvième tome, Les Archers. Un monument vous dis-je, et ce, pour deux raisons : d’abord, pour la simple et bonne raison que dans cet album, tout est parfait ou presque et que si, jusque là, Thorgal était une série qui avait mis la barre assez haut, Les Archers est l’une des plus belles réussites depuis les débuts… Cependant, outre la valeur intrinsèque de ce neuvième tome, si celui-ci restera dans l’histoire de la saga, c’est que c’est dans ce dernier qu’apparait pour la toute première fois l’un des protagonistes les plus importants de l’univers de Thorgal, la charismatique Kriss de Valnor… Eh oui, celle qui sera dans les albums a venir le double féminin de notre héros, mais avec un coté bien plus sombre, fait ici ses premiers pas et… franchement… c’est un pur régal : ainsi, oubliez la placide Aaricia et ses fourneaux et place a une femme forte, sans foi ni loi et qui se bat aussi bien, si ce n’est mieux, que les hommes. En effet, avec Kriss de Valnor, Thorgal trouve enfin quelqu’un à sa hauteur, une espèce de double négatif et qui va rehausser l’intérêt de la série de fort belle manière. Kriss est belle, sexy en diable et, surtout, terriblement dangereuse, du coup, avec son arrivée, on comprend tout de suite qu’il se passera toujours quelque chose, y compris et surtout le pire comme on le constate dans cet album où par la force des choses, Thorgal est obliger de faire équipe avec la voleuse dans un spectaculaire tournoi d’archers… Bref, vous l’avez compris, ce neuvième tome de Thorgal est tout simplement parfait, ou presque – oui, pour les plus jeunes, tout cela peut faire un peu vieillot – et entre une intrigue captivante, des personnages hauts en couleurs et surtout, bien entendu, les premiers pas de Kriss, le fan sera aux anges… surtout que, désormais, cette dernière sera un personnage récurant de la série, au grand dam de Thorgal mais pour notre plus grand plaisir !


Points Positifs :
- Kriss de Valnor, bien sur ! Première apparition de notre voleuse sans foi ni loi, diablement belle, dangereuse, sexy et, surtout… terriblement dangereuse. Avec Kriss, non seulement la vie de Thorgal ne sera plus la même, non seulement la série va partir dans d’autres directions, mais surtout, tout cela pour le plus grand plaisir des lecteurs.
- L’intrigue de cet album est tout bonnement excellente malgré un synopsis de départ plutôt simple : naufragé et sans le sou, Thorgal fait la connaissance d’un armurier et de son neveu qui doivent participer a un tournoi d’archers. Histoire de se refaire afin de rentrer chez lui, Thorgal participe a se fameux tournoi et fait donc équipe avec Kriss de Valnor. Bien entendu, tout cela ne sera pas simple surtout à cause de cette dernière et franchement, de la première à la dernière page, c’est un pur régal !
- Mine de rien, ce tournoi d’archers est tout simplement mythique au vu de ses épreuves, de son déroulement et n’oublions pas l’épreuve finale, d’une dangerosité extrême !
- Si Kriss éclipse bien évidement tout le monde, reconnaissons que Pied-d'arbre et Tjall le fougueux s’en sortent plutôt bien.
- Kriss est terrible ? Certes, mais le monde dans lequel elle vie ne l’est-il pas, surtout quand on repense a la scène où elle est violée a plusieurs reprises ?! Quand a Thorgal, certes, c’est un héros mais est-il sans défauts ? Non, et puis, qu’est ce qu’il peut-être obtus par moments… Bref, vous l’avez compris, Jean Van Hamme n’a pas crée de simples coquilles vides.
- Une fois de plus, Grzegorz Rosinski livre une prestation excellente.
- Cerise sur le gâteau : la couverture, bien entendu !

Points Négatifs :
- Peut-on véritablement trouver de défauts à cet album ? Hum, disons que le temps a passé en trente ans et que, par moments, scénaristiquement parlant, c’est un peu simple, après tout, cet album est moins original que certains de ses prédécesseurs… et encore, cela gênera les jeunes générations, les plus agés, comme moi, n’y trouveront pas grand-chose à redire, loin de là…

Ma note : 9/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...