samedi 30 juillet 2016

LA NOUVELLE REVUE D’HISTOIRE HS 11 – LES PEUPLES FONDATEURS DE L’EUROPE


LA NOUVELLE REVUE D’HISTOIRE HS 11 – LES PEUPLES FONDATEURS DE L’EUROPE
Automne/Hiver 2015

Les peuples fondateurs de l’Europe
Editorial : Qui sont les Européens ?
- L’Europe du Néolithique à l’âge du bronze
- A la découverte d’un peuple
- Les Indo-Européens
- Sur l’existence des Indo-Européens
- L’Europe est née en Grèce
- Peuples d’Italie préromaine
- Ce que nous a légué Rome
- L’Europe des Celtes
- Des Gaulois aux Gallo-Romains
- Le monde des Ibères
- Les Basques, peuple le plus ancien d’Europe
- L’Espagne des Wisigoths
- L’essence de l’Espagne
- La Catalogne, avec ou sans l’Espagne ?
- Aux origines du monde germanique
- Bretons insulaires et armoricains
- Quand la (Grande) Bretagne est devenue l’Angleterre
- L’exception irlandaise
- Les raisons du « miracle franc »
- L’Aquitaine, à la périphérie de l’espace franc
- Le royaume Ostrogoth de Théodoric
- L’Italie des Lombards
- A la recherche de l’homme scandinave
- Des Magyars à la Hongrie historique
- Unité et pluralité des Allemagnes
- L’ethnogenèse des Russes
- Comment la Russie retrouve ses racines
- L’identité française, un produit de l’Histoire
- L’obsession de l’ailleurs

Mon avis : Etant passé à coté, en fin d’année passée, de ce numéro hors-série de La Nouvelle Revue d’Histoire, j’ai profité de cet été et de mes congés pour rattraper cette faute en me le procurant, surtout que, comme vous pouvez vous l’imaginez au vu du titre, le sujet, en plus de m’intéresser au plus haut point, était on ne peut plus accrocheur : Les peuples fondateurs de l’Europe. Car oui, plus que jamais, il faut savoir d’où on vient, qui on est et qu’elle est notre histoire, et ce, malgré des décennies perdues où nos gouvernants se sont davantage complet dans des repentances à n’en plus finir, où de nombreuses figures médiatiques ne cessent d’affirmer que l’homme européen n’existe pas et ou, bientôt, on finira par nous dire que le vieux continent n’aura rien inventé, rien fait, sans l’apport des autres civilisations. Ajoutons a cela cette lutte a n’en plus finir contre l’islamisme intégriste a la Daesh qui aura encore frappé, et de quelle manière, ces dernières semaines en France et en Allemagne, et ce, tandis que nos dirigeants se complaisent dans l’immobilisme, pour se dire que oui, il n’y a pas si longtemps encore, l’Europe fut grande, fut fière pour ne pas dire implacable, et justement, cet hors-série de la NRH qui s’intéresse aux origines des peuples qui composent notre continent est là pour le rappeler de fort belle manière. Ainsi, s’il est dommage que nous soyons quasiment pousser dehors des programmes scolaires, je suis suffisamment âgé pour me souvenir qu’il n’en fut pas toujours ainsi, ce que cette revue, oh combien intéressante, le rappelle si bien… Car des profondeurs de la préhistoire a la Grèce Antique, des peuplades germaniques a l’Empire Romain, des Celtes aux terribles hommes du nord, des peuplades barbares au Ibères ou des Bretons aux Magyars sans oublier les Russes, nous autres, anciens Indo-Européens, possédons une riche et très longue histoire, une histoire qu’il est bon de se rappeler et que, en aucun cas et malgré la volonté de certains, ne doit être occulter. Alors oui, si l’occasion se présente de vous procurer cet hors-série de la NRH, n’hésitez pas une seule seconde car le jeu en vaut la chandelle, et pas qu’un peu ! Dommage juste que certains oublis fort regrettables comme l’absence des finlandais ou des portugais ternissent un peu l’ensemble…


Points Positifs :
- Une excellente et fort complète compilation de la quasi-totalité des peuples majeurs qui ont fait l’Histoire du vieux continent.
- Complet, net, précis et passionnant : on ne s’ennui pas une seule seconde a la lecture de cet hors-série, surtout que les articles, très nombreux, sont a la fois fort instructifs mais faciles d’accès pour le grand public.
- Une remise en cause salutaire d’une certaine mode actuelle qui voudrait que les Indo-Européens n’existeraient pas.
- Comme à chaque fois que j’écris une critique sur un numéro de la NRH ou de l’un de ses hors-série, je ne peux m’empêcher de souligner la qualité générale de l’ensemble, que ce soit des textes, des illustrations ou de la présentation générale.

Points Négatifs :
- Il manque tout de même certains peuples : quid des finlandais, les slaves sous représentés et, surtout, des portugais ? Faudrait-il rappeler a nos amis de la NRH que les lusitaniens ne sont pas uniquement des espagnols et qu’au vu de leur importance dans l’Histoire mondiale (découvertes) ils méritaient largement leur place, en tous cas, bien davantage que les catalans ?!

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...