samedi 2 juillet 2016

ANGEL SANCTUARY – TOME 14


ANGEL SANCTUARY – TOME 14

Zahikel a vécu ! Zahikel a sauvé Sétsuna et ses amis, mais Zahikel va se transformer en goule. Il ne reste plus à son fils qu'à l'achever avant qu'il ne se transforme en créature chaotique. Son fils ? Eh oui, Raziel, le servant dévoué de l'ange aveugle n'est autre que la chair de sa chair. C'est l'ultime révélation que fera Adam Kadamon à un mourant qui s'en ira l'âme en paix, sachant qu'il a eu l'immense bonheur de voir grandir à ses côtés le cadeau ultime de celle qu'il avait tant aimé. Avec la mort (la mort définitive s'entend) de Zahikel s'achève une époque. Celle du monde des cieux suprêmes, Yetsirah. Place désormais aux bouleversements du monde des archanges, Bériah. Il ne fait pas bon y séjourner non plus. Tellement d'ailleurs que Kira se fait tuer par Rochel. Un Rochel qui se prépare à faire subir le même sort à Sétsuna. Sauvé in extremis par Mikael, le jeune garçon reçoit alors plusieurs révélations qui pourraient bien bouleverser une fois de plus toute son existence. Un jumeau pour Lucifer, une condamnation à mort pour Sara, et ce n'est qu'un début.


Angel Sanctuary – Tome 14
Scénariste : Kaori Yuki
Dessinateur : Kaori Yuki
Genre : Shojo
Type d'ouvrage : Fantastique, Romance
Titre en vo : Tenshi Kinryouku
Parution en vo : 19 Avril 1999
Parution en vf : 01 juillet 2002
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Tonkam
Nombre de pages : 192

Mon avis : Le treizième tome de cet excellent manga qu’est Angel Sanctuary avait sut rebondir de fort belle manière après le loupé flagrant du douzième et je vous rassure tout de suite, la suite est dans la même lancée, que dis-je, est même supérieure, retrouvant même, par moments, les meilleurs moments de la saga. Il faut dire, qu’ici, Kaori Yuki n’est pas tendre avec certains de ses personnages et si l’on avait compris que Zahikel n’allait pas faire long feu – d’ailleurs, nous avons droit a une belle fin, triste, a la hauteur du personnage – telle ne fut pas notre surprise en découvrant qu’il ne serait pas le seul. Car dans ce quatorzième tome, les événements se bousculent dans cette guerre entre Cieux et Enfers et justement, après avoir particulièrement briller par sa quasi absence depuis des lustres, Rochel, sans nul doute l’un des personnages les plus charismatiques de ce manga, décide d’agir, massacrant allègrement le peuple démon, laissant Setsuna sur le carreau et, surtout, mettant a mort l’un des protagonistes les plus importants de la série : Kira… alias, Lucifer ! Car oui, et on le savait depuis quelques tomes, le sombre Kira n’est pas uniquement que la réincarnation de l’épée d’Alexiel mais, avant toute chose, celle de Lucifer, le seigneur des Enfers, et avec sa mort, spectaculaire car ce dernier ne se laisse pas faire, c’est son domaine tout entier qui est détruit, ce qui, au passage, entraine bien des bouleversements comme on peut s’en douter… Bref, vous l’avez compris, voilà un quatorzième tome qui marque les esprits et qui se pose en tournant majeur dans la saga, et comme en plus, on apprend au passage que Mikael est le frère jumeau de Lucifer et que le procès de Sara va enfin débuter, on se dit que la suite risque d’être oh combien passionnante… quoi que, attention avec mes prédictions, la dernière fois que j’en ai fait, j’avais été oh combien déçu !


Points Positifs :
- La mort de Kira, indéniablement ! Il faut dire que l’on perd là l’un des personnages les plus importants de la série depuis les débuts de celle-ci et qu’en plus, cette mort est très bien amenée et marque les esprits.
- Grand retour en force du charismatique Rochel plus puissant et impitoyable que jamais ! Cela faisait belle lurette, trop longtemps même, que le jumeau d’Alexiel brillait par son absence et non seulement on est contant de le retrouver mais comme en plus, il est déchainé, c’est un pur régal.
- Autre mort importante, celle de Zahikel, touchante, empreinte de tristesse et qui nous vaut une belle scène entre lui et son fils, Raziel.
- Mine de rien, cela faisait longtemps que l’on n’avait pas un tome aussi bon et captivant de bout en bout.
- Les dessins de Kaori Yuki, surtout lorsqu’elle dessine des personnages féminins ou qui se travestissent comme Rochel par exemple, troublant de sensualité.

Points Négatifs :
- Ce n’est pas que c’est une mauvaise idée en soit mais je ne suis pas sur que faire de Mikael le frère de Lucifer était vraiment nécessaire.
- Toujours le même souci avec les dessins de Kaori Yuki, certaines planches étant tellement chargées qu’elles en deviennent peu compréhensibles du coup.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...