lundi 1 juin 2015

ROME – SAISON I


ROME – SAISON I

La république de Rome souffre de multiples conflits qui opposent les patriciens et les plébéiens. Deux hommes se partagent le pouvoir : Jules César qui est en train de conquérir la Gaule et Pompée qui tente de maintenir l'ordre dans la ville. Mais l'alliance entre les deux hommes est de plus en plus ténue. En Gaule, l'aigle de César est dérobé, il envoie le légionnaire Vorenus à sa poursuite. Pendant ce temps à Rome, Atia complote pour faire de sa fille Octavia la nouvelle épouse de Pompée.


Rome – Saison 1
Réalisation : John Milius, William J. MacDonald, Bruno Heller
Scénario : John Milius, William J. MacDonald, Bruno Heller
Musique : Jeff Beal
Production : HBO, BBC Two, Rai 2
Genre : Série historique
Titre en vo : Rome – Season 1
Pays d’origine : Etats-Unis, Royaume-Uni, Italie
Chaîne d’origine : HBO, BBC Two, Rai 2
Diffusion d’origine : 28 août 2005 – 20 novembre 2005
Langue d'origine : anglais
Nombre d’épisodes : 12 x 45 minutes

Casting :
Kevin McKidd : Lucius Vorenus
Ray Stevenson : Titus Pullo
Ciarán Hinds : Jules César
Kenneth Cranham : Pompée
James Purefoy : Marc Antoine
Max Pirkis : Octave
Polly Walker : Atia
Lindsay Duncan : Servilia Caepionis
Indira Varma : Niobé
Tobias Menzies : Brutus
Kerry Condon : Octavia
David Bamber : Cicéron
Karl Johnson : Caton
Paul Jesson : Metellus Scipion
Nicholas Woodeson : Posca
Lee Boardman : Timon le juif
Chiara Mastalli : Eirene
Lyndsey Marshal : Cléopâtre, reine d'Égypte
Guy Henry : Cassius
Coral Amiga : Vorena
Rick Warden : Quintus Pompée
Michael Nardone : Mascius
Lorcan Cranitch : Erastes Fulmen
Esther Hall : Lyde
Enzo Cilenti : Evander Pulchio
Ian McNeice : le crieur public

Mon avis : On ne peut pas vraiment dire qu’avec Rome, j’ai été d’une grande rapidité pour regarder enfin cette série dans son intégralité (du moins, pour ce qui est déjà de sa première saison, bien entendu) car bon, comment dire, pour commencer, cette célèbre série historique de HBO est paru il y a quasiment une décennie, ensuite, après moult diffusions sur le petit écran, a chaque fois, soit je passais a coté, soit, hasard de la programmation de la TNT, la série n’était pas diffusée dans son intégralité. Du coup, il m’aura fallut me procurer l’intégrale de Rome en DVD pour, finalement, avoir le privilège et la joie, grand amateur d’Histoire que je suis, de pouvoir enfin regarder la première saison de cette excellente série. Car bon, d’entrée de jeu, s’il faut reconnaitre qu’historiquement, il y a quelques boulettes et que l’intrigue est parfois condensée afin de faciliter le déroulement scénaristique – sans oublier le fait que les deux héros de la série, Lucius Vorenus et Titus Pullo, obscurs centurions cités par César dans son ouvrage La Guerre des Gaules, n’ont bien évidement pas eu l’importance historique qu’ils ont dans la série – pour ce qui est de la représentation de la Rome antique, il me semble ne pas exagéré d’affirmer qu’il n’y a jamais eu mieux : nous sommes ici a mille lieux du faste hollywoodien et c’est bien mieux ainsi ! De plus, malgré le fait que les amateurs d’Histoire connaissent parfaitement les grandes lignes de la prise de pouvoir de Jules César jusqu’à son assassinat lors des Ides de Mars, c’est un plaisir que de retrouver cette énième version d’une histoire que tout le monde (ou presque) connait, surtout que, format série oblige, les scénaristes disposent de bien plus de temps qu’au cinéma pour s’attarder sur les détails. Ajoutons a cela nos deux compères, Lucius Vorenus et Titus Pullo, alias Kevin McKidd (le Dr Hunt de Grey’s Anatomy) et Ray Stevenson, que l’on suit tout au long des douze épisodes et dont le destin sert de fil conducteur a l’intrigue, deux protagonistes pour le moins réussis et vous comprendrez qu’au final, Rome, du moins, cette première saison (j’attends de voir la suite pour me faire une idée précise), est une bonne réussite a mes yeux. Après, bien sur, il y aurait deux ou trois choses à redire, mais bon, dans l’ensemble, comme série historique, Rome ne peut que plaire aux amateurs du genre…


Points Positifs :
- La période romaine fut maintes fois portée a l’écran (petit ou grand) mais jamais de façon aussi correcte au point même que, par moments, on s’y croirait – eh oui, la grande Rome était aussi une citée sale avec ses bas-fonds et en aucune façon un décor hollywoodien…
- Qui ne connait pas la vie de Jules César, du moins, dans les grandes lignes, mais ici, on prend un plaisir certain à suivre la destinée de ce qui fut sans nul doute l’une des figures les plus marquantes de l’histoire antique.
- Il y a bien quelques inexactitudes historiques, je le reconnais, mais bon, dans l’ensemble, on apprend pas mal de choses en regardant Rome, surtout pour ce qui est de la découverte ou la redécouverte de figures majeures comme Pompée, Brutus, Octave ou Marc Antoine.
- Dans l’ensemble, la plupart des acteurs sont franchement bons avec, selon moi, en tête de liste, Ciarán Hinds en Jules César et, surtout, Kevin McKidd – mais vu que je suis fan de ce dernier, je ne suis pas objectif.
- Un scénario romancé par moments, certes, mais le fait de nous faire découvrir cette période troublée de l’Histoire de Rome par le biais de deux légionnaires, Lucius Vorenus et Titus Pullo, est une fort bonne idée.

Points Négatifs :
- L’amateur d’Histoire pur et dur regrettera quelques libertés parfois osées prise avec l’exactitude historique ; mais bon, scénaristiquement, cela se justifiait en certaines occasions.
- Quoi que, tout de même, Atia était déjà morte lorsqu’est censé de déroulé la série !
- Malgré une reconstitution excellente, on sent par moments un certain manque de moyens : cela se voit surtout a chaque fois qu’est censé se déroulé une grande bataille, soit on assiste a une très courte scène, soit on voit quasiment rien… du genre, César monte sur son cheval et part au combat puis, la scène d’après, on le voit revenir triomphant… Mouais, bof…
- Hum, on voit à peine Cléopâtre…

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...