mardi 9 juin 2015

LES MILLER, UNE FAMILLE EN HERBE


LES MILLER, UNE FAMILLE EN HERBE

David Burke est un dealer à la petite semaine qui se contente de vendre sa marchandise à des chefs cuisiniers et des mamans accompagnant leurs fils au football, mais pas à des ados – car, au fond, il a quand même des principes ! Alors que tout devrait se passer au mieux pour lui, les ennuis s’accumulent… Préférant garder profil bas pour des raisons évidentes, David comprend, à son corps défendant, qu’on peut subir la pire injustice même lorsqu’on est animé des meilleures intentions : tentant de venir en aide à des jeunes du quartier, il se fait agresser par trois voyous qui lui volent sa marchandise et son argent. Il se retrouve dans une situation des plus délicates puisqu’il doit désormais rembourser son fournisseur, Brad. Afin d’éponger sa dette – et de rester en vie –, David n’a d’autre choix que de jouer dans la cour des grands en se rendant au Mexique pour ramener une importante cargaison de drogue à Brad. Réussissant à convaincre ses voisins – Rose, une strip-teaseuse cynique, Kenny, qui aimerait bien tester la marchandise et Casey, une ado débrouillarde couverte de tatouages et de piercings – de lui venir en aide, il met au point un plan censé être infaillible : avec ses complices qu’il fait passer pour sa femme et ses deux grands enfants, il met le cap sur le Mexique au volant d’un camping-car flambant neuf le jour de la fête nationale. Ce week-end risque bien d’être explosif…


Les Miller, une famille en herbe
Réalisation : Rawson Marshall Thurber
Scénario : Bob Fisher, Steve Faber, Sean Anders et John Morris
Musique : Theodore Shapiro et Ludwig Göransson
Production : BenderSpink, New Line Cinema, Vincent Newman Entertainment
Genre : Comédie
Titre en vo : We're the Millers
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 7 août 2013
Durée : 110 mn

Casting :
Jennifer Aniston : Rose O'Reilly / Rose Miller / Sarah O'Reilly
Jason Sudeikis : David Clark / David Miller
Emma Roberts : Casey Mathis / Casey Miller
Will Poulter : Kenny Rossmore / Kenny Miller
Kathryn Hahn : Edie Fitzgerald
Nick Offerman : Don Fitzgerald
Ed Helms : Brad Gurdlinger
Molly Quinn : Melissa Fitzgerald
Thomas Lennon : Rick Nathanson
Tomer Sisley : Pablo Chacon
Matt Willig : One Eye
Mark L. Young : Scottie P.
Tait Fletcher : Creepy Trucker
Vickie Eng : une infirmière
Kimberly Ross : Garage à bites, une strip-teaseuse
Luis Guzmán : Policier mexicain

Mon avis : J’ai bien conscience que ce n’est pas la première fois que ce genre de films a droit de citer sur Le Journal de Feanor et que, pourquoi se voiler la face, ce n’est surement pas la dernière, cependant, la chose, j’en ai conscience, peut parfaitement choquer. Pourquoi ? Allons bon, j’en vois venir certains immédiatement et d’ailleurs, cela aurait put être ma réaction avant de regarder ce Les Miller, une famille en herbe (par contre, le titre en français est ridicule), bref, que tout cela n’est qu’une comédie américaine sans grand intérêt pour public décérébré… pourtant, comme souvent, les choses sont un peu plus compliquées qu’on pourrait le penser de prime abord. Comédie débile, certes, Les Miller, une famille en herbe en est une, je ne peux pas le nier. Gags crasseux, humour potache, situations ubuesques et personnages tous plus absurdes les uns que les autres ? Certes, là aussi, on est en terrain familier. Pourtant, oui, pourtant, contrairement a la masse de ce genre de films – et croyez moi, même si je n’en suis pas fier, j’ai eu l’occasion d’en voir un sacré paquet – cette fois ci, la mayonnaise prend, les gags sont moins convenus et font indéniablement plus mouche… et… comment dire… on rigole, encore et encore, du début a la fin, et ce, même si on a parfaitement conscience que tout cela ne vole pas bien haut et que ce n’est pas du grand cinéma, bien au contraire… Mais le septième art, malgré les critiques bobos de la capitale, ce n’est pas que des films intellectuels, ce n’est pas que des films qui vont nous narrer la misère sociale, les dépressions, les histoires d’amour qui finissent forcément mal, non, le septième art, que l’on veuille ou pas, c’est aussi des choses plus légères, du rire, de l’absurde, bref, un bon divertissement et pas uniquement une prise de tête – et pourtant, croyez moi ou non, j’adore me prendre la tête. Alors oui, mille fois oui, j’ai aimé, j’ai rigolé, que dis-je, j’ai explosé de rire en regardant Les Miller ; est ce que cela fait de moi un gros beauf aux yeux de certains ? Peut-être, mais franchement, rien que pour le bon moment que j’ai passé, je m’en moque comme de ma première chemise !


Points Positifs :
- Ce genre de films est souvent convenu : les situations drôles sont dans la bande annonce, les gags ne font pas rire au bout de cinq minutes et l’on tombe bien trop rapidement dans l’humour de bas étage. Or, ici, et de façon surprenante, il n’en est rien et oui, pour une comédie américaine, Les Miller, une famille en herbe est plutôt une réussite !
- Le synopsis est débile et prévisible – une fausse famille qui part au Mexique chercher une cargaison de drogue, qui doit la ramenée aux USA, a qui il va arriver moult péripéties et qui… forcément… va devenir une vrai famille au final – pourtant, pour une fois, ça marche, du moins, sauf si vous êtes totalement allergique a ce genre de films, bien sur.
- Oui c’est débile, oui les gags sont souvent pipi/caca mais… qu’est ce que j’ai rigolé !
- Les acteurs, bien sur : certes, tout cela est une vaste plaisanterie mais bon, dans leur rôle loufoque, je les ai trouvés plutôt bons.

Points Négatifs :
- Bon, il ne faut pas non plus s’attendre a un chef d’œuvre ou a la comédie de l’année, loin de là : ce film est sympa, on rigole bien, mais bon, ça reste une comédie américaine avec les défauts traditionnels du genre…
- De la même façon, tout cela est plutôt convenu, idem pour certaines situations.
- Attention tout de même avec qui vous regardez ce film : la thématique sexuelle est présente et tout cela ne convient pas a un public trop jeune.

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...