mardi 9 juin 2015

HAPPINESS THERAPY


HAPPINESS THERAPY

Après avoir passé huit mois en hôpital psychiatrique pour une dépression et soigner sa bipolarité après avoir agressé l'amant de son épouse Nikki, Pat Solitano Jr., professeur d'histoire suppléant dans un lycée ayant tout perdu, se voit contraint de s'installer chez ses parents. Il découvre que son père, sans emploi, est devenu bookmaker, afin de gagner de l'argent pour ouvrir un restaurant. Affichant un optimisme à toute épreuve et déterminé à reprendre sa vie en main, Pat veut se réconcilier avec Nikki, qui a obtenu une ordonnance restrictive contre lui après les événements. Pat se voit imposer une séance chez un thérapeute imposé par le tribunal et explique à nouveau les raisons de son hospitalisation : rentré tôt de son travail, il a remarqué des vêtements jetés au sol et entendant My Cherie Amour, de Stevie Wonder, qui a été la chanson de leur mariage, dans le lecteur CD, il a surpris cette dernière dans la douche avec son amant. Furieux, Pat a frappé sévèrement ce dernier. Malgré cela, Pat ne croit pas au traitement médical pour son état, racontant à son thérapeute sa nouvelle perspective de la vie, résumée par le terme « Excelsior ». Dans le cadre de cette vision, il a perdu du poids et essaye de lire les livres qu'enseigne Nikki à ses élèves. Invité à dîner par son ami Ronnie et son épouse Veronica, qui ont gardé des liens avec Nikki, Pat fait la connaissance de Tiffany, la sœur de Veronica, jeune veuve de policier qui vient d'être récemment renvoyée de son emploi après avoir couché avec des collègues.


Happiness Therapy
Réalisation : David O. Russell
Scénario : David O. Russell, d'après Silver Linings Playbook de Matthew Quick
Musique : Danny Elfman
Production : Mirage Enterprises et The Weinstein Company
Genre : Comédie dramatique
Titre en vo : Silver Linings Playbook
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 8 septembre 2012
Durée : 122 mn

Casting :
Bradley Cooper : Pat Solitano
Jennifer Lawrence : Tiffany Maxwell
Robert De Niro : Pat Solitano Sr, le père de Pat
Jacki Weaver : Dolores Solitano, la mère de Pat
Anupam Kher : le Dr. Cliff Patel, psy de Pat, d'origine indienne
Chris Tucker : Danny, ami de Pat à l'hôpital psychiatrique
Paul Herman : Randy, l'ami de Pat Sr, organisateur des paris
John Ortiz : Ronnie, l'ami marié de Pat
Julia Stiles : Veronica, la femme de Ronnie
Shea Whigham : Jake Solitano, le frère de Pat
Dash Mihok : l'officier Keogh
Patsy Meck : Nancy, la proviseur du lycée
Brea Bee : Nikki, l'ex-femme de Pat
Ted Barba : Doug Culpepper, l'amant de Nikki, prof d'histoire au lycée
Patrick McDade : le père de Tiffany
Cheryl Williams : la mère de Tiffany
Phillip Chorba : Jordie

Mon avis : Le hasard fait souvent bien les choses et donc, après la comédie pipi/caca mais oh combien sympathique Les Miller, une famille en herbe dont je vous ai parlé tout a l’heure, ce dimanche, j’ai eu l’occasion de regarder une autre comédie américaine quoi que d’un genre un peu plus sérieux, Happiness Therapy. Ici, bien entendu, nous sommes toujours en terrain familier pour les amateurs du genre et si l’humour est moins grossier que celui que l’on pouvait avoir dans un film comme Les Miller, il n’en est pas moins présent, comme dans toute bonne comédie familiale américaine… familiale !? Oui, le mot est dit ! En effet, ici, le public visé est moins trash, plus adulte – qui a dit la ménagère de moins de cinquante ans – et, avant même de regarder le film, on sait plus ou moins a quoi s’attendre : une histoire d’amour contrariée mais qui finira bien, quelques scènes comiques ici ou la histoire de marquer le coup, des difficultés bien sur car bon, même si on se doute de la fin d’entrée de jeu, tout ne doit pas être simple, et, forcément, tout un tas de bons sentiments car bon, comment dire, c’est familial tout cela… Bref, pas de quoi s’extasier or… comme ce fut le cas avec Les Miller, une famille en herbe quoi que de façon moins spectaculaire tellement ce dernier fut une bonne surprise, il s’avère au final que ce Happiness Therapy n’est pas aussi inintéressant que l’on pourrait le penser de prime abord. Le couple glamour Bradley Cooper/ Jennifer Lawrence ravira les fans mais est tellement cintré dans ce film qu’il sort un peu des sentiers battus, quant a Robert De Niro, si le voir jouer des rôles comiques n’est plus une nouveauté depuis fort longtemps, force est de constater que le bougre est toujours aussi excellent. Du coup, malgré un début un peu hésitant, on se plait petit a petit a rentrer dans l’intrigue et, au bout d’un moment, on se surprend même a pester contre Bradley Cooper qui ne cesse de penser a son ex-femme alors que Jennifer Lawrence n’attends qu’une chose : qu’il la prenne dans ses bras ! Hein, quoi, comment, j’étais à fond ? Eh ben oui… après tout, c’est un peu le but de ce genre de films, nous divertir, sans prise de tête, même si tout cela sent le vu et le revu… mais qu’importe !?


Points Positifs :
- Certes, Happiness Therapy sent le réchauffé et le déjà-vu, pourtant, dans son genre, comment ne pas lui reconnaitre des qualités comme une histoire hautement sympathique, des personnages plutôt loufoques – mine de rien, il y a pas mal de cintrés là-dedans – et un petit je ne sais quoi qui fait que, une fois rentrer dans l’histoire, on ne la lâche plus.
- Les fans respectifs de Bradley Cooper et Jennifer Lawrence seront bien évidement aux anges ; glamour, quant tu nous tiens !
- Personnellement, ma préférence a été a Robert de Niro, père indigne et parieur invétéré bourré de tics et superstitieux au possible. Selon moi, l’élément comique du film.
- On passe un bon moment devant Happiness Therapy et c’est le principal.

Points Négatifs :
- Bien évidement, tout cela n’est qu’une énième comédie sentimentale américaine comme il en sort des dizaines et des dizaines tous les ans ; du coup, pour l’originalité, on repassera…
- Un scénario assez convenu ; d’entrée de jeu, on a compris que les deux héros, aussi cintrés soient-ils, finiront ensemble.
- Difficile de se démarquer de la masse et dans le cas présent, même si je l’ai bien aimé, je reconnais que Happiness Therapy n’est pas un grand film…
- Pas vraiment compris le titre français en anglais - Happiness Therapy – alors que ce film se nomme Silver Linings Playbook ?! Mouais, un peu singulier tout cela…

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...