dimanche 28 décembre 2014

LE MONDE FANTASTIQUE D'OZ


LE MONDE FANTASTIQUE D'OZ

Lorsque Oscar Diggs, un petit magicien de cirque sans envergure à la moralité douteuse, est emporté à bord de sa montgolfière depuis le Kansas poussiéreux jusqu’à l’extravagant Pays d'Oz, il y voit la chance de sa vie. Tout semble tellement possible dans cet endroit stupéfiant composé de paysages luxuriants, de peuples étonnants et de créatures singulières, même la fortune et la gloire. Celles-ci semblent d’autant plus simples à acquérir qu’il peut facilement se faire passer pour le grand magicien dont tout le monde espère la venue. Seules trois sorcières, Théodora, Evanora et Glinda semblent réellement douter de ses compétences. Grâce à ses talents d’illusionniste, à son ingéniosité et à une touche de sorcellerie, Oscar va très vite se retrouver impliqué malgré lui dans les problèmes qu’affrontent Oz et ses habitants.


Le Monde fantastique d'Oz
Réalisation : Sam Raimi
Scénario : Mitchell Kapner et David Lindsay-Abaire, d'après Le Magicien d'Oz de L. Frank Baum
Musique : Danny Elfman
Production : Roth Films, Walt Disney Pictures
Genre : Fantasy
Titre en vo : Oz the Great and Powerful
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 8 mars 2013
Durée : 130 mn

Casting :
James Franco : Oscar Diggs / Le Magicien d'Oz
Mila Kunis : Théodora, la Gentille Sorcière puis la Méchante Sorcière de l'Ouest
Rachel Weisz : Evanora, souveraine intendante de la Cité d'Émeraude, puis la Méchante Sorcière de l'Est
Michelle Williams : Glinda, la Gentille Sorcière du Sud
Zach Braff : Frank / Finley
Bill Cobbs : le maître ferblantier
Joey King : la petite fille en fauteuil roulant / la petite fille de porcelaine
Tony Cox : Knuck
Stephen Hart : Général Winkie
Abigail Spencer : May
Bruce Campbell : Le chef des Winkies
Ted Raimi : Skeptic / Bricoleur

Mon avis : Je pense ne pas me tromper en affirmant que Le Magicien d’Oz, œuvre de Victor Fleming sortie sur les écrans en 1939, est l’un des plus grands films de tous les temps, et, sans nul doute, l’un des plus connus également. Bien entendu, certains trouveront mes propos exagérés, mais bon, qui n’a jamais eu le plaisir de regarder Judy Garland chantonner Over the Rainbow en se baladant sur la route de briques jaunes tout en étant accompagnée d’un lion peureux, d’un épouvantail qui n’a pas de cerveau et d’un homme en fer blanc sans cœur, oui, tous ceux qui n’ont pas eu l’occasion de regarder ce long métrage ne savent pas a coté de quel chef d’œuvre ils sont passés… Bien entendu, face à un tel monument, faire un remake serait plutôt casse gueule car au petit jeu des comparaisons, tout nouveau film serait forcément mis a mal, mais ici, les producteurs ont été bien malins puisqu’ils nous ont proposés une préquelle, genre a la mode depuis quelques années et qui peut accoucher du meilleur… comme du pire. Pourtant, si le synopsis de départ était plutôt alléchant – comment celui qui allait devenir le grand et puissant Magicien d’Oz était arrivé dans ce pays merveilleux qui porte son nom – et pouvait laisser entrevoir une histoire pour le moins sympathique et au potentiel certain, force est de constater que, assez rapidement, le spectateur lambda se rend compte que ce Monde fantastique d’Oz est tout sauf une grande réussite, loin de là… Pourtant, il y avait de quoi faire bien mieux, surtout qu’entre de multiples références bien trouvées a l’œuvre originale, des décors réussis et colorés ainsi que quelques excellentes idées – en premier lieu, la petite fille en porcelaine – tout semblait mis en place pour que, a défaut d’un chef d’œuvre, on ait au moins un fort bon film. Or, il n’en est rien : non pas qu’il soit mauvais, loin de là, mais bon, il manque un je ne sais quoi qui aurait fait de cette préquelle un film correct. L’intrigue est trop convenue et les personnages manquent de relief pour que l’on s’attache vraiment à eux, l’ensemble souffle de quelques longueurs et le vieux fan qui a vu et revu un nombre incalculable de fois Le Magicien d’Oz trouvera davantage de plaisir à sourire des multiples hommages – réussis, eux – que d’une intrigue sans grande surprise et qui manque de magie ; un comble, d’ailleurs, au vu du sujet de film…


Points Positifs :
- De nombreux hommages au Magicien d’Oz, ce qui ravira sans nul doute les fans de ce vieux et excellent long métrage ; réussis, souvent pertinents, ils permettent de faire le lien entre les deux œuvres.
- Un univers coloré et par moments magnifique, mais bon, a notre époque, c’est la moindre des choses…
- La petite fille en porcelaine, mon personnage préféré du film.
- L’intrigue, en général, se laisse regarder…

Points Négatifs :
- L’étrange impression qu’il y avait vraiment de quoi faire bien mieux au vu du synopsis de départ. L’histoire est sympa, les personnages aussi mais bon, il manque un je ne sais quoi qui aurait permis de tirer l’ensemble vers le haut.
- L’intrigue est trop convenue, il n’y a pas de surprise quand aux stéréotypes, ils sont légions…
- Mouais, certaines réactions des personnages n’étaient pas très logiques, ou trop exagérés suivant les cas.
- Oui, les effets spéciaux sont pas mal mais quelque part, l’univers du film original me semblait plus coloré et plus plaisant aux yeux que celui de ce Monde fantastique d’Oz ; surtout que quelques décors sentent un peu le carton-pâte, un comble vu qu’ils ont été faits informatiquement.

Ma note : 6/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...