dimanche 12 juin 2016

THE DANISH GIRL


THE DANISH GIRL

Au milieu des années 20, Einar Wegener, un peintre paysagiste estimé, vit avec sa femme Gerda, portraitiste mondaine, à Copenhague. Malgré une union forte et sincère, une véritable réalisation, personnelle et professionnelle, semble leur faire défaut à l’un comme à l’autre. Tout change le jour où Gerda se voit pressée de terminer un portrait et demande à son mari de revêtir la robe de sa cliente absente et de poser à sa place. L’expérience est troublante, Einar prenant rapidement conscience qu’il se sent davantage lui-même en Lili qu’en homme. Il s’approprie petit à petit cette nouvelle identité féminine, Gerda se découvrant par là même une muse qui ravive sa créativité. Mais le couple est rapidement confronté à la désapprobation de la société.


The Danish Girl
Réalisation : Tom Hooper
Scénario : Lucinda Coxon d'après Danish Girl de David Ebershoff
Musique : Alexandre Desplat
Production : ELBE, Harrison Productions, MMC Independent, Pretty Pictures, Senator Film Produktion et Working Title Films
Genre : Biographie, Drame
Titre en vo : The Danish Girl
Pays d'origine : États-Unis, Royaume-Uni et Allemagne
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 27 novembre 2015
Durée : 120 mn

Casting :
Eddie Redmayne : Einar Wegener / Lili Elbe
Alicia Vikander : Gerda Wegener
Matthias Schoenaerts : Hans Axgil
Ben Whishaw : Henrik
Amber Heard : Ulla Paulson
Sebastian Koch : Docteur Warnekros
Adrian Schiller : Rasmussen
Emerald Fennell : Elsa
Rebecca Root : Nurse de Lili

Mon avis : Presque un an après avoir vu le très beau film que fut Une merveilleuse histoire du temps, ce fut avec un plaisir certain que je me suis lancer, hier soir, dans The Danish Girl, œuvre retraçant la vie de Lili Elbe, pionnière du mouvement transgenre. Bien évidement, si je mets en parallèle ces deux longs métrages, c’est pour la présence, dans le rôle principal a chaque fois, d’Eddie Redmayne, l’acteur britannique faisant preuve, une fois de plus, de son immense talent. Car oui, si le sieur Redmayne avait été très bon en reprenant le rôle de Stephen Hawking, ce qui n’était pas gagné, que dire de sa performance dans The Danish Girl ? Sincèrement, et je pèse mes mots, je trouve celle-ci exceptionnelle et quand je pense que certains individus un peu extrémistes du mouvement LGBT ont couiner sur le fait que l’acteur qui interprétait Lili ne faisait pas parti de leur communauté, que dire si tout cela n’est pas une monumentale connerie ?! Car bon, qu’est ce qui compte avant tout ? Le talent d’acteur, capable de nous toucher comme ici Eddie Redmayne le fait, ou bien, les préférences sexuelles ou autres ? Franchement, il y a des moments où je me dis que l’on vit une époque ridicule quand on entend certaines prises de positions… Mais peu importe car ce qui compte avant tout, comme je vous l’ai dit, c’est la performance d’acteur exceptionnelle de cet Eddie Redmayne, formidable artiste qui nous touche au plus profond du cœur dans cette histoire finalement si triste – après tout, au vu de l’époque, la société n’était pas prête – mais qui est aussi et surtout, une formidable histoire d’amour entre un homme et une femme, Einar/Lili et son épouse, Gerda, cette dernière aimant tant son mari qu’elle l’accompagnera jusqu’à la fin dans ses choix et sa volonté de devenir enfin une femme a part entière. Très beau film, The Danish Girl l’est absolument et a moins d’être totalement insensible au sujet, ou, tout simplement, d’être insensible tout court, il est clair que ce long métrage se doit d’être vu, que dis-je, d’être savourer. Après, bien entendu, il y aurait bien un ou deux petits détails ici et la mais tellement mineurs qu’ils importent peu, en tous cas, qui n’enlèvent rien au fait que The Danish Girl est le plus beau film que j’ai vu cette année, et, sans contestation possible, un très bon film !


Points Positifs :
- Eddie Redmayne m’avait déjà tapé dans l’œil dans Une merveilleuse histoire du temps et il confirme de la plus belle des manières son immense talent dans ce The Danish Girl. Sincèrement, une énorme performance d’acteur comme on en voit que trop rarement, le sieur Redmayne réussissant avec brio a nous toucher tout en étant d’une crédibilité épatante.
- Une fort triste histoire que cette vie de Lili Elbe, mais, pas seulement, car c’est aussi une fort belle histoire d’amour inconditionnelle entre un homme et une femme, même si le premier veut devenir elle…
- Si Eddie Redmayne attire tout naturellement les feux des projecteurs sur lui, sa partenaire, Alicia Vikander, n’est pas en reste.
- Les fans de Matthias Schoenaerts seront ravis de retrouver ce dernier dans un rôle mineur.

Points Négatifs :
- Si dans l’ensemble, l’esthétique est superbe, au début, certaines reconstitutions des rues de Copenhague sentent un peu le… décors…
- Indéniablement, The Danish Girl est un film destiné à un public qui possède un minimum de sensibilité, donc, les amateurs de bourrinages a l’extrême ou de beauferies a la française passeront leur chemin.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...