jeudi 30 juin 2016

ANGEL SANCTUARY – TOME 9


ANGEL SANCTUARY – TOME 9

Sétsuna et Sara sont frère et sœur, pourtant, ils s'aiment sincèrement. Mais le monde entier semble s'opposer à leur romance. Tandis qu'ils sont en fuite, l'univers de Sétsuna bascule quand un être surgissant de nulle part tue sa bien-aimée, sa colère explose alors et au milieu d'un Tokyo en ruine, il découvre qu'il est la réincarnation d'un ange banni par le Créateur. Ses pouvoirs vont donc lui permettre d'aller jusqu'au Royaume des Morts pour ramener l'âme de Sara dans le monde des vivants. Pourtant, Sétsuna ignore encore qu'il est l'élément central d'une guerre millénaire entre les anges et les démons et que le dénouement approche avec son réveil ! Trois trajectoires, pour trois destins improbables qui se dessinent peu à peu, au fil des découvertes, des rencontres, des erreurs et des affrontements. Le destin de Setsuna est, pour l'heure, d'occuper le corps d'Alexiel. Il s'en acquitte consciencieusement et se concentre sur les disparitions qui se font dans son entourage : Bavar, devenu la cible d'un traître inattendu. Et Kouraï, qui s'en va pour les enfers.


Angel Sanctuary – Tome 9
Scénariste : Kaori Yuki
Dessinateur : Kaori Yuki
Genre : Shojo
Type d'ouvrage : Fantastique, Romance
Titre en vo : Tenshi Kinryouku
Parution en vo : 19 septembre 1997
Parution en vf : 01 septembre 2001
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Tonkam
Nombre de pages : 192

Mon avis : Décidément, plus les tomes de cet excellent manga de Kaori Yuki qu’est Angel Sanctuary se succèdent et plus l’on est captiver par le déroulement d’une intrigue qui est toujours aussi captivante ; il faut dire que depuis les apparitions de ces nouveaux protagonistes que sont le Chapelier Fou, Mikael et Raphael, l’auteur a sut insuffler un petit vent de fraicheur non négligeable, ces personnages étant suffisamment charismatiques pour apporter un plus a l’ensemble. De plus, au vu de la tournure prise par les événements – Setsuna qui se réincarne dans le corps d’Alexiel, Kouraï complètement manipulée par le Chapelier Fou et Sara qui revient dans le corps, elle, de l’ange Gabriel – dans les volumes précédents, voir ici et ici, on ne s’ennui pas une seconde, surtout que, dans ce neuvième tome de la saga, Kaori Yuki réussit le mince exploit de nous étonner au vu de ses multiples révélations et autres coups de théâtre. Ainsi, si tout cela commence par la rencontre pour le moins explosive entre Sara et un certain Raphael, grand séducteur devant l’éternel, ce qui nous vaudra quelques scènes pour le moins cocasses, c’est bien évidement Kouraï, toujours aussi amoureuse de son petit Setsuna mais désespérée devant l’indifférence de ce dernier que se porte toutes les attentions : acceptant le marché de Bélial, le Chapelier Fou, de devenir la reine des Enfers, elle entrainera ses compagnons sur ses traces, ces derniers essayant de tout faire pour la sauver de ce marché de dupe. Au passage, un d’eux y perdra la vie, Bavar, décidément bien malmené du début à la fin, et un autre s’avérera être un traitre… et là, on peut dire qu’il s’agit d’une sacrée surprise puisqu’il s’agit d’Arachnée, compagne fidèle de Kouraï depuis les débuts de la série. Bref, vous l’avez compris, avec ce neuvième tome d’Angel Sanctuary, Kaori Yuki poursuit de fort belle manière le développement de sa saga, nous autres lecteurs sommes toujours aussi captiver et, ma foi, en redemandons davantage, encore et encore…


Points Positifs :
- Révélations, coup de théâtres en tout genres, rencontres inattendues : décidément, on ne s’ennui pas une seule seconde a la lecture de ce neuvième tome de la saga, riche en rebondissements en tous genres et possédant une intrigue toujours aussi captivante.
- Un traitre dans l’entourage de Kouraï ?! Première surprise, mais alors, lorsque l’on apprend qu’il s’agit d’Arachnée, notre travesti préférée, alors là, on tombe des nues !
- La rencontre entre Sara/Gabriel et Raphael, ce qui amène bon nombre de scènes pour le moins cocasses. Et comme en plus, Mikael s’invite ensuite au duo, je vous laisse imaginer le bordel que cela occasionne.
- Une petite pensée pour Bavar, personnage de second plan et qui en aura sacrément bavé tout au long de ses apparitions avant de passer l’arme à gauche dans ces pages.
- Dans l’ensemble, force est de constater que Kaori Yuki dessine merveilleusement bien.

Points Négatifs :
- Oui, Kaori Yuki dessine fort bien, je ne cesse de le crier haut et fort, cependant, comme a chaque fois, je ne peux pas nier que par moments, tout cela manque de lisibilité : la faute a certaines planches surchargées en encrage ou peu compréhensibles en raison de leur découpage.
- Elle est tout de même un peu niaise par moments la Sara lorsqu’elle parle a Raphael après leur rencontre.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...