samedi 5 mai 2018

JUPITER'S LEGACY – SOULÈVEMENT


JUPITER'S LEGACY – SOULÈVEMENT

En 1991, à Sante Fe, Hutch, alors enfant, rencontre son père : Skyfox, le plus grand vilain de son époque. Juste avant de combattre une armée de super héros, il fabrique à son fils une lampe magique. De retour en 2020, Hutch tente de faire évader d’un fourgon blindé, Tornado. Manque de chance, sa lampe tombe en panne. Après une course poursuite dans un centre commercial, il réussit à trouver des piles, et à terrasser les gardes. Au sud-est de la chine, Chloé recrute neutrino. Car voilà, le plan que Chloé, Hutch et Jason mettent en place : recruter d’anciens supers vilains pour attaquer la prison où sont détenus tout les autres supers héros, et attaquer Brandon, Walter, et ainsi reprendre le pouvoir. Mais pour contrer les pouvoirs télépathiques de Walter, il faut d’abord délivrer Repro ; ce qui n’est pas une mince affaire, puisque celui est détenu à Dubaï sous la protection de Raikou, super héroïne de premier plan. Grace à une attaque bien planifiée, ils arrivent à délivrer Repro, qui en profite pour voler les pouvoirs de Raikou. Pendant ce temps, à Detroit, Brandon et Walter présentent une nouvelle technologie de leur crue qui va relancer l’économie. Malheureusement cette présentation est interrompue par un attentat. Fou de rage, Brandon décide d’attaquer la chine contre l’avis de son oncle. Jason, lui, découvre que son grand père, le père de Hutch est en vie.


Jupiter's Legacy – Soulèvement
Scénario : Mark Millar
Dessins : Frank Quitely
Encrage : Frank Quitely
Couleurs : Sunny Gho
Couverture : Frank Quitely
Genre : Super-Héros
Editeur : Image Comics
Titre en vo : Jupiter's Legacy – Volume 2
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : 05 septembre 2017
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Panini Comics
Date de parution : 04 avril 2018
Nombre de pages : 128

Liste des épisodes
Jupiter's Legacy 2 1-5

Mon avis : Il y a de cela sensiblement deux ans, j’avais été plutôt enthousiasmer par le premier volet de Jupiter’s Legacy, œuvre de Mark Millar au scénario et du magnifique Frank Quitely aux dessins et qui, sans être d’une grande originalité, il faut le reconnaitre – après tout, des problèmes Intergénérationnel entre super-héros et des prises de pouvoirs par ces derniers, ce n’est pas nouveau – avait suffisamment réussi a tirer son épingle du jeu pour que, a mes yeux, cet album soit l’un de mes coups de cœur de l’année 2016. Forcément, j’avais grande hâte de découvrir la suite, de connaitre le fin mot de l’histoire et de savoir comment la petite famille composée de Chloé, Hutch et Jason allaient faire pour renverser la tendance et en finir avec la dictature mondiale établie par les super-héros. Et donc, deux longues années se sont écoulées, ce qui est beaucoup, il faut en convenir. Mais bon, au vu du premier album, je m’étais dit que l’attente allait valoir le coup, que le résultat final, s’il serait du même niveau, me ferait oublier tout le reste, or, et a mon grand désarroi, ce ne fut pas le cas… au point même de parler de déception ? Non, de grosse déception ! En effet, si le premier volet de Jupiter’s Legacy avait sut éveiller mon intention de par ses propos politiques, ses conflits entre les générations et, bien entendu, son vibrant hommage aux super-héros, toutes périodes confondues, il est clair que, scénaristiquement, cette suite est largement moins réussie. Certes, Mark Millar n’a jamais été connu pour sa finesse, c’est un fait, pourtant, de temps en temps, le bougre réussi a nous pondre des œuvres coup de poing qui marquent les esprits : c’était le cas dans le premier volet de Jupiter’s Legacy, ce n’est absolument pas le cas dans cette suite qui se contente, principalement, de nous montrer comment la famille de Chloé cherche a convaincre et a engager tout un tas d’anciens criminels afin de former une super-équipe. Certes, l’idée, a défaut d’être génial, n’est pas mauvaise, surtout que le début, où ils font face a la charismatique Raikou et franchement réussie. Le problème, c’est que, quelque part, ce second volume aurait gagné à se contenter de cela, c’est-à-dire, à nous montrer comment Chloé et compagnie auraient formé leur équipe, laissant l’affrontement final pour une éventuelle suite où Millar aurait put prendre son temps pour la rendre plus mémorable. Car cet affrontement, vous l’avez compris, a lieu dans ce même second volume et, du coup, si vous vous attendiez à en prendre plein la vue, ce ne sera absolument pas le cas : les combats sont légions et poussifs, des personnages majeurs perdent la vie bêtement et sans que cela marque les esprits, quant a l’affrontement que tout le monde attendait, c’est-à-dire, celui entre Brandon et Chloé, on n’y assiste même pas sous prétexte qu’il a lieu sur… Mars – si ce n’est pas se moquer du monde !? Ajoutons a cela la monumentale déception que fut l’introduction de Skyfox, personnage majeur et sous-utilisé, sans parler de sa mort ridicule, et vous comprendrez a quel point, une fois parvenu a la dernière page de ce second volet de Jupiter’s Legacy, le sentiment que je ressentais était même au-delà de la déception… la colère ? Oui, c’est un peu cela. Et dire qu’une énième suite serait prévue pour 2019 ! Pour raconter quoi, a quoi bon ? Sincèrement, je suis dubitatif…


Points Positifs :
- La première partie de ce second tome de Jupiter’s Legacy est franchement bon et on suit avec intérêt Chloé et sa famille qui font le tour du monde pour former une équipe qui sera composée d’anciens super-vilains et qui sera destiner à faire tomber la dictature imposée par les super-héros.
- L’affrontement contre Raikou et le gros moment de cet album. Il faut dire que le personnage est plutôt charismatique et tellement puissant que le combat, difficile, marque les esprits.
- L’introduction de Skyfox, le père de Hutch, soit disant super-vilain mais individu complexe et fort intéressant, surtout dans ses propos et son passé.
- Les dessins de Frank Quitely, à la hauteur, bien entendu, de ce que celui-ci nous a habitués depuis des années.

Points Négatifs :
- Si le premier volet de Jupiter's Legacy brillait par son scénario fort intéressant et par ses thématiques alléchantes – problèmes de générations, rôle des super-héros dans les affaires du monde – il est clair que celui de cette suite est plusieurs tons en dessous et se contente de, dans les grandes lignes, nous montrer des combats, des combats et encore des combats.
- Un ensemble bancal : ainsi, on passe pas mal de temps a suivre la mise en place de l’équipe d’anciens super-vilains et le final, c’est-à-dire, l’affrontement contre les troupes de Walter et compagnie, est expédié trop rapidement.
- On retrouve un Mark Millar des mauvais jours avec un scénario qui sent le déjà-vu et qui n’est pas d’une grande finesse…
- Skyfox avait l’air tellement puissant et il meurt bêtement, bruler vif par Walter.
- L’ultime combat, celui que l’on attendait tous, entre les enfants d’Utopian, on ne le voit même pas, ce qui, sincèrement, est ridicule en plus d’être frustrant !
- Pas vraiment fan de la couverture mais ce n’est pas le pire.

Ma note : 6,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...