dimanche 13 mai 2018

AJIN – TOME 11


AJIN – TOME 11

Le camp de Kei Nagai a subi de lourdes pertes suite à l’échec de l’opération menée contre Sato dans les locaux de Forge Sécurité. Le jeune immortel promet pourtant à Nakano, Tosaki et Shimomura de vaincre le leader terroriste. Sato interrompt sa série d’assassinats, « deuxième vague » de ses actes de terreur, et lance les préparatifs de la troisième, qui vise le contrôle de la nation. Kei, l’ayant deviné, s’apprête à intervenir sans plan précis, sans armes et sans renforts…


Ajin – Tome 11
Scénariste : Gamon Sakurai
Dessinateur : Gamon Sakurai
Genre : Seinen
Type d'ouvrage : Fantastique, Action, Seinen
Titre en vo : Ajin vol.11
Parution en vo : 07 septembre 2017
Parution en vf : 18 avril 2018
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Glénat
Nombre de pages : 194

Mon avis : Si, au fil des volumes, Ajin, manga oh combien jouissif du sieur Gamon Sakurai avait sut atteindre des niveaux d’intensité franchement épatants, il est évidant que, le tournant du dixième volume semble avoir annoncé un petit coup d’arrêt a une intrigue qui, jusque là, flirtait par moments avec le sans fautes. Car bon, comment dire… sans que l’on puisse dire que ce manga soit devenu mauvais du jour au lendemain, il est clair que cela fait deux volumes que l’intrigue a perdu de sa superbe et que si tous nos espoirs ne sont pas perdus, loin de là, il est clair que la suite a intérêt à être a la hauteur, sinon, la déception pourrait rapidement poindre le bout de son nez. Ainsi, prenons donc ce onzième volume de la saga et que pouvons-nous en retenir ? Que Sato est toujours aussi diabolique et possède un don indéniable pour nous pondre des plans auquel personne ne s’attendait ? Certes, c’est un fait mais ce n’est pas nouveau. Que son ancien comparse, Tanaka, semble vouloir changer de camp ? Cela ne surprendra que les moins attentifs et, d’ailleurs, c’est plutôt une bonne chose vu que ce personnage est assez intéressant. Que Tosaki ne met plus de gants pour régler le problème posé par Sokabe ? En effet, et, par ailleurs, vu que ce dernier est tellement détestable, c’est une sacrée bonne nouvelle ! Et le reste ? Hein, quel reste vu qu’il ne s’est pas passé grand-chose dans ce onzième tome ? Hum, il va falloir que Gamon Sakurai se réveille car au vu de la tournure prise par les événements, il ne faudrait pas qu’une œuvre aussi jouissive que Ajin finisse dans le rayon des déceptions…


Points Positifs :
- Un Sato qui tient quasiment a lui tout seul tout l’intérêt d’une intrigue que l’on a déjà connu plus passionnante. Il faut dire que même si ce n’est pas nouveau, ses plans sont toujours aussi diaboliques et la manière dont il pénètre dans la base aérienne est plutôt bien trouvée.
- L’évolution d’un personnage comme Tanaka qui est bien parti pour basculer dans le camp des gentils.
- Tosaki qui poignarde a mort ce sale rat de Sokabe. Depuis le temps que ce dernier m’agaçait…
- Pour ce qui est des dessins, Gamon Sakurai livre une prestation acceptable et qui ravira les amateurs du mangaka.

Points Négatifs :
- Scénaristiquement, Ajin à énormément perdu en intérêt depuis deux volumes et il faut reconnaitre qu’il ne se passe pas grand-chose depuis quelques temps, d’où un certain sentiment d’ennui et une intrigue qui tourne en rond.
- Un onzième volume sans grandes surprises et où le lecteur reste dans l’attente qu’il se passe vraiment quelque chose ; or, ce n’est pas le cas !

Ma note : 6,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...