dimanche 6 mai 2018

GÉO HISTOIRE 38 – 1948-2018, ISRAËL


GÉO HISTOIRE 38 – 1948-2018, ISRAËL
Avril/Mai 2018

Géo Histoire 38 – 1948-2018, Israël
Edito : Aux racines d’Israël
Les prémices (1891-1917) : Après dix-neuf siècles d’exil, le retour
La première opposition (1920-1941) : Notre terre n’est pas à prendre !
La naissance d’un état (1945-1948) : Une nouvelle vie après la Shoah
- Le jour où Israël est né
- Sous les balles des extrémistes sionistes
Les Kibboutzim : Et le désert devint un jardin à Degania
Document : A Haïfa, j’ai obtenu le visa d’entrée n°1 de l’Etat d’Israël      
Les guerres (1948-1982) : Tsahal, une armée invincible ?
L’adversaire (1948-2018) : Le long combat de l’OLP
Les relations internationales (1948-2018) : France-Israël, l’accord secret
- Etats-Unis-Israël : une alliance pas si simple
- Tous contre l’état hébreu
La question de la capitale : Jérusalem, convoitée, divisée, tiraillée
- Tel-Aviv : du berceau juif à la fière mégalopole
L’entretien : « La solution à deux états reste la seule valable », de Frédéric Encel
Cahier pédagogique : Les clés pour comprendre
L’actu de l’Histoire
Récit : La Nouvelle-Orléans fête ses 300 ans
À lire, à voir

Mon avis : Certes, il est évidant que s’il y a bien un sujet qui n’est pas original pour un sou, c’est bien Israël, car si ce n’est pas le seul, il est clair que, depuis des décennies, l’état hébreu occupe le devant de la scène médiatique, souvent pour de mauvaises raisons d’ailleurs, surtout dans nos vertes contrées. Cependant, sans tomber dans le petit jeu de qui a tord et qui a raison et en reconnaissant, par ailleurs, que les deux partis sont fautifs et qu’une paix ne pourra avoir lieu tant que les extrémistes de chaque camp – dans les grandes lignes, les religieux – seront là pour l’empêcher, il est évidant que puisque nous célébrons, en cette année 2018, les 70 ans de la création de l’état d’Israël, que celui-ci soit a la une de divers revues spécialisées est, de mon point de vu, on ne peut plus normal. Bien évidement, parmi ces revues, mon choix s’est tout naturellement porté sur le dernier numéro en date de Géo Histoire, sans nul doute le maitre étalon du genre depuis quelques années. Un choix que, bien entendu, je n’ai nullement regretté… car oui, même si l’on connait bien Israël, l’histoire de la région et cet éternel conflit israélo-palestinien, il est toujours intéressant de revenir sur la création de cet état, son évolution au fil des décennies, ses multiples conflits avec ses voisins, mais aussi, ses relations avec l’OLP, les Etats-Unis ou la France, ainsi que, pour finir, les grandes figures de son histoire. Tout cela, bien évidement, est fort instructif et si l’on peut regretter que certains chapitres n’aillent pas au fond des choses, je pense que nous atteignons là la limite de ce que peut proposer une revue, surtout si on la compare avec un ouvrage historique, forcément plus complet. Quoi qu’il en soit, ce numéro de Géo Histoire n’en reste pas moins intéressant et, dans son genre, assez complet et si vous êtes un passionner du Moyen-Orient, si le sort de cette région vous intéresse, et ce, sans les traditionnelles œillères d’une certaine gauche française, alors, cette revue est faite pour vous. Les autres, eux, passeront tranquillement leur chemin…


Points Positifs :
- Un numéro fort complet et qui revient de fort belle manière sur les 70 ans de l’histoire de l’état d’Israël mais aussi, et cela a son importance, sur les décennies qui ont précédés sa création.
- Justement, la partie la plus intéressante est sans nul doute celle qui nous narre les premières implantations juives en Palestine, et qui va de la fin du XIXème siècle a la Seconde Guerre Mondiale, ainsi que les raisons de ces mouvement migratoires : pogroms en Russie, affaire Dreyfus, nazisme, etc.
- Le processus de paix et les multiples désillusions qui ont suivis les nombreux accords existants ne sont pas occultés.
- De nombreux documents, des cartes, bon nombre de photos et un glossaire pour le moins sympathique qui vous fera tout connaitre, ou presque, sur le sujet.

Points Négatifs :
- Il manque tout de même quelques événements majeurs comme les deux intifada, passés quasiment sous silence – ou, en tous cas, pas assez développés – la problématique du fait religieux dans les deux camps qui empêche totalement toute paix, sans oublier, l’évolution de l’arrivée de juifs d’Europe de l’Est après la chute du communisme ainsi que le sort des juifs éthiopiens et le cas particulier des arabes chrétiens, quasiment des citoyens de seconde zone.
- Ce numéro de Géo Histoire est fort instructif, certes, mais il ne vaut pas un véritable essai historique sur le sujet.
- Une revue qui ne plaira pas a beaucoup de monde : islamistes, fans de Dieudonné, membres de la France-Insoumise et de l’extrême gauche en général, etc.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...