vendredi 9 mai 2014

SAGA – TOME 3


SAGA – TOME 3

Au centre médical de l'armée continentale, un soldat blessé par Marko se confie à deux journalistes sur l'existence d'Hazel, l'enfant improbable entre le lunien et Alana. De quoi réveiller un sujet sensible entre les deux peuples... De leurs côtés, les deux jeunes parents font ce qu'ils peuvent pour protéger et élever leur enfant. Ils peuvent compter sur l'aide de Klara, la mère de Marko, qui, bien que veuve depuis peu, se démène pour sa petite fille. En revanche, elle a beaucoup de mal à comprendre pourquoi Marko et Alana souhaitent se rendre sur la planète où réside Heist, le romancier qui a tant influencé les amants. Plus tard, à peine sont-ils arrivés, que l'écrivain les accueille à bras ouverts. Le couple symbolise exactement le message qu'il essaie de faire passer dans ses écrits : l'association entre deux races opposées qui peuvent vivre en paix et en harmonie. De son côté, le Testament, Gwendolyn et l'Esclave sont coincés sur une planète qui a de faux airs de paradis. Cependant, l'indépendant est victime de visions où il aperçoit son ex petite amie, la Traque, alors qu'elle est morte il y a peu...


Saga – Tome 3
Editeur : Image Comics
Scénario : Brian K. Vaughan
Dessins : Fiona Staples
Encrage : Fiona Staples
Genre : Science-Fiction, Space Fantasy
Titre en vo : Saga - Vol 3
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : 25 mars 2014
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Urban Comics
Date de parution : 11 avril 2014
Nombre de pages : 160

Liste des épisodes
Saga 13-18

Mon avis : En fin d’année dernière, au mois de novembre plus précisément, j’avais eu la chance, que dis-je, l’immense bonheur de découvrir une pure petite merveille venue tout droit d’outre-Atlantique, je veux bien évidement parler de Saga, sorti tout droit de l’imagination de Brian K. Vaughan et illustrer, de superbe manière, par la jeune mais néanmoins talentueuse Fiona Staples : œuvre de Science Fantasy complètement inclassable, véritable Roméo & Juliette, mais avec un bébé au milieu, des temps modernes, euh, plutôt SF, personnages nombreux, originaux et charismatiques, humour, action et scènes de sexe pour le moins explicites, mais curieusement, jamais vulgaires, ce premier opus de Saga, bientôt confirmer par le second, quelques semaines plus tard, m’avait laisser pantois devant tant de qualités et, quelque part, rappelé que dans le petite monde des comics, il n’y a pas, quoi qu’on en pense, que des types costumés et portant des masques, loin de là. BD de l’année à mes yeux, forcément, je dus attendre de longs mois avant que ne paraisse ce tant attendu troisième tome de la série et, si l’attente fut au début presque insupportable, pressé que j’étais de connaitre la suite, curieusement, lorsque celui-ci paru, il y a presque un mois, je me le suis procurer mais ne l’ai pas lu tout de suite, un peu par manque de temps… Mais enfin, en ce jour, c’est chose faite et, ma foi… c’est toujours aussi bon ! Car oui, mille fois oui, si les deux premiers volumes avaient placer la barre très haut au point même que je pouvais craindre une baisse de régime dans ce troisième tome, il n’en fut rien, bien au contraire et toutes les qualités déjà présentes auparavant, tout ce qui avait fait la force de cette bande dessinée, bref, tous ces éléments sont une fois de plus au rendez-vous : alors bien entendu, on a droit à un petit saut dans le temps histoire de nous montrer ce qu’on fait le couple Marko et Alana pendant une semaine chez le romancier Heist, de même, on suit deux journalistes dans une intrigue parallèle qui nous fait découvrir de nouveaux protagonistes, mais tout cela se combine plutôt bien, sans oublier, bien entendu, ce qui arrive à Testament et une bonne partie de ce petit monde se retrouve pour un final, ma foi, pour le moins explosif et qui, indéniablement, semble marquer la fin du premier acte de la série : quelques mois se sont écoulés, un certain bébé a bien grandit, certains protagonistes sont décédés ou bien mal en points et on se dit que la suite pourrait nous entrainer vers d’autres intrigues, d’autres lieux, mais là, il va falloir que je m’arme de beaucoup de patience, la suite de la série ne commençant aux USA que ce mois-ci, alors, le temps qu’on l’ai sous nos latitudes…


Points Positifs :
- Que ce soit pour son synopsis de départ, son intrigue, captivante au possible et pleine de rebondissements, son humour, le coté osé de la chose (car bon, non seulement on parle plutôt crûment dans cette bande dessinée mais en plus, il y a du sexe) mais sans tomber dans la vulgarité gratuite, ce troisième tome de Saga est dans la lignée de ses prédécesseurs, c’est-à-dire, toujours aussi bon.
- Mine de rien, en tout, on en est déjà à 18 épisodes depuis les débuts et la qualité générale de l’ensemble n’a pas baisser d’un iota ; c’est suffisamment rare pour ne pas le signaler.
- L’intégralité du casting, ou presque : là aussi, que l’on se tourne du côté des « gentils » ou des « méchants » (quoi que, la plupart ne le sont pas vraiment), nous avons tout de même affaire a des personnages hauts en couleurs, charismatiques au possible et franchement plaisants, et puis, qui sont bourrés de défauts ce qui les rends tellement humains…
- Le style de Fiona Staples est particulier, peut paraitre naïf aux yeux de certains mais personnellement, j’accroche franchement a celui-ci.

Points Négatifs :
- Justement, pour en revenir au style de Fiona Staples, si je l’apprécie, je ne peux nier qu’il y a quelques petits plantages ici ou là, comme l’arme de Gwendolyn qui, d’une case sur l’autre, passe de la main droite a la gauche avant de revenir à la droite…
- Indéniablement, ce troisième tome marque la fin de la première partie de la série, du coup, on se doute que cela reprendra avec une intrigue un peu différente, qui prendra d’autres directions, qui verra l’arrivée de nouvelles têtes, et, bien entendu, la grande question : mais est-ce que cela sera toujours aussi bon ?

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...