dimanche 11 mai 2014

L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 6


L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 6

Le bataillon d’exploration a entrepris un exercice à l’extérieur des murs auquel participe bien évidemment Eren, mais aussi Armin et Mikasa. Tout semble bien se passer, jusqu'à ce qu’un Titan « femelle » fasse irruption et menace de dévaster toute la formation... Armin, Jean et Reiner se lancent à sa poursuite. Selon leurs déductions, ce nouvel ennemi est à l’image d’Eren : un humain dans un corps de titan ! L’opération prend alors une tournure chaotique… Quelles sont les véritables intentions des dirigeants de l’opération ?!


L’attaque des Titans – Tome 6
Scénariste : Hajime Isayama
Dessinateur : Hajime Isayama
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Action, Dark Fantasy, Dystopie, Horreur, Tragédie
Titre en vo : Shingeki no Kyojin
Parution en vo : 9 août 2011
Parution en vf : 5 mars 2014
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Pika Édition
Nombre de pages : 192

Mon avis : Eh ben, eh ben, eh ben, on pourra dire que je l’aurai attendu longtemps ce sixième tome de cet excellent manga découvert en fin d’année dernière, je veux bien évidement parler du Shōnen du sieur Hajime Isayama : L’attaque des Titans. En effet, alors que tout début janvier, je vous proposais sur ce blog la critique du cinquième tome de la saga, j’avais dut faire contre fortune bon cœur et me décider à patienter jusqu’au mois de mars, date de sortie de ce sixième volume, or, au fil des semaines, j’ai un peu pour ne pas dire beaucoup oublier quand devait sortir la suite des péripéties d’Eren, Mikasa et compagnie, au point même que, telle ne fut pas ma surprise, il y a peu de temps, de découvrir dans le commerce le… septième tome ! Hein, quoi, comment, il n’y avait pas un oubli dans l’histoire !? Bah en fait, oui, mais bon, plus ou moins rapidement, je suis parti en quête de ce fichu sixième tome et, quatre longs mois plus tard, enfin, j’ai pu me replonger dans la suite de L’attaque des Titans ! Et, ma foi, déjà, je dois reconnaitre que le temps écoulé entre ma lecture des cinq premiers opus et celui-ci n’aura pas été en la faveur de ce dernier : entre le fait de me remettre dans le bain, l’intrigue et les persos, il m’a fallu quelques pages, mais bon, ceci fait, force est de constater qu’une fois de plus, on se réjouit rapidement devant le fait que tout ce qui avait fait l’intérêt de la série est une fois de plus au rendez-vous : personnages hauts en couleurs et charismatiques, combats spectaculaire, volonté de sacrifice sans oublier ses éternels dessins qui ne sont peut-être pas top, certes, mais qui n’en restent pas moins suffisamment nerveux pour coller parfaitement à l’action. Et si l’on ajoute à cela ce fameux Titan féminin, apparu dans le cinquième tome, et qui, ici, est l’unique adversaire de nos héros, accessoirement, un Titan bien singulier, et tous les éléments semblent réunis pour que nouvel opus soit dans la ligné de ses prédécesseurs. Or, est ce en raison que la quasi intégralité des 192 pages ne sont qu’une grande course poursuite, est ce en raison que par moments, il y a un peu trop de blabla entre les persos qui cogitent pas mal alors que le Titan féminin est à leurs trousses ou est-ce que quatre mois plus tard, je pointe plus facilement du doigt les défauts de la série mais en tous cas, ce sixième tome m’aura paru un poil moins bon que ses prédécesseurs, mais juste un poil, hein !?


Points Positifs :
- Le Titan féminin, spectaculaire bien entendu, pour son charisme naturel mais aussi pour le mystère qui l’entoure : visiblement, ce serait un humain, mais qui alors ?
- Toujours aussi captivant, bourré d’actions et de dialogues souvent bien trouvés, ce nouvel épisode de la saga se lit d’une traite.
- La première partie, où Armin, Jean et Reiner ont maille à partir avec le Titan féminin et son prêts à se sacrifier est franchement bonne.
- Les toutes dernières pages, où enfin on comprend le but de cette fuite en avant insensée !

Points Négatifs :
- Bon, elle est mis au chômage technique ou quoi Mikasa, car bon, depuis deux tomes, on ne l’aperçoit quasiment plus !
- Cela reste quasiment qu’une longue course poursuite.
- Ah, se faire poursuivre par un Titan gigantesque qui vous massacrera s’il vous attrape et avoir le temps de se lancer dans des grands débats philosophiques ou de se replonger dans ses souvenirs, c’est fou ce que c’est crédible…
- Toujours l’éternel problème des dessins qui ne sont pas exceptionnels, mais bon, a force, on a pris l’habitude.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...