vendredi 16 octobre 2015

NEW AVENGERS – CHAOS


NEW AVENGERS – CHAOS

L’équipe réunissant les plus puissants héros de la Terre s’est récemment séparée. Cependant, il existe toujours des menaces trop importantes pour qu’un héros les affronte seul. Ainsi, quand le raft, la prison de très haute sécurité, est le théâtre d’une évasion massive de super-vilains, plusieurs héros doivent s’allier pour les contrer. Préparez-vous à faire la connaissance des New Avengers !


New Avengers – Évasion
Scénario : Brian Michael Bendis
Dessins : David Finch
Encrage : Danny Miki, Mark Morales
Couleurs : Frank D’Armata
Genre : Super-héros
Editeur : Marvel
Titre en vo : New Avengers – Volume I
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : Novembre 2004 – Avril 2005
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Panini Comics
Date de parution : 10 mars 2010
Nombre de pages : 135

Liste des épisodes
New Avengers 1-6

Mon avis : Il y a quelques jours, sur ce blog, je vous parlais de la mini-série Secret War (rien à voir avec Secret Wars, l’event qui marqua les années 80 chez Marvel et encore moins Secret Wars, deuxième du nom, autre event en cours outre-Atlantique), œuvre du sieur Brian Michael Bendis et qui, mine de rien, annonçait ce qu’allait être le grand événement de la première décennie des années 2000 du coté de la Maison des Idées, je veux bien évidement parler de la mise en avant des Avengers, devenus, depuis, la série numéro 1 chez Marvel – au lieu et place des X-Men qui avaient occuper, a juste titre, cette place, au cours des années 80 et 90. Car comme je le disais lors de ma critique de Secret War, dans cette mini-série, les têtes d’affiches étaient, grosso modo, les mêmes qui allaient constituer les membres des New Avengers, nouvelle série paru fin 2004 et qui, sous la houlette de… Bendis, bien sur, allait révolutionner le genre pour le meilleur, mais aussi, pour le pire… Car si, indéniablement, en donnant les mains libres a Brian Michael Bendis afin que celui-ci relance les Avengers, Marvel a vu juste, et si, il est clair que les débuts furent a la hauteur de nos espérances – même si tout n’est pas parfait, comme nous allons le voir – la suite fut moins heureuse, la faute a pas mal d’events ratés, mais bon, il sera toujours temps de revenir sur ceux-ci en temps et en heure car, pour le moment, ce qui nous préoccupe, ce sont les débuts de ces fameux New Avengers. Et justement, j’ai profité de la sortie, il y a quelques jours, du quarante quatrième numéro de Marvel Comics, la collection de référence aux éditions Hachette, pour me replonger dans la relecture des six premiers numéros de New Avengers, cette série qui fit couler tant d’encre lorsqu’elle sortie, il y a de cela, une décennie… Séparés depuis un certain Avengers Disassembled dont il faudra bien que je vous parle un jour – déjà scénarisé par Bendis et où la Sorcière Rouge pétait un câble et tuait certains membres de l’équipe – on retrouve certains anciens membres de l’équipe, Captain America et Iron Man, ainsi que pas mal de héros solos comme Spider-Man, Luke Cage, Spider-Woman, Daredevil, qui se retrouvent, un peu par hasard, aux prises avec l’évasion géante d’une centaine de super-criminels d’une prison new-yorkaise. Un postulat de départ on ne peut plus basique mais néanmoins efficace qui permet a Bendis de justifier la création d’une nouvelle équipe de Avengers, les fameux New Avengers. Surtout que, mine de rien, point de vu dessins, le scénariste retrouve son compère de Avengers Disassembled, David Finch, qui, sans être génial (je trouve son style trop conventionnel) n’en reste pas moins plutôt bon. Bref, un départ en fanfare pour la série, un casting étonnant et accrocheur, surtout que Wolverine va très rapidement se joindre a l’équipe… d’ailleurs, nombreux seront ceux qui critiqueront ce fameux casting et, quelque part, ils n’ont pas tord, celui-ci étant on ne peut plus commercial en nous proposant pas mal de têtes d’affiches comme Spidey et Wolverine – ce dernier étant le personnage de comics qui apparait dans trente six séries mensuelles, comme chacun sait. Mais bon, malgré cela, d’un autre coté, comment ne pas mettre en avant le fait que le sieur Bendis en profite pour mettre en avant des personnages qu’il affectionne, comme Jessica Drew et Luke Cage, anciens seconds couteaux de l’univers Marvel et qui ont, depuis, pris pas mal de galons ? De plus, dans ces premiers épisodes de New Avengers, Bendis est encore fidèle à lui-même, ou, du moins, a ce qu’il était à ses débuts, c’est-à-dire que ses dialogues sont nombreux et excellents, que la mise en scène est haletante et que, petite cerise sur le gâteau, tout cela ne manque pas d’humour. Certes, avec pas mal de recul et moult lectures et relectures, tout cela a perdu pas mal de fraicheur et on a plus tendance à voir le coté artificielle de la chose avec cette équipe remplie de têtes d’affiches, mais bon, malgré tout, et sans être génial, les débuts de New Avengers restent on ne peut plus corrects, et puis, rien que pour le coté historique de la chose, je pense que tout fidèle de Marvel trop jeune pour avoir connu les débuts de cette équipe ne peut pas passer a coté de cet album, surtout que bon nombre d’events qui suivront par la suite y seront liés, d’une manière ou d’une autre…


Points Positifs :
- On peut aimer ou pas les New Avengers première version mais ce qui est sur, c’est que ceux-ci auront marquer leur époque et, mine de rien, fait que la franchise, en perdition depuis des lustres, aura enfin décollée au point de devenir la principale chez Marvel de ces dernières années. Bref, un coté historique que l’on ne peut nier.
- Même chose pour Brian Michael Bendis qui certes, a énormément raté pas mal de choses ces dernières années – un exemple, son passage chez les X-Men est catastrophique – mais qui, lorsqu’il prit en main la franchise Avengers, possédait encore le feu sacré qui fit sa réputation. Du coup, il y a pas mal de bonnes idées, des dialogues plutôt réussis et un humour non négligeable.
- Un casting discutable, certes, mais qui a de l’allure : Captain America, Iron Man, Wolverine, Spider-Man, Luke Cage et, pour finir, ma préférée, Spider-Woman, c’est plutôt pas mal… surtout qu’il manque encore un certain Sentry qui fait déjà une courte apparition dans ces pages.
- Bigre, il s’en passe des choses dans ces six premiers épisodes : entre une évasion de super vilains, un petit tour en Terre Sauvage et des magouilles du coté du S.H.I.E.L.D., c’est un sacré départ en fanfare.
- David Finch n’est pas mon dessinateur préféré mais je lui reconnais tout de même un talent plus que certain.

Points Négatifs :
- Reconnaissons que le casting de cette énième mouture Avengers est on ne peut plus commerciale : ainsi, on prend Captain America et Iron Man, les deux membres de l’équipe les plus emblématiques (Thor étant « mort » a l’époque) et on y ajoute Spider-Man et Wolverine, deux des figures les plus importantes de Marvel. Heureusement qu’il y a quelques seconds couteaux pour contrebalancer la chose…
- D’ailleurs, dans le cas de Wolverine, tout cela tient davantage plus du ridicule qu’autre chose : ainsi, le mutant griffu, déjà moquer a l’époque pour apparaitre dans toutes les séries X-Men, sa série solo et une multitude de miniséries, se voit rejoindre les Avengers, ce qui avait fait dire aux plus moqueurs que ce brave Logan devait posséder le don d’ubiquité pour apparaitre partout au même moment.
- Certes, Bendis réussi à nous tenir en haleine mais entre une méga baston au cours d’une évasion géante et un énième détour du coté de la Terre Sauvage, passage obligé tous les six mois pour les héros Marvel, tout cela manque d’originalité.
- Les débuts de New Avengers sont corrects, mais quand on sait ce que fut la suite… difficile de ne pas y penser…

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...