lundi 5 octobre 2015

L’INTÉGRALE X-MEN 1979


L’INTÉGRALE X-MEN 1979

Le professeur Charles Xavier poursuit un rêve. Voir les hommes et les mutants vivent ensemble dans la paix et l'harmonie. Pour mener à bien son œuvre, il réunit une équipe de héros dotés d'un gène X qui fait d'eux des êtres supérieurs, les X-Men ! Nés en 1963 du génial esprit de Stan Lee et Jack Kirby, les X-Men ne font pas immédiatement l'unanimité. L'idée de Lee, c'est de créer des héros différents génétiquement du reste de l'humanité. Ainsi apparaissent les mutants, des êtres supérieurs amenés à supplanter les hommes. Dotés d'un facteur X présent dans leur ADN, ils manifestent très tôt des pouvoirs singuliers et pour le moins exceptionnels. Depuis le premier jour, les humains considèrent ces créatures comme une menace et les détestent profondément. Les X-Men doivent dès lors faire face à leur tragique destin et protéger envers et contre tout une population qui les craint et leur voue une haine féroce. 1979: encore un grand cru ! Chris Claremont et John Byrne ont donné un nouvel élan aux X-Men et attirent toujours plus d'aficionados. Ils ne sont pas encore au sommet de leur gloire (il faudra attendre 1980), mais signent déjà certaines des plus belles épopées mutantes de la fin des années 70. Ils nous font ici remonter dans le passé du mentor des X-Men, le professeur Charles Xavier, nous ramènent sous les feux des projecteurs la célèbre Division Alpha et mettent en scène une rencontre historique entre les héros et le terrible Proteus, Autant de récits spectaculaires et haletants qui laissent le lecteur collé à son siège et impatient de connaître la suite. Ce troisième volume de la collection X-Men L'Intégrale réunit les épisodes Uncanny X-Men 117 à 128 et le troisième Annual consacré aux mutants, toute la production de l'année 1979 complétée par les couvertures originales.


L’Intégrale X-Men 1979
Scénario : Chris Claremont, John Byrne
Dessins : John Byrne, George Pérez
Encrage : Terry Austin, Ricardo Villamonte
Couleurs : Glynis Wein
Genre : Super-héros
Editeur : Marvel
Titre en vo : The Uncanny X-Men 1979
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : Janvier 1979 – Décembre 1979
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Panini Comics
Date de parution : 19 décembre 2003
Nombre de pages : 245

Liste des épisodes
Uncanny X-Men 117-128
A Fire in the Sky! – Uncanny X-Men Annual 3

Mon avis : Après une première incursion dans les intégrales des célèbres X-Men en aout dernier, comme on avait put le voir ici et ici, nous voici, aujourd’hui, avec le troisième tome de la saga, celui consacrée a l’année 1979, une année où les enfants de l’atome, repris en mains quelques années auparavant par un jeune scénariste qui allait énormément faire parler de lui, Chris Claremont, et, depuis peu, mis en images par celui qui restera a jamais comme le plus grand dessinateur de la série, je veux bien évidement parler de John Byrne, allaient bientôt atteindre des sommets qui allaient, tout bonnement, en faire le plus grand comics des années 80. Mais en cette année 1979, les choses n’en étaient pas encore là, et ce, comme on peut le constater dans cet intégrale, on n’en était plus très loin : ainsi, avec un duo Claremont/Byrne fonctionnant a plein régime et où le second prend une place de plus en plus importante pour ce qui est des scénarios, nos X-Men vont aller crescendo tout au long de l’année, le summum qualitatif étant atteint lors de la saga Proteus qui, composé de quatre épisodes, voient nos mutants dire adieu a cette année 79 et entrer de plein pied dans une nouvelle décennie qui les verra atteindre les sommets. Mais avant Proteus – et le Club des Damnées et le Phénix Noir qui suivront par la suite – force est de constater, et je ne pense pas être désobligeant en affirmant cela, que le reste de la production mutante de cette année 1979 n’est pas des plus enthousiasmante. Oh, bien sur, avec du recul, il s’en passe des choses et entre la première rencontre entre Logan et Mariko, la blessure du Hurleur qui sera contraint de quitter l’équipe par la suite (hélas), les retrouvailles entre les X-Men et Jean Grey, chacun croyant l’autre décédé suite a l’affrontement contre Magnéto dans le tome précédant, et, bien entendu, le début de l’emprise de Jason Wyngarde (alias Mastermind) sur Jean Grey, nombreux sont les moments forts lors de cet intégrale – sans oublier Proteus, bien entendu, le plus formidable adversaire affronter par nos héros jusque là. Cependant, d’un autre coté, on n’échappe pas a un épisode inutile – celui de Xavier face au Roi d’Ombre, franchement bof – ainsi que quelques adversaires qui ne sont guère des foudres de guerre comme la Division Alpha, Arcade et, le pire (et de loin), Moise Magnum. Mais bon, rassurez vous, cela reste du Claremont/Byrne, ce qui signifie que, malgré quelques hauts et quelques bas, dans l’ensemble, c’est du tout bon, et puis, rien que pour la saga Proteus et notre très chère Jean Grey qui commence a perdre les pédales, le jeu en vaut largement la chandelle… en attendant la suite et… l’apothéose !


Points Positifs :
- Indéniablement, le gros point fort de cette année 1979 est la saga Proteus : quatre épisodes où nos X-Men sont confrontés au fils de leur alliée, Moira McTaggert, un être surpuissant qui contrôle la réalité et qui vampirise ses proies afin de survivre. Nos héros s’en sortiront, certes, mais ils vont en baver… particulièrement Wolverine complètement dépassé par les événements !
- Jean Grey, croyant ses anciens coéquipiers morts, commence à tomber petit a petit sous l’emprise de Jason Wyngarde, alias Mastermind, ce qui nous faut quelques scènes hallucinantes – celle de la chasse à l’homme est un régal !
- Le duo Claremont/Byrne fonctionne à plein régime après avoir atteint sa vitesse de croisière et, tandis que le second livre des planches magnifiques tout en participant de plus en plus aux scénarios, le premier, lui, est égal à lui-même et tisse ses synopsis comme une araignée le ferait avec sa toile, annonçant comme a son habitude multitudes d’événements longtemps a l’avance.
- Les dessins de George Pérez sur l’Annual 1979.
- Fans du Hurleur, profitez en, vous ne le verrez plus aussi actif chez les X-Men avant une bonne décennie !

Points Négatifs :
- Avant d’arriver a la saga Proteus qui conclut cette année 79, force est de constater qu’il faut se taper quelques épisodes un peu en-deçà ; corrects pour la plupart, certes, mais loin d’être inoubliables.
- Comment voulez vous qu’un type qui s’appelle Moise Magnum soit crédible en tant que super-vilain ?!
- La Division Alpha, Arcade, mouais, ce sont des épisodes sympas mais sans plus…
- Un épisode entier centrée sur Xavier et où il pense à sa rencontre avec le Roi d’Ombre, mouais, on pouvait un peu s’en passer.
- Scénaristiquement, il est très pauvre l’Annual
- Par moments, la traduction est un peu singulière et certaines expressions passent mal. 

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...