vendredi 13 juin 2014

REAL HUMANS – SAISON II


REAL HUMANS – SAISON II

La famille Engman, qui a recueilli Mimi, se retrouve au cœur des événements qui se précipitent. Les enfants de David se retrouvent séparés, et seule Beatrice Eischer, le clone de la femme de David, continue de rechercher le précieux code permettant de libérer les hubots. Malheureusement, elle n'est pas la seule à le convoiter, et personne ne sait encore ce qui pourrait se passer s'il se répandait, car, parallèlement, un virus très dangereux se répand chez les hubots. Malgré tout cela, certains enfants de David trouvent leur voie auprès des humains, Flash devient Florentine Jarmeus, et fonde une famille, tandis que Mimi devient juriste en travaillant auprès d’Inger, changeant les mentalités en nous questionnant tous sur la définition de l'humain et sur son avenir.


Real Humans – Saison 2
Réalisation : Levan Akin, Harald Hamrell
Scénario : Lars Lundström
Musique : Rikard Borggård
Production : Matador Film
Genre : Drame, Science-Fiction
Titre en vo : Äkta människor 2
Pays d’origine : Suède
Chaîne d’origine : SVT1
Diffusion d’origine : 1er décembre 2013 – 2 février 2014
Langue d'origine : suèdois
Nombre d’épisodes : 10 x 52 minutes

Casting :
Lisette Pagler : Mimi
Pia Halvorsen : Inger Engman
Johan Paulsen : Hans Engman
Marie Robertson : Bea
Josephine Alhanko : Flash/ Florentine
Kåre Hedebrant : Tobias Engman
Leif Andree : Roger Larsson
Sten Elfström : Lennart Sollberg
Alexander Karim : Douglas Jarméus
Lars-Erik Berenett : Claes Jarméus
Natalie Minnevik : Matilda Engman
Alexander Stocks : Odi
Anki Larsson : Vera
Fredrik Silbersky : Kevin
Shebly Niavarani : Henning
Måns Nathanaelson : Jonas Boberg
Peter Viitanen : Silas
Thomas W. Gabrielsson : David Eischer
Johannes Bah Kuhnke  : Rick
Simon Norrthon : Conny Boresjö
Molly Sehlin : Rebecca Boresjö

Mon avis : L’année dernière, j’ai louper sans nul doute la diffusion de l’une des séries qui m’intéressait le plus au cours de ces dernières années, je veux bien évidement parler de Real Humans, ou Äkta människor en suédois, diffusée sur ARTE et dont le synopsis principal, s’il ne faisait pas forcément preuve d’une grande originalité pour les amateurs de SF et plus particulièrement du grand Isaac Asimov, n’en était pas moins plutôt alléchant puisqu’il nous permettait de suivre les rapports entre les humains d’une part et leurs créations robotiques de l’autre, des robots fort semblables à nous, et ce, au point même que certains commencent à éprouver des sentiments, bref, à n’etre plus très éloignés de l’humanité. Un synopsis accrocheur, qui permettait de traiter, par le biais des robots, de la problématique du racisme dans un sens plus large, mais qui, comme je l’ai souligné, n’est pas forcément nouveau dans l’univers de la SF. Hélas, cette première saison, malgré de multiples occasions, je ne l’ai jamais regardé ce qui fait que, quand il y a quelques semaines, ARTE diffusa la saison 2, ce fut un peu un saut dans l’inconnu que j’ai effectué puisque, par la force des choses, j’ai pris le train en marche ce qui n’est jamais évidant, bien entendu. Malgré cela, assez rapidement, et même si j’ai dut batailler ferme au début afin de comprendre qui était qui ainsi que les tenants et les aboutissements du scénario, j’ai été franchement emballé et, au fil des épisodes, je ne caches pas que j’ai éprouvé un certain plaisir à suivre les pérégrinations de ces enfants de David mais surtout, car c’est là particulièrement le principal intérêt de cette série, à voir comment ces robots, décidément bien humains pour certains, vivaient au milieu d’une humanité dont une partie ne les voyait pas d’un bon œil. Bien sûr, c’est là un sujet vieux comme le monde que cette peur de tout ce qui est différent mais entre des acteurs plutôt bons, en particulier ceux jouant des robots, les thèmes abordés comme le racisme ou cette grande question qu’est la définition d’un etre humain, Real Humans est une série qui mérite largement le coup, et ce, même si on peut lui reprocher certaines longueurs par moments. Après, vu que je n’avais pas vu la première saison, je reconnais que ça n’a pas été toujours évidant de suivre cette saison 2 mais bon, dans l’ensemble, le jeu en a valu la chandelle.


Points Positifs :
- Les grand thèmes abordés que sont la peur de tout ce qui est différent, le racisme, l’ostracisme d’une partie des individus ainsi que, comme tout amateur de SF et plus particulièrement de récits d’anticipations le savent bien, sur la définition de ce qu’est un humain ainsi que la place des robots dans notre société sans oublier les relations amoureuses entre l’homme et la machine.
- D’excellents acteurs et même si ceux qui jouent des humains ne déméritent pas, ceux qui jouent le rôle de hubots sont tout bonnement excellents ; certes, maquillage et effets spéciaux ne sont pas à oublier mais cela en devient troublant par moments.
- Un trio d’hubots Mimi/Bea/Florentine vraiment détonnant !
- Je veux un hubot comme Vera et qui me fera la morale lorsque je mange entre les repas !

Points Négatifs :
- Il faut tout de même reconnaitre qu’il y a pas mal de longueurs et que par moments, l’intrigue donne l’impression de ne guère avancer ; pourtant, en temps normal, cela ne me dérange pas trop, bien au contraire, mais ici, ce fut le cas.
- Je m’attendais tout de même à quelque chose de plus grandiose… mais bon, j’ai probablement trop attendu ce Real Humans, d’où, probablement, le fait que je m’en était fait tout un plat…
- Ce fut difficile de s’accrocher au début mais bon, là, ce ne fut pas de la faute de la série si je n’ai pas regardé la première saison.

Ma note : 7,5/10

2 commentaires:

Tigger Lilly a dit…

Mais ... tu sais qu'il passait la saison 1 en rediff avant le début de la 2 ?

Feanor a dit…

Le pire, c'est que je l'ai su sauf que j'avais déjà louper une partie de la saison et que je n'avais pas trop le temps de me les voir en replay... Enfin bon, je me prendrais l'intégrale de la saison un de ces jours...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...