dimanche 12 août 2018

LES MONTAGNES HALLUCINÉES


LES MONTAGNES HALLUCINÉES

Au cours d'une expédition en antarctique, deux scientifiques mettent au jour, derrière une chaîne de montagnes en apparence infranchissable, les vestiges d'une ancienne cité aux proportions gigantesques. Pendant cinq ans, un vénérable professeur d'université devient la proie d'étranges visions. Cherchant à comprendre ce qui l'a possédé, il découvre en Australie des ruines plus qu'antédiluviennes cachées au regard des hommes. En visitant les dédales et recoins de ces lieux maudits, tous vont observer des fresques évoquant l'arrivée sur terre d'entités d'outre-espace. Et constater que la menace de les voir reprendre le contrôle de la planète existe toujours...


Les Montagnes Hallucinées
Auteur : H. P. Lovecraft
Type d'ouvrage : Horreur, Fantastique
Première Parution : février, mars et avril 1936
Edition Poche : 13 février 2012
Titre en vo : At the Mountains of Madness
Pays d’origine : Etats-Unis
Langue d’origine : Anglais
Traduction : Jacques Papy et Simone Lamblin
Editeur : J’ai Lu
Nombre de pages : 256

Liste des Nouvelles :
Les Montagnes Hallucinées
Dans l'Abîme du Temps

Mon avis : Après l’excellente L’affaire Charles Dexter Ward qui avait ouvert le bal de mon cycle Lovecraft sur ce blog, aujourd’hui, c’est à deux des nouvelles les plus connues et les plus réussies du reclus de Providence que je vais m’atteler : Les Montagnes Hallucinées, qui donne son titre a cet ouvrage et le magnifique et indicible Dans l’Abîme du Temps. Bon, déjà, il faut savoir que ces deux œuvres sont également de très longues nouvelles, presque des romans mais si, dans L’affaire Charles Dexter Ward, Lovecraft maitrisait mal le déroulement de son récit, plus long que d’habitude, en se perdant, par moments, dans des descriptions pas forcément nécessaires, dans les deux cas qui nous préoccupent aujourd’hui, ce n’est nullement le cas et ces deux nouvelles font partie des toutes meilleures du maitre. Il faut dire qu’entre Les Montagnes Hallucinées – véritable bijou fantastique où des explorateurs de l’Antarctique découvrent une ancienne cité vieille de plusieurs milliards d’années et une race extraterrestre qui l’est tout autant – et Dans l’Abîme du Temps – formidable récit qui aborde la thématique du voyage dans le temps et, là aussi, d’une civilisation alien antédiluvienne – le lecteur a affaire a ce que Lovecraft a fait de mieux, ou presque… Ainsi, entre la Grande Race de Yith, les Anciens, les Shoggoths mais aussi toutes ces descriptions fabuleuses et inquiétantes de ces cités cyclopéennes d’un autre âge sans oublier cette histoire de la Terre qui est totalement a refaire, le lecteur, tels les héros de ces nouvelles, est complètement balloté dans une mythologie et une horreur qui ne le laissera pas indifférent. Alors, si vous êtes fans de Lovecraft, ces deux œuvres font partie tout naturellement des meilleures écrites par l’auteur et vous y prendrez grand plaisir a leur lecture, et si vous êtes un parfait néophyte, ma foi, pourquoi ne pas commencer par celles-ci, le jeu en vaudra sans aucun doute la chandelle…


Points Positifs :
- Une bonne compilation de deux des meilleurs nouvelles de Lovecraft : Les Montagnes Hallucinées et Dans L’Abîme du Temps. Qui plus est, de par leurs thématiques et leur déroulement, celles si sont assez proches, ce qui apporte une certaine cohérence a la structure de cet ouvrage.
- Dans L’Abîme du Temps est peut-être une des toutes meilleures nouvelles de Lovecraft si ce n’est, a mes yeux, ma préférée : ainsi, cette histoire où une ancienne race extraterrestre, vivant sur Terre au Carbonifère, aurait le pouvoir de voyager dans le temps et dans l’espace afin de s’incarner dans les corps d’autres créatures, tout cela afin de parfaire leur connaissance est tout simplement fascinant. Et puis, il y a le récit en lui-même avec ce protagoniste principal qui ne sait jamais si tout cela n’est qu’un rêve ou la réalité…
- Les Montagnes Hallucinées est également un autre chef d’œuvre de Lovecraft : l’Antarctique, une expédition scientifique trouve des ruines antédiluviennes, des corps de créatures totalement inconnues et… c’est le drame ! Mille fois imitées, jamais égalé, cette nouvelle aura même fortement inspiré un certain… Prometheus !
- La Grande Race de Yith, les Anciens, les Shoggoths, les créatures innommables en forme de Polypes… Les amateurs du mythe auront de quoi faire.
- Ces magnifiques descriptions de ces citées cyclopéennes et immémoriales.

Points Négatifs :
- Dommage que les éditions J’ai Lu n’aient pas fait comme pour L’Affaire Charles Dexter Ward, c’est-à-dire, nous proposer un ouvrage par nouvelle, car bon, vu la taille des deux qui composent ce roman, cela n’aurait pas été illogique.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...