lundi 10 octobre 2016

A WAR


A WAR

Au cours d'une bataille contre les Talibans, une patrouille tourne très mal : un jeune soldat est grièvement blessé et Claus Michael Pedersen, commandant de compagnie danois, prend instinctivement la décision de bombarder la zone afin de permettre l'arrivée d'un hélicoptère de secours. La mission est couronnée de succès. Le jeune soldat a la vie sauve. Mais Claus ne se doute pas que sa décision prise en une fraction de seconde impactera le reste de sa vie : les corps de onze femmes et enfants afghans sont retrouvés sous les ruines. Claus est arrêté et accusé de crime de guerre.


A War
Réalisation : Tobias Lindholm
Scénario : Tobias Lindholm
Musique : Sune Wagner
Production : Nordisk Film et Celtic Film
Genre : Drame, Guerre
Titre en vo : Krigen
Pays d'origine : Danemark
Langue d'origine : danois
Date de sortie : 10 septembre 2015
Durée : 115 mn

Casting :
Pilou Asbæk : Claus Michael Pedersen
Tuva Novotny : Maria Pedersen
Dar Salim : Najib Bisma
Søren Malling : Martin R. Olsen
Charlotte Munck : Lisbeth Danning
Dulfi Al-Jabouri : Lutfi Hassan
Alex Høgh Andersen : Anders
Jakob Frølund : Terkel Sand
Phillip Sem Dambæk : Brian Brask

Mon avis : On connaissait depuis longtemps l’indéniable talent de nos amis danois pour les séries, mais pour ce qui était du cinéma a proprement parlé, les choses étaient plus vagues, or, avec ce A WarKrigen en version originale – force est de constater que, d’un point de vu personnel, en le visionnant, j’ai passé un bon, que dis-je, un très bon moment de cinéma. Car oui, mille fois oui, A War est indéniablement l’un des meilleurs longs métrages qu’il m’ai été donné de voir ces derniers mois, une œuvre plutôt fine, intelligente, et qui traite de la guerre – ici, celle en Afghanistan – et de ses conséquences, que ce soit pour les belligérants, les populations locales ou les familles restées au pays, d’une fort bonne manière. Et forcément, en visionnant ce A War, en m’imprégnant totalement de son intrigue et des nombreuses questions soulevées par celui-ci – problématique de la séparation familiale, de la responsabilité d’un chef dans un conflit, des décisions prises sous le feu ennemi et du jugement de la société, souvent sévère – je n’ai pas put m’empêcher de penser a un autre film de guerre qui a énormément fait parler de lui l’année passée, et que, personnellement, j’ai détester, American Sniper : ainsi, autant le premier, comme je l’ai dit, est d’une finesse et d’une intelligence incroyable, autant le second est pompeux, pas crédible pour un sou et davantage axé grand public. Bien évidement, A War est bien moins connu, mais qu’importe après tout, l’important, c’est d’avoir le plaisir de le voir et franchement, si vous en avez l’opportunité, n’hésitez pas une seconde, le jeu vaut largement la chandelle. Pour finir, si vous êtes un habitué des séries danoises, vous aurez le plaisir de retrouver, dans le rôle principal, un certain Pilou Asbæk, qui se fit connaitre dans Borgen et qui, ma foi, dans un rôle aux antipodes de celui du Spin-Doctor de Birgitte Nyborg, est excellent ! Bref, une très bonne surprise que ce A War, une œuvre qui nous démontre que l’on peut encore faire des films de guerre intelligents et que, de ce point de vu là, les danois n’ont rien, mais alors rien a envier aux américains, bien au contraire…


Points Positifs :
- Un film d’une intelligence rare et plutôt fin dans son raisonnement. Franchement, j’ai rarement eu l’opportunité de voir un long métrage traitant de la guerre en Afghanistan aussi crédible, surtout que, ici, l’histoire s’intéresse particulièrement aux conséquences faites par ces hommes envoyés a l’autre bout du monde dans un conflit qui, a priori, n’est pas le leur.
- Eloignement familial, désir de protéger ses hommes, difficultés devant des prises de décisions rapides, sous le feu ennemi, qui peuvent sauver, ou pas, des vies. On retrouve tous ces thèmes dans A War, sans oublier, bien entendu, le jugement de nos sociétés occidentales pour leurs propres troupes, jugement souvent sévère de la part d’hommes et de femmes qui sont a mille lieux de savoir ce qu’est véritablement un conflit.
- Même si d’un point de vu personnel, j’ai pris fait et cause pour le personnage principal, rien n’est fait dans ce film pour l’excuser, ce qui donne une vision neutre plutôt intelligente.
- Pilou Asbæk avait brillé dans Borgen, eh ben ma foi, il confirme largement dans ce film qu’il est un excellent acteur !
- Les amateurs de séries danoises retrouveront avec plaisir des figures connues comme Søren Malling et Dar Salim.

Points Négatifs :
- Curieusement, j’ai trouvé A War trop court alors qu’il dure presque deux heures tout de même ! Probablement aurais-je souhaité que le plaisir dure plus longtemps ?
- Certes, de par sa décision, le personnage principal est responsable de la mort de plusieurs civils, cependant, a un moment donné, personne, au cours du procès, ne mentionne le fait qu’effectivement, suite au bombardement, les tirs ennemis ont cessés et que oui, indéniablement, tout cela a aboutit au sauvetage de ses hommes ?

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...