lundi 6 février 2017

LAST HERO INUYASHIKI – TOME 2


LAST HERO INUYASHIKI – TOME 2

Hiro Shishigami a subi le même sort qu'Ichiro Inuyashiki. Seulement, à contrario du père de famille, le lycéen n'hésite pas à montrer ses nouvelles capacités à son ami Chokko qui passe ses journées enfermé dans sa chambre depuis qu'il est devenu la tête de turc d'autres élèves. Hiro lui montre notamment qu’il peut tirer sur des objets ou des êtres vivants à distance. Après quelques corbeaux atteints, le lycéen montre à son ami qu'il peut modifier les images d'une télévision et diriger des véhicules. Chokko, qui était enthousiaste au début, finit par être effrayé, mais Hiro lui dit qu'il le vengera de ceux qui lui ont fait du mal s'il revient à l'école. Le soir venu, Hiro repart mais, plutôt que d'aller directement chez lui, il s'arrête devant une maison et y entre. Il aperçoit une femme qui prépare le dîner et utilise ses pouvoirs pour lui exploser le crâne. Il poursuit son exploration des lieux et arrive dans la salle de bain, où un homme prend son bain avec son petit garçon. L'homme comprend immédiatement ce qu’il se passe et supplie Hiro de ne pas tuer son fils. Le lycéen n'a pas vraiment l'air partant pour accéder à cette requête...


Last Hero Inuyashiki – Tome 2
Scénariste : Hiroya Oku
Dessinateur : Hiroya Oku
Genre : Seinen
Type d'ouvrage : Anticipation
Titre en vo : Inuyashiki vol. 2
Parution en vo : 23 octobre 2014
Parution en vf : 19 novembre 2015
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Ki-oon
Nombre de pages : 202

Mon avis : Il y a de cela quelques semaines, j’avais eu l’occasion, sur ce blog, de vanter les mérites du premier tome de Last Hero Inuyashiki, œuvre du sieur Hiroya Oku et qui mélangeait habilement la SF pure et dure a la critique sociale ; qui plus est, le mangaka allait encore plus loin en nous proposant un héros pour le moins original puisque ce dernier s’est avéré être un vieil homme. De bons débuts, donc, pour cette série, et dont la suite s’avère être tout aussi bonne puisque, tout en mettant légèrement de coté ce brave Inuyashiki afin de mettre en lumière Hiro Shishigami, le jeune homme qui se trouvait au coté de notre héros le soir de l’accident et qui, comme lui, a été amélioré par des entités extraterrestres, le mangaka frappe juste, surtout que, comme on l’avait plus ou moins deviner, cet autre humain modifié n’a pas les mêmes attentions que notre héros. Ainsi, là où le vieil homme, tel un Peter Parker des temps modernes, décide immédiatement de mettre ses nouveaux pouvoirs au service des gens et du bien, son alter-ego, lui, use et abuse de ses talents afin de satisfaire ses pulsions : le souci, c’est qu’il ne se limite pas a tirer sur des corbeaux ou a faire quelques mauvaises blagues douteuses, non, le jeune homme, ne possédant aucune limite, n’hésite pas a tuer, que ce soit une bande d’étudiants qui s’en prenaient a son ami mais aussi, complètement au hasard, une famille sans histoires. Bien entendu, en mettant en opposition deux êtres aux morales complètement différentes, le mangaka annonce d’entrée de jeu la couleur : ces deux là sont faits pour s’affronter, encore et encore. On pourrait trouver le procédé un peu simpliste et peu original, cependant, il n’en reste pas moins efficace, en tous cas, suffisamment pour voir ce que tout cela donnera par la suite. Car bon, entre un vieil homme décidé à faire le bien et un jeune homme sans aucunes limites, cela risque de faire quelques étincelles !


Points Positifs :
- La mise en avant de Hiro Shishigami, le pendant maléfique d’Ichiro Inuyashiki. Le jeune homme, contrairement a son ainé, ne possède aucun scrupule quand a ses pouvoirs et en abuse sans vergogne. Pire que tout, désormais investi d’une puissance de feu incalculable, il se met à tuer des gens, qu’il les connaisse ou pas.
- Justement, la scène où Hiro Shishigami se rend dans une maison au hasard et se met à tuer tous ses habitants sans le moindre état d’âme fait froid dans le dos.
- Même s’il apparait en retrait dans ce second tome, notre brave dernier héros Inuyashiki marque tout de même les esprits de par sa volonté d’aider son prochain. Il connait des échecs, des réussites et cela le rend terriblement humain.
- Coté dessins, c’est tout bonnement magnifique par moments et je ne peux que tirer bien bas mon chapeau pour le travail excellent de Hiroya Oku. Un souci du détail, des planches magnifiques, il y a vraiment rien à dire !

Points Négatifs :
- Hiro Shishigami est tellement mauvais tandis qu’Ichiro Inuyashiki, lui, cherche tellement à aider son prochain que tout cela manque un peu trop de nuances. J’aurai préféré des personnages un peu plus complexes, moins marqués idéologiquement parlant. Mais bon, peut-être que cela changera par la suite ?

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...