lundi 23 janvier 2017

LAST HERO INUYASHIKI – TOME 1


LAST HERO INUYASHIKI – TOME 1

Ichiro Inuyashiki a 58 ans et est employé de bureau. Discret, ce père de famille croit enfin rendre son épouse et ses enfants heureux lorsqu'il les conduit auprès de la maison qu'il a fait construire. Hélas, les mauvaises remarques fusent d'emblée : elle est mal située et trop petite. Et le pire est que ses adolescents et sa femme ne l'aident pas à ranger tous les cartons du déménagement. Souvent pris à parti dans le train qu'il prend pour aller au travail, voire même ignoré par sa propre descendance, Ichiro pense alors qu'avoir un chien changera ce quotidien. Malheureusement, l'accueil de l'animal est loin d'être unanime et Ichiro est le seul à vraiment s'occuper de lui. Alors que sa santé est de plus en plus défaillante, il passe des examens médicaux. Un cancer le ronge et il ne lui reste plus que 3 mois à vivre. Il essaie d'en parler à sa famille mais le manque de considération à son encontre fait qu'il se tait. Un soir, il part promener le chien et, en traversant un parc, une lumière vive apparaît...


Last Hero Inuyashiki – Tome 1
Scénariste : Hiroya Oku
Dessinateur : Hiroya Oku
Genre : Seinen
Type d'ouvrage : Anticipation
Titre en vo : Inuyashiki vol. 1
Parution en vo : 23 mai 2014
Parution en vf : 10 septembre 2015
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Ki-oon
Nombre de pages : 202

Mon avis : Cela faisait pas mal de temps que je comptais me plonger dans Last Hero Inuyashiki, manga du sieur Hiroya Oku et dont le synopsis possédait un petit soupçon d’originalité, suffisamment important, pour attirer ma curiosité : ainsi, dans cette œuvre, faisons fit du postulat de départ de 90% des mangas du genre, c’est-à-dire, une histoire avec un ou plusieurs héros assez jeunes, et ouvrons grand les portes a Ichiro Inuyashiki, un homme âgé de presque soixante ans, méprisé par sa famille et, dans un sens plus large, par la société en générale – oui, après tout, ce n’est qu’un vulgaire employé de bureau sans la moindre importance, plutôt gentil histoire d’enfoncer le clou, bref, un looser aux yeux des siens. Ajoutons a cela le fait que le pauvre type n’a plus que trois mois à vivre et que son seul compagnon est un chien et vous comprendrez que, d’entrée de jeu, ce manga possède suffisamment d’éléments qui sortent des sentiers battus. De là a en espérer un chef d’œuvre ? Ma foi, nous en sommes encore loin, très loin même, quoi que, pour ce qui est des dessins, dans l’ensemble, ceux-ci sont plutôt bons voir très bons mêmes, de quoi rajouter un autre point positif a cette œuvre décidément pas tout a fait comme les autres. Pas tout a fait !? Hum, en fait, on y arrive car ce brave vieux, il va lui arriver un accident pour le moins singulier, un accident qui va le transformer, dans tous les sens du terme et qui va le doter d’un corps… amélioré, faisant de lui un cyborg, une vraie machine de guerre ! Et bien entendu, ce bon vieux Inuyashiki qui, pour rappel, avait un bon fond mais ne pouvait guère agir contre les injustices auparavant, va se mettre à jouer… les héros bien sur ! Bref, tout un programme qui, a défaut de faire se lever les foules, donne au moins envie de connaitre la suite, surtout que, accessoirement, notre héros semi-retraité n’est pas le seul a avoir été amélioré suite a l’accident et quelque chose me dit que les choses seraient un poil trop faciles que son comparse suive la même ligne morale que lui !?


Points Positifs :
- Un personnage principal qui a près de soixante ans, fichtre, cela nous change grandement de la majeure partie des productions habituelles !
- Très malade puisqu’il n’a plus que quelques mois à vivre, complètement méprisé par sa famille, moqué par la société en raison de son apparence et de son travail peu gratifiant, Ichiro Inuyashiki est forcément un personnage plutôt attachant et qui n’a qu’un seul ami, son chien.
- Le postulat de départ de ce manga est plutôt bon puisque, suite à son amélioration radicale, notre sympathique vieux va se mettre à jouer les héros.
- Une critique implacable de la société nippone dans on ensemble.
- Coté dessins, le mangaka est plutôt doué et certaines planches sont pour le moins superbes.

Points Négatifs :
- Force est de constater que quasiment toute l’originalité de la chose repose sur le fait que le héros soit un senior et non un jeune premier. Certes, c’est une fort bonne chose, je ne le nie pas, mais quelque part, on reste par certains cotés dans un certain classicisme – un type paumé et/ou méprisé qui se transforme en héros.
- On devine un peu trop rapidement que l’autre individu modifié, l’adolescent, risque de ne pas être sur la même longueur d’ondes que ce brave Inuyashiki…

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...